Qu’est-ce qu’un swing authentique ? Dans l’extrait suivant du film « La légende de Bagger vance », on voit comment le champion de golf entre dans un état de présence pour réussir son swing authentique. Comment le champion est choisi par ce swing authentique, quand il se rend disponible à cela, quand il s’ouvre à un état de présence…

Trouver son swing authentique, ou se laisser trouver par le swing authentique, c’est ce dont chacun peut faire l’expérience (moins « romantique » peut-être que dans ce film, mais chaque fois nouvelle et différente, sans comparaison possible) en marquant pour soi-même un instant d’arrêt.

La source de l’énergie n’est pas dans la tête, mais dans le corps. C’est par le corps qu’on est en contact avec la source de la force vitale. Si donc vous voulez une forte vitalité, il faut perdre la tête parce que c’est elle qui, justement, fait dépenser beaucoup d’énergie au système, par les émotions qu’elle provoque.

Cela dit, quand on parle de tête, on ne parle pas de l’esprit, mais du mental, cette tendance mécanique à tout commenter intérieurement, et qu’on appelle communément « penser ». Pourtant ce genre de pensées a bien peu de valeur (notre cerveau en produit entre 30 et 60 par minute !), ce ne sont que des réactions à la surface de la conscience, tandis que la pensée de l’Esprit est directe et verticale (symboliquement), c’est ce qu’on appelle : la conscience.

La conscience qui est toujours en arrière plan, apparaît en pleine lumière quand  les pensées de surface cessent de capter toute l’attention.

Dans cet autre extrait de film « le guerrier pacifique », on voit comment un enseignant peu ordinaire ramène son élève dans l’instant présent d’une manière très directe.

Quand le jeune homme furieux lui reproche : « Tu as perdu la tête ? », l’enseignant répond tranquillement : « Cela fait effectivement un bon moment que je m’y entraine… » :-)

Et vous, comment traitez-vous vos clients qui sont en retard à une séance de coaching ? Osez-vous les jeter du pont pour les recentrer un bon coup ? Personnellement, j’avoue n’avoir jamais fait cela. Cela dit, en supervision, j’essaierai peut-être un jour…

 

Trouver le swing authentique dans la vie

Apprendre à changer de centre de gravité psychique, passer de l’avant plan des pensées agitées à l’arrière plan d’une conscience vaste et calme, comme on passe le poids de son corps du pied droit au pied gauche, est l’objet même de la conversation de coaching.

Mais c’est aussi l’objet de la méditation.

  • S’asseoir, et observer. C’est tout. Quelques minutes seulement, pour commencer, et plus si affinités.
  • Observer l’intérieur, un peu comme tenter de regarder l’oeil qui regarde…
  • Se mettre un instant en position d’accueil inconditionnel. Cela ne coûte rien d’essayer…

On peut aussi s’adonner à la pratique d’un art ou à la promenade contemplative, le tout est de se rendre disponible et à l’écoute de…  rien de particulier et de tout en général. Mais pas rester là à rêvasser. « Etre là » ce n’est pas se laisser embarquer par la rêverie, c’est voir les pensées passer comme des nuages dans le ciel de la conscience vaste, sans les suivre, sans s’identifier à leur contenu. En fait c’est à la fois ennuyeux pour le mental et passionnant pour l’esprit.