Comment vivre davantage l’expérience de la joie de vivre ?

Et si vous décidiez de vivre cet instant comme si c’était le premier et/ou comme si c’était aussi le dernier ? Qu’est-ce que cela changerait…

  • Si c’était le premier, vous seriez en train d’explorer sans aucun concept, aucune mémoire, aucune image. Vous seriez comme un bébé qui s’étonne de tout, sans préjugé. Vous seriez dans la pure joie de vivre.
  • Si c’était le dernier, vous voudriez peut-être « en profiter » jusqu’à la dernière goutte ? Ou du moins vous cesseriez instantanément de vous prendre la tête avec des conneries, juste pour accueillir l’Essentiel ? Et, retirant ce qui recouvre la joie de vivre, vous seriez peut-être étonné de constater cette « pétillance » de la vie, ces couleurs, ces sons, cette variété, ce changement permanent, cette excitation et ce calme présents tout à la fois, tout le temps…

La joie de vivre

La Joie, c’est la nature même de la vie. Elle s’exprime en peur, en colère, en tristesse aussi. Mais c’est toujours l’expression de la joie de vivre… La joie de vivre est accessible tout le temps, mais nous sommes dans notre tête, occupés à nous prendre pour ce que nous ne sommes pas. Intéressant de se voir fonctionner pour retirer ce qui recouvre la joie d’une pellicule de contrariété artificielle…

Vous accompagnez vos clients en coaching, quelle joie de vivre de ce métier !

 

« Avoir » une vie ? …mais pour quoi faire ?

IAAEAAQAAAAAAAAg5AAAAJGYwZGFlODczLWJhNzMtNGY5MC1iNWM5LWQxZGI3NDliMjQzYQl paraît que les chats ont 9 vies, les pauvres… Peut-être qu’une seule est déjà bien suffisante ?

Mais ce qui est sûr c’est que vous ne pouvez pas « avoir » de vie ! Si c’était le cas, il y aurait vous et puis il y aurait « votre vie que vous avez »… Mais si vous n’êtes pas cette vie elle-même : qui étiez-vous avant de l’avoir et qui serez-vous après l’avoir perdue ?

Chacun sa réponse, évidemment, mais la question est la même pour tous, et elle est vivifiante : Qui suis-je ? Et si j’étais : la vie, elle même … ?

Je ne vous demanderai pas ce que vous en « pensez », parce que cela ne se pense pas. Mais quelle est votre expérience ? Comment cette question résonne-t-elle en vous ?…

 

Pour partager la joie de vivre en coaching, parlons-en en supervision :

 

Entrez dans la joie de vivre :