Les bénéfices du coaching d’équipe sont multiples : c’est pourquoi les entreprises y ont de plus en plus recours, que ce soit lors de séminaires de team building avec des activités ludiques, ou tout simplement en réunions de travail, où un coach d’équipe vient offrir à l’équipe une observation stimulante aves des apports de méthodes et des questions miroir pour aider à prendre conscience d’améliorations possibles du fonctionnement collectif.

Définition du coaching d’équipe

Le Coaching d’équipe est un dispositif à haute valeur ajoutée, qui accompagne le travail d’une équipe, centrée sur les résultats qu’elle vise, au plus près de ses enjeux opérationnels.

Se distinguant à la fois du conseil et de la formation, cet accompagnement singulier offre à une équipe la possibilité de challenger ses modes de fonctionnements habituels, pour aller chercher un surplus de performance et de résultats.

C’est une prestation orientée action et solutions, qui vise des résultats tangibles.

L’équipe travaille sur ses sujets habituels, stratégiques et opérationnels ordinaires, tandis qu’un coach l’accompagne et lui tend le miroir pour qu’elle puisse se voir fonctionner et se challenger elle-même :

  • sur ses points forts et potentiels
  • sur ses fonctionnements internes, ses interactions, ses synergies,
  • sur sa vision, ses valeurs, son enthousiasme, sa créativité
  • sur son rapport à l’échec et à la réussite, ses manières de gérer le stress et le challenge

Le Coaching d’équipe impacte en même temps les deux dimensions de l’équipe, intérieure et extérieure :

  • La maturité collective de l’équipe (ce qui se passe à l’intérieur)
  • La performance collective de l’équipe (ce qui se voit à l’extérieur)

Ces deux dimensions sont distinctes et complémentaires. On ne peut obtenir l’une sans travailler l’autre :

  • Sans une certaine maturité, les résultats ne sont pas obtenus de façon pérenne
  • Sans résultats pour soutenir la dynamique de réussite, l’équipe se trouve très vite en crise…

Systémie et Coaching d’équipe

La dynamique collective n’étant pas que la somme de dynamiques individuelles, des entretiens individuels ne sont pas la meilleure préparation possible :

  •  En individuel se jouent des dynamiques individuelles, qui ne sont pas représentatives de la dynamique collective (qui est ce sur quoi porte spécifiquement le Coaching d’équipe).
  • Des entretiens individuels détournent parfois l’attention des enjeux collectifs au profit des enjeux personnels des équipiers (ce qui n’est pas le but de ce type d’accompagnement).

Le Coaching travaille sur le vivant, avec ce qui émerge entre les équipiers quand ils interagissent entre eux.

Et puisque la dynamique de l’équipe est surtout visible quand cette dernière est réunie, un coaching d’équipe gagne à être préparé par une observation de réunion. En réunion, on observe :

  • l’énergie collective, l’atmosphère, le climat, la dynamique d’ensemble
  • les processus de résolution d problème et ses processus de prise de décision
  • les rythmes, les choix des sujets abordés, la manière de les traiter
  • les alliances, les confrontations,
  • le mode et le style de management
  • etc… toutes choses qui ne se voient pas aussi bien en entretiens individuels.

Toutefois, des entretiens sont parfois nécessaires et pertinents, pour :

  • recueillir les perceptions individuelles sur le fonctionnement de l’équipe et des recommandations individuelles sur les objectifs et les conditions de réussite du coaching d’équipe
  • repérer les positions de chacun sur quelques thèmes clés, repérer des fonctionnements individuels
  • pré mobiliser tout de suite les individus sur des actions de progrès personnels envers l’équipe
  • se faire connaître et nouer des alliances de travail

Les bénéfices du coaching d’équipe se répartissent en 4 grands axes :

  1. Les potentiels de l’équipe sont mieux repérés et développés, l’énergie collective est mieux mobilisée, l’équipe structure son travail et recourt à des méthodes qui la rendent tout de suite plus performante
  2. La cohésion de l’équipe est renforcée. Les individus apprennent à mieux se connaître et s’apprécier. Le sentiment d’appartenance au groupe est fortement stimulé
  3. La coopération transverse est encouragée, ainsi que la réflexion stratégique et le partage des idées, pour projeter ensemble une vision fédératrice
  4. Les efforts sont focalisés sur des challenges accessibles et encourageants, de façon à entrer dans une spirale de réussite, qui met l’équipe rapidement sur le chemin d’une performance croissante

Bénéfices du coaching d’équipe : mobilisation de l’énergie collective

bénéfices d'un coaching d'équipe

Le coach d’équipe s’attache tout de suite à repérer et valoriser les qualités d’équipier et les contributions individuelles, de façon à ce que le groupe apprécie sa propre richesse et voit en ses différences une source de complémentarités intéressantes.

Le Coaching d’équipe permet ainsi au groupe une meilleure connaissance de ses points forts.

Dès lors, l’équipe peut mieux développer ses potentiels et ses membres développent individuellement leurs qualités d’équipier,  par effet d’entraînement de la dynamique de groupe sur les dynamiques individuelles.

Chacun sachant mieux qui fait quoi au sein de l’équipe, les rôles étant plus clairement répartis (chacun comprenant mieux les enjeux, les contraintes et les priorités des autres), il est plus facile de s’engager et de contribuer d’une manière individuelle à la réussite des autres.

Le coaching permet aussi un ajustement permanent des fonctionnements de l’équipe, de manière à mieux l’aligner avec ses enjeux et les contraintes de l’environnement. Des méthodes sont proposées, qui apprennent au groupe à être plus organisé et plus efficace dans ses échanges au quotidien.

Bénéfices du coaching d’équipe : cohésion et synergies

bénéfices d'un coaching d'équipe

 

Le coaching d’équipe favorise l’expression des différences, permet une confrontation plus constructive, tout en nettoyant les confusions liées aux non-dits et au mal-dits.

Les équipiers apprennent à mieux se connaître et s’apprécier. Les comportements solidaires et l’entraide sont encouragés, de même que les pratiques de convivialité, de manière à renforcer le sentiment d’appartenance et la cohésion du groupe.

Même les réunions deviennent stimulantes : plus participatives, plus synthétiques et moins fréquentes, car les décisions sont mieux partagées grâce à des échanges constructifs. (voir notre article sur la réunionnite)

Du coup, la coopération se met en place plus naturellement et l’énergie circule plus librement entre les équipiers, qui prennent davantage l’habitude de travailler ensemble, en dehors des réunions organisées par leur manager. Le coach propose à l’équipe de réfléchir aux meilleures manières de travailler ensemble, de préparer des décisions concertées en les instruisant ensemble.

Bénéfices du coaching d’équipe : transversalité et créativité

 

bénéfices d'un coaching d'équipe

Dès que possible, le coach proposera à l’équipe de travailler sur un projet fédérateur, porteur d’une vision ambitieuse, qui incarne bien les valeurs de l’équipe. Boostée par un souffle d’inspiration nouveau, l’énergie collective sera ensuite canalisée par une réflexion stratégique, donnant à chacun sa feuille de route individuelle, issue de la réflexion commune sur les enjeux collectifs.

Après le temps de la réflexion stratégique vient celui de la créativité et de l’innovation. En échangeant leurs expériences et leurs meilleures pratiques, les équipiers sont invités à envisager de nouvelles manières de fonctionner, de nouvelles façons de fonctionner ensemble, mais aussi d nouvelles idées à tester.

Bénéfices du coaching d’équipe : challenge et « spirale de réussite »

Dès les premiers progrès constatés, l’équipe entre dans la spirale de réussite, chaque pas en avant étant valorisé (pratique de l’Ad Vitam), chaque petite victoire étant modélisée et célébrée.

Au terme de nombreuses boucles de réussite, de mieux en mieux managées par l’équipe elle-même, l’équipe connaît la fierté d’avoir dépassé les objectifs ambitieux et plein de sens qu’elle s’était fixés.

Bien au-delà même de ses résultats exceptionnels, une équipe coachée découvre surtout qu’elle s’est construite elle-même, et qu’elle dispose désormais d’un capital précieux : sa maturité et son intelligence collective. Elle entre dans une dynamique de progression continue, parce qu’elle a pris goût à la réussite et au progrès.

Ceux parmi vous qui connaissent notre modèle du coaching de l’énergie (téléchargez ici gratuitement notre ebook coaching : Le coaching de l’energie V3.1) auront repéré que les 4 grands bénéfices du coaching d’équipe présentés ci-dessus correspondent aux 4 énergies du vivant que sont la Terre, l’Eau, l’Air, et le Feu :

  • Terre : mobiliser la motivation, débloquer l’énergie vitale fondamentale, comme pour libérer la force d’un volcan
  • Eau : renforcer la cohésion, la confiance, le sentiment d’appartenance, en fluidifiant les relations, en leur permettant de s’approfondir et de d’être plus authentiques
  • Air : stimuler la transversalité et brasser les idées pour que l’équipe soit globalement plus créative et plus innovante
  • Feu : renforcer la culture du résultat et de la co-responsabilité, amener l’équipe à challenger ses processus de décisions, et à se dépasser dans une logique de progrès continue…

Cette clé de lecture des 4 énergies est simple et très structurante. Elle présente l’avantage d’être adossée à l’architecture naturelle du vivant, qui n’est pas un concept qui passera de mode, puisque c’est la vie elle-même qui est construite ainsi, très concrètement.

7 Bénéfices du coaching d’équipe

Quand une équipe bénéficie d’un coaching d’équipe, elle parvient à rehausser très significativement son efficacité collective et sa dynamique interne. Elle progresse dans les 7 domaines suivants :

  1. L’équipe porte solidairement une vision stratégique d’équipe et élabore sa propre stratégie pour atteindre ses objectifs. Rien de pire que d’avoir chacun une vision différente de la cible pour être bien sûrs de mettre l’énergie à côté de la cible à cause des dispersions et des contradictions qui ne manquent pas de survenir du fait du désalignement. Au contraire, quand l’équipe a bien partagé ses représentations à propos de l’objectif et de son sens profond, elle se trouve naturellement fédérée par la vision commune.
  2. Elle développe sa cohésion, sa co-responsabilité. Chacun est d’abord responsable de soi-même et de son travail, engagé envers ses résultats : c’est le minimum ! Mais au-delà de cela, chacun est également co-responsable des résultats des autres et de l’ensemble. Tout le monde le sait, mais les bonnes équipes l’expérimentent, c’est toute la différence !
  3. Elle apprend à travailler en sous-groupes de façon autonome. Evidemment, quand on parle de transversalité, elle s’organise, sinon elle n’est qu’un voeu pieux.Il faut stimuler le travail en sous-commissions, cela responsabilise, cela brasse les énergies, favorise de nouvelles connexions, et donne lieu à divers ajustements. Il est bien inutile de disposer de toute la richesse de la diversité de profils, d’expériences et de fonctions, si on ne fait pas en sorte d’en bénéficier en mettant les uns en contact systématique avec les autres… Ceci est l’art du management, qui ne consiste pas  seulement en du micro management. Il faut une vision globale et systémique de la dynamique d’équipe, pour penser à organiser les travaux de préparation ou de suivi des réunions plénières en petits groupes. ensuite, quand la pompe est bien amorcée, et que les habitudes sont prises, cela va tout seul.
  4. Elle devient progressivement de mieux en mieux consciente de ses processus (décision, information, contrôle, etc…). Les rôles délégués permettent de stimuler la conscience que l’équipe a de ses fonctionnements. S’y entraîner, réunion après réunion, développe une ultra compétence managériale de chaque membre de l’équipe, et une forte intelligence collective de l’entité équipe.
  5. Elle s’inscrit de façon pérenne dans une démarche de développement de son efficacité collective. On n’est jamais « parvenu » au terme du chemin, il n’y a pas de fin au progrès et au développement intérieur. Heureusement, car c’est cela justement le sens de l’aventure. S’il est absurde de s’épuiser au travail, il est tout aussi dérisoire de s’économiser, d’en garder sous le pied pour ne pas prendre de risque. Tout en cultivant l’équilibre indispensable à la survie, il est logique et sain de chercher toujours l’amélioration, en tout. Les équipes développées y prennent goût et c’est pour cela qu’elles creusent l’écart avec les autres, en se challengeant en permanence.
  6. Elle maîtrise ses interfaces avec les autres équipes. Personne ne vit en suspension dans le vide. Tout interagit avec tout. Les équipes matures le sentent et se tiennent responsables de leurs interactions avec les autres équipes de l’entreprises, et se comportent comme de bons supporters de leurs performances.
  7. Elle dépasse ses objectifs de coaching d’équipe. Ben oui, tant qu’à faire !

Autres bénéfices du coaching d’équipe

  1. Des réunions beaucoup plus efficaces, mieux préparées, plus dynamiques et centrées sur la prise de décisions stratégiques.
  2. Renforcement de la culture du résultat, et effet d’aspiration vers les objectifs :
  3. Meilleur cadrage des objectifs, et travail sur le sens du projet commun
  4. Recentrage sur les actions à forte valeur ajoutée, les mieux alignées sur la mission et la vocation de l’équipe
  5. Suivi rigoureux de la mise en œuvre des plans d’actions
  6. Valorisation des boucles de réussite
  7. Modélisation des comportements les plus efficaces et repérage des valeurs opérantes
  8. Meilleure gestion du temps collectif et meilleure tenue des délais et des engagements
  9. Exemplarité de l’équipe… et « contamination virale au reste de l’entreprise »

 

STOP ! … après, on aurait l’air de se vanter…:-)

Et comme dit le proverbe : « Un bon coaching d’équipe vaut mieux qu’un long discours ! »

Qu’est-ce qui rend le coaching d’équipe efficace ?

Pour accompagner son client vers les résultats qu’il vise, au plus près de ses enjeux stratégiques, un coaching d’équipe efficace a recours à un ensemble de dispositifs spécifiques.

Comment être sûr d’arriver au résultat ? Le coaching d’équipe répond à cette question, en prenant les choses à l’envers : plutôt que de terminer par le résultat, il commence par ce dernier !coaching d'équipe efficace

Au lieu de raisonner en termes d’objectifs futurs, le coaching d’équipe raisonne en termes de résultats, conjugués au présent :

  • Vous savez, les objectifs,c’est ce que l’équipe aperçoit tout là-bas au fond sur la ligne d’arrivée, quand elle est elle-même sur la ligne de départ… De là, les objectifs paraissent lointains, incertains, presque abstraits, pour ne pas dire « inaccessibles »… Les viser crée déjà une tension interne par la sensation de l’écart qui nous en sépare !
  • C’est pour cette raison que le Coaching invite l’équipe à se projeter tout de suite sur la ligne d’arrivée pour décrire les changements qu’elle y constate, comment c’est bien, quelle satisfaction elle ressent, etc… De là, le résultat est présent, tangible, attractif, presque « rassurant » ! Ainsi l’équipe démarre-t-elle son travail, en y voyant clair, en ayant envie, et en ayant précisément défini là où elle souhaite arriver. Une grosse partie du travail est alors déjà faite, car ce résultat bien exploré et désiré, va déjà exercer sur elle une attraction (presque sans effort de sa part). Tirée en avant par le résultat, elle n’aura plus qu’à se laisser « aspirer », en vérifiant pas à pas que ses « pieds » se posent bien sur le tapis rouge…

Oui, c’est étonnant. Ceux qui ont essayé vous convaincront peut-être d’essayer vous-même ? Se rendre compte par soi-même est encore la meilleure façon de s’en faire une idée !

Penser « hors de la boite »

coaching d'équipe efficace

  • Nous l’avons déjà dit : il n’y a pas de solution à l’intérieur du problème, sinon l’équipe l’aurait trouvée depuis longtemps. Dans un coaching d’équipe efficace, elle gagnera donc beaucoup de temps à ne pas ressasser, à ne pas analyser son contexte et les difficultés qu’il pose en long, en large et en travers. Elle évitera ainsi de s’y enfoncer, encore et encore…
  • Les problèmes viennent souvent du fait qu’on fait souvent « plus de la même chose »… qui ne marche pas ! On sait déjà qu’il faut chercher la solution ailleurs, autrement… Ne serait-ce qu’en inversant les processus qui permettent d’échouer, on constate souvent que c’est l’occasion de faire déjà un grand bond en avant.
  • Dans l’instant présent, au sein même de la relation au Coach, l’équipe aura souvent la surprise de trouver des « échos », des liens de similitude avec le cas sur lequel elle est justement en train de travailler. On appelle cela des « échos systémiques ». C’est très utile pour faire levier sur une situation à changer. Mais là aussi… vous verrez par vous-même en l’expérimentant, beaucoup  mieux qu’en théorisant par avance !
    Même si ce phénomène spontané s’explique très bien, il est donc préférable de ne pas trop en parler par avance, pour ne pas intellectualiser ce processus naturel et simple. Si toutefois, votre curiosité vous pousse à en savoir davantage sur ce point, laissez vous inspirer par les articles du site dédié au Coaching individuel, qui parlent de systémie et de transfert. Contentons-nous ici de dire simplement que l’alliance de travail avec votre Coach d’équipe, qui est candide et extérieur à votre environnement, vous aidera collectivement à prendre du recul et à challenger votre vision actuelle de la situation. C’est promis : vous sortirez de la séance avec de nouvelles options, dont l’idée aura émergée du groupe en séance !

Coaching d’équipe efficace : Valoriser les points d’appui

  • Au lieu de s’attacher à travailler sur ses défauts et ses manques, pour réduire les écarts par rapport à une norme arbitraire, le Coaching d’équipe invite le groupe à modéliser ses qualités et ses forces pour les développer, et réussir en partant de ce qu’elle est, elle, avec ses propres modes opératoires. Autrement dit, au lieu d’aller à contre courant, arpenter des chemins qui ne sont pas les siens dans le vain espoir d’y devenir qui elle n’est pas, l’équipe sera plutôt invitée à capitaliser sur les ressources dont elle dispose déjà et à se servir de ses recettes personnelles qui ont déjà fait leurs preuves. Vous verrez, c’est beaucoup plus agréable et facile comme ça… Et les premiers résultats ne tarderont pas à vous encourager !

 

Le Coaching d’équipe est un accélérateur de réussite. Grâce à ce dispositif, l’équipe s’expose au risque de faire un bond en avant !

Il y a deux formats d’interventions :

  • Interventions ponctuelles
  • Accompagnement continu sur une période définie

 

Interventions ponctuelles de coaching d’équipe

Plusieurs interventions ponctuelles sont possibles, qui visent des enjeux ciblés :

  • Diagnostic d’équipe : bilan de fonctionnement, diagnostic énergétique, 360 d’équipe, diagnostic systémique…

    Comment se passe un coaching d'équipe ?
    Interventions ponctuelles sur l’équipe
  • Optimisation des réunions d’équipe, pour en faire un moment de concertation véritable et de décisions efficaces.
  • Séminaires stratégiques pour définir ensemble des orientations structurantes, et/ou pour renforcer les liens et la cohésion humaine
  • Ateliers thématiques (Echange des pratiques, partage des mission et feuilles de routes, activités de cohésion, etc…) pour se focaliser sur chaque stade de maturité de l’équipe –

 

Accompagnement continu

Souvent aussi, un Coaching d’équipe se déroule sur plusieurs mois, lors de ses réunions opérationnelles, pour ajuster sur mesure les interventions dont l’équipe a besoin pour progresser au plus près des préoccupations de son actualité.
Un tel dispositif est très souple, puisqu’il ne consomme pas de temps additionnel par rapport à la vie ordinaire de l’équipe (pas besoin de se retirer 2 jours dans un hôtel).
Il consomme également peu de temps du Coach, qui n’accompagne l’équipe que ponctuellement, mais sur une durée plus longue que lorsqu’il passe juste deux jours entiers avec elle lors d’un séminaire. L’effet de cet accompagnement se distille dans le temps, et s’ancre de façon plus durable dans les pratiques de l’équipe.

 

Comment se passe un coaching d’équipe ?

 

comment se passe un coaching d'équipe ?

 

On ne peut pas vraiment dire dans le détail comment se passe un coaching d’équipe, puisque cet accompagnement se vit toujours sur mesure. Toutefois on distingue plusieurs phases logiques :

  • contrat de coaching
  • première réunion cadrage
  • déroulement en plusieurs séances de travail
  • clôture

1- LES OBJECTIFS – Lors d’une première réunion de travail, le patron de l’équipe et le Coach (éventuellement en présence du prescripteur RH), préciseront les objectifs contractuels du Coaching d’équipe, afin d’en définir le format.

2- CADRAGE : LA PREMIÈRE RÉUNION D’EQUIPE –  S’étant ainsi mis d’accord par avance sur le cadre et les résultats attendus du Coaching, le travail commencera directement en situation avec l’équipe réunie : réunion opérationnelle, séminaire, ou atelier spécifique (aucun pré requis n’est nécessaire).

MISE AU POINT –  En début de séance, le Manager exposera à son équipe les objectifs de l’accompagnement. Le Coach fera éventuellement réagir le groupe, après s’être présenté, et proposera tout de suite quelques consignes pour commencer le travail de groupe. Le but de cette étape est de cadrer un contrat de coaching avec l’équipe. C’est elle qui est bénéficiaire de cet accompagnement, c’est à elle de prendre ses responsabilités et d’utiliser le coaching. Avec un coach d’équipe, le groupe n’est pas pris en charge comme avec un formateur ou un consultant. C’est à elle de s’auto- déterminer sur le travail qu’elle veut faire, par où elle veut passer, comment elle compte s’y prendre, à quel rythme, etc…

Selon les contextes, il pourra aussi donner quelques clés de lecture sur sa posture et sa contribution, pour que le groupe apprenne plus vite à utiliser le miroir qu’il va leur tendre : souvent les équipes confondent le Coach avec un conseiller ou un formateur, et sont étonnées qu’il ne propose pas d’apports ou d’exercices.
Dans ce cas, il peut être utile de préciser à l’équipe la spécificité de la mission d’un Coach et de ses modes d’intervention.

3- DEROULEMENT – Tout au long de la réunion, ou à des moments clés (selon ce qui aura été décidé avec l’équipe), l’équipe sera stimulée par différentes sortes d’interventions du Coach . Liste non exhaustive :

    • Délégation de rôles en réunion pour rythmer, dynamiser la participation, et centrer le groupe sur les décisions
  • Partages de bonnes pratiques entre les membres de l’équipe, qui favorisent la complicité et emmènent vers le haut à partir du meilleur de chacun
  • Inter-coaching : les participants se coachent mutuellement. Ils apprennent les uns des autres, tout en travaillant leurs gestes et posture de coach manager
  • Quelques apports de formation sur mesure, qui offrent un référentiel commun à l’équipe, et lui permettent de se positionner plus faillent parfois
  • Apprentissage de quelques pratiques d’hygiène collective utiles : régulations, communication méta, évaluations des contributions d’équipier, optimisation des interfaces avec d’autres équipes, benchmark d’équipes concurrentes, etc…
  • Et bien sûr : des Feedback et des feedforward, qui favorisent la conscience collective dans l’action,
  • ainsi que des questions de candide qui ouvrent des perspectives, ainsi que des feed-forward qui orientent vers un meilleur fonctionnement d’ensemble
  • Etc…
  • Un diagnostic préalable de la maturité de l’équipe est possible en amont d’un Coaching d’équipe, mais non indispensable, parce que c’est l’équipe elle-même qui élaborera son propre diagnostic au fur et à mesure de l’accompagnement.

Selon comment se passe un coaching d’équipe, elle en tirera l’élan pour être davantage consciente d’elle-même et progresser.

4- CLOTURE – En clôture de chaque séance, l’équipe sera invitée à évaluer ses résultats, tout en débriefant ce qu’elle aura vécu, et analysant ses fonctionnements. C’est ainsi qu’elle rentrera très vite dans son rythme de développement… au terme de l’accompagnement, un bilan sera dressé par l’équipe elle-même, dont elle tirera les enseignements et déduira des axes de progrès pour la suite de son développement.

Le coaching est une prestation qui mesure la valeur qu’elle crée à l’autonomie dans laquelle elle aide le client à se développer. Du coup, un bon coaching devrait être un coaching qui se termine vite. Cependant, tout dépend des objectifs fixés, du parcours à effectuer et du travail de fond que l’équipe veut accomplir sur elle-même. Il arrive que des coaching se terminent au bout de quelques séances, quand les objectifs sont ponctuels, mais il arrive aussi que des équipes sollicitent un accompagnement intermittent sur plusieurs années. Cette décision procède d’une décision prise par le manager, en concertation avec son groupe et avec le coach, qui réfléchissent ensemble au bon rythme de coaching.

Investissez dans votre équipe, elle vous le rendra !

En conclusion :

La réussite et la performance collective sont le fruit d’une alchimie particulière, dont il est nécessaire que les équipiers aient fait l’expérience au moins une fois, si d’aventure ils espèrent la reproduire, même ailleurs ou plus tard.

Qui ne l’a pas connu, n’a pas connu la meilleure expérience qu’on puisse vivre dans le monde du travail.

La maturité collective ne s’obtient pas toujours en quelques mois (parfois cela prend même des années), mais le chemin qui y mène est jalonné de multiples satisfactions, qui par elles-mêmes justifient les efforts investis.