Vous ne serez pas surpris de lire ici que les leviers de la supervision individuelle soient les mêmes leviers que ceux du Coaching individuel

La relation de confiance crée l’alliance entre le Coach et le superviseur

  • Externe (pas de lien de subordination, pas de compétition, pas de reporting)
  • Candide (le superviseur n’est pas un expert de votre « problème », sa fraîcheur vous aide justement à en sortir)
  • Bienveillante (un allié « payé pour aider à réussir », et qui accueille sans jugement vos hésitation et vos doutes)

 

Le contrat d’objectif de supervision individuelle vous met sous tension positive

  • Travailler en supervision individuelle vous incite à voir clair sur ce que vous voulez vraiment (ne serait-ce que pour définir vos objectifs de séance)
  • Simplifier « l’équation » du problème (après élagage, les “problèmes” ne sont-ils pas souvent plus faciles à résoudre ?)
  • Vous concentrer sur les solutions et leur mise en oeuvre (au lieu de fermenter à l’intérieur de l’espace problème ! Des fois un simple petit coup de pouce suffit pour vous aider à en sortir et prendre un grand coup d’air du large…)

 

prendre un bol d'air en supervision individuelle
supervision individuelle pour prendre un grand bol d’air du large

La force du silence pour élaborer tranquillement vos solutions

  • Parler face au miroir permet de s’entendre dire les choses
  • Le silence d’une écoute profonde vous offre un espace fécond pour élaborer
  • Le temps de la séance est du temps que vous prenez pour vous, pour réfléchir vraiment à vos objectifs, pour prendre des décisions sans influence partisane…

 

L’impertinence des questions du superviseur ouvre votre cadre de référence

  • Des questions de candide, mais des questions orientées sur l’objectif, les options possibles, le futur et l’action…
  • Des questions, qui déstabilisent parfois, qui bousculent des croyances limitantes dont on n’est pas toujours conscient
  • Des questions qui ouvrent des perspectives et donnent de nouvelles idées

 

Candidature de coach : comment être choisi comme coach ?