Coach d’équipe, c’est un vrai métier
Notez cet article

On pourrait croire qu’animer un séminaire consiste à aligner quelques trucs de consultants en teambuilding : un warm-up, une séquence de travail en sous-groupe, un jeu, et hop, le tour est joué !…

Ce serait manquer à la fois de métier et de perspicacité de croire à cela. Il suffirait dans ce cas d’être un bon formateur et/ou un bon animateur, capable de conduire à peu près un débat et de débriefer un jeu de rôle. Mais on est loin du compte avec ça.

 

Coach d’équipe, pas animateur…

Pour être coach d’équipe : il faut bien sûr savoir “animer” un groupe (c’est-à-dire faciliter ses séquences de travail pour qu’il soit encore plus efficace que d’ordinaire), mais c’est d’abord du coaching ! Il faut donc surtout savoir coacher …

Coacher un groupe, coacher un système, c’est autre chose que d’animer un séminaire !

Les fondamentaux du coaching d’équipe

 

Savez-vous accompagner un groupe pour déclencher un insight collectif ?

Il faut pour cela quelques postures clés (pour incarner la fonction miroir et l’état d’esprit qui va avec), ainsi que la maîtrise des pratiques et des outils de coach d’équipe… et tout ça au service de l’insight collectif !

Une équipe, qui accepte votre accompagnement, a besoin de sentir qu’elle progresse. Pendant qu’ils travaillent selon vos propositions, les participants regardent la montre, et ils ont raison parce que leur temps est précieux. Ils ne sont pas là pour s’amuser à faire des “couillonnades de consultant”, mais pour dépasser des difficultés qui les prennent à la gorge au quotidien, pour résoudre des problèmes pénibles et frustrants, pour relever des défis excitants, … pour réussir leur vie que diable !

Ce n’est pas une mince affaire, et on ne va pas s’en sortir avec trois trucs de camelot du teambuilding.

Pour être un bon coach d’équipe, il vous faut :

  • une bonne compréhension du besoin et de la demande,
  • un contrat qui crée déjà de la valeur pour le système (c’est à vous de proposer ce contrat, avec ses objectifs et l’architecture de l’intervention de coaching d’équipe)
  • des méthodes alignées avec les objectifs
  • des tours de mains de coach d’équipe professionnel pour se sortir de toutes sortes de mauvais pas.

En effet, avec une équipe, on n’est jamais vraiment tranquille, il peut se passer presque n’importe quoi presque n’importe quand : un décès la veille de la réunion, un accident pendant une séquence de travail, une dispute, un moment de flottement, une digression malheureuse qui déclenche une polémique, une prise de parole hors sujet, qui fait perdre 45 minutes à toute l’équipe, une plaisanterie de l’un mal comprise par un autre qui réagit durement, et voila que plusieurs se sentent blessés (et tout ça pour rien), etc…

D’un autre côté, toutes sortes d’opprotunités surgissent : une qualité d’équipier à mettre à contribution dans l’intérêt du groupe, une bonne initiative d’un membre de l’équipe à promouvoir, une question intéressante, sur laquelle rebondir en tendant le miroir au groupe sur une oportunité que personne n’avait encore vue auparavant, etc…

Dans un coaching d’équipe, rien ne peut être préparé à l’avance, comme dans une formation (même pas tellement l’itinéraire). Ce serait d’ailleurs impossible, parce que justement, le matériel c’est ce qui survient dans le vivant, au sein des interactions, tandis que l’équipe travaille…

Vous devez être hyper vigilant, très concentré, tout le temps. Et en même temps : disponible, agréable, dynamique, pertinent, sympa, etc…

 

Coach d’équipe : un vrai métier !

Pour réussir à être et faire tout cela en même temps, il faut que ce soit votre vocation, mais cela demande aussi un peu de professionnalisme, et donc de l’apprentissage et beaucoup de pratique :

  • une vraie expertise dans le métier de coach d’équipe et la maîtrise des postures et des pratiques et outils spécifiques au coaching d’équipe,
  • une vraie excellence en plusieurs domaines (regard positif, écoute systémique, impertinence et capacité à provoquer l’insight, focalisation sur les résultats)
  • de vrais talents (écouter; valoriser, encourager, mobiliser, faciliter, recadrer, synthétiser, reformuler, confronter, questionner, engager, focaliser, etc…)

Notre cycle de formation pour devenir coach d’équipe vous propose 12 jours de plaisir et de développement de vos compétences, répartis en 4 modules sur l’année. Voir les dates et tarifs