Comment réaliser l’équilibre des énergies en soi-même ?

Pourquoi réaliser l’équilibre des énergies ? Ne serait-il pas possible de n’en développer qu’une au détriment des autres ? Nous disposons tous des 4 énergies Terre, Eau, Air, Feu. Elles agissent en nous-mêmes et autour de nous, car elles sont constitutives de la vie elle-même ! Le tout est de savoir réaliser l’équilibre des énergies, afin de pouvoir les développer avec harmonie.

Comment réaliser l’équilibre des énergies ?

Nous allons explorer quelques pistes concrètes d’actions à mener pour équilibrer les énergies en soi et hors de soi, parfois par la simple orientation de l’attention, parfois par des activités, parfois aussi par des manières différentes de relationnel aux autres.

Les exemples suivants ne sont qu’indicatifs. Ils sont là pour vous mettre la puce à l’oreille, vous mettre sur la piste de vos propres idées, de vos intuitions personnelles. a vous de faire votre petit marché, parmi cette liste à la prévert :-)

L’équilibre des énergies de Feu

  • Quand vous faites quelque chose, allez jusqu’au bout, avant de passer à autre chose. Le Feu a hâte de terminer, il préfèrera faire une pause après et passer à autre chose, parce qu’il sait qu’il risque fort de ne jamais revenir après.
  • Si vous manquez de Feu, soyez plus attentif aux résultats de ce que vous entreprenez. Terminez vos gestes. Allez davantage à l’Essentiel quand vous parlez, au lieu de recourir à des détours. Soyez direct et concentré. Ne vous dispersez pas. Allez droit au but quand vous parlez et quand vous marchez : quand vous allez quelque part, marchez en ligne droite, d’un pas affirmé, et sans vous arrêter.
  • Si vous épluchez des légumes, essayez d’être rapide et efficace, tout en restant bien concentré.
  • Amusez-vous à regarder au loin, comme si vous pouviez réchauffer le paysage avec votre regard. Lancez des éclairs avec vos yeux, quand vous êtes en colère. Et laissez aussi éclater votre joie, quand votre coeur sera rempli de bien être.
  • Faîtes vous de temps en temps un bon feu de cheminée. Ressentez la chaleur des braises en vous en approchant un petit peu plus. Allumez vous-même le barbecue, ou bien mettez des bougies dans votre maison dans les coins sombres, et contemplez leurs flammes joyeuses et chaudes.
  • A propos de chaleur, exposez-vous davantage au soleil, ne serait-ce que quelques instants pour l’expérience de vous délecter de sa chaleur et de sa luminosité.
  • Remarquez et célébrez vos réussites. Félicitez les autres aussi, même pour de petits progrès !
  • Mettez-vous parfois au centre pour rayonner, juste quelques instants, pour voir ce que ça fait…
  • Donnez des ordres, même tout seul dans votre voiture, commandez votre environnement. Par exemple, dîtes à la porte de s’ouvrir alors que vous l’ouvrez. Commandez à l’eau de vous purifier quand vous prenez une douche.
  • Amusez-vous à viser, avec des fléchettes par exemple sur une cible. Ou lancez dans la poubelle vos boulettes de papier vous au lieu de perdre du temps à aller jusque là-bas. Faîtes du tir à l’arc ? Amusez-vous à manipuler des armes à feu, des couteaux. Des épées bien pointes, des sabres bien tranchants. Aiguisez tous vos couteux de cuisine. Si vous bricolez un peu, amusez vous avec le Kârcher.  Vous vous concentrerez sur dégommer la saleté entre les dalles de votre terrasse. Voyez comme c’est excitant de constater la puissance de ce jet de force dirigée.

Prenez un peu l’Air

  • Si vous manquez d’Air, soyez plus attentif aux idéaux, à la philosophie, aux idées nouvelles. Lisez de la poésie, et appréciez le choix des métaphores dont elle est friande.
  • Exercez-vous à employer des métaphores, à trouver plusieurs exemples pour illustrer vos propos. Empêchez-vous de dire les choses plusieurs fois de la même façon, inutile de répéter des rengaines. Et tant que vous y êtes, parlez un peu plus, bavardez, laissez vous prendre au jeu de la conversation. L’air aime bien la parole, regardez donc comment les oiseaux chantent tout le temps !

équilibre des énergies

  • Regardez des images et laissez vous aller à rêvasser, à associer les idées, à rebondir d’une pensée à l’autre.
  • Adonnez-vous à diverses pratiques créatives.
  • Allez vous promener au bord de mer ou au bord des falaises les jours de grand vent et respirez à pleins poumons. Une ballade en montagne est également souveraine pour respirer de l’air frais. Vous pouvez aussi tout simplement ouvrir votre fenêtre et apprécier la fraîcheur de l’air extérieur, en savourant le va et vient du souffle à l’entrée de vos narines, et le mouvement apaisant de votre diaphragme, qui masse votre abdomen.
  • Dans la musique, privilégiez les instruments à vent évidemment : flutes, trompettes, harmonicas, cornemuses, etc…Dansez et chantez davantage.
  • Amusez-vous à changer vos habitudes (horaires, emplacement de votre lit, types de vêtements, coupe de cheveux, etc…) juste pour voir ce que cela vous inspire de nouveau.
  • Voyagez, sortez de vos frontières physiques et mentales. Visitez des nouveaux endroits, des monuments, des musées…
  • Allez voir des spectacles d’humour, cultivez une certaine légèreté, dîtes et faites des blagues. Fréquentez également des gens de bonne humeur. Et appréciez l’énergie de l’air qui émane d’eux, leur enthousiasme, leurs idées, leurs fantaisies… Inspirez vous-en pour tester quelques nouveaux trucs et ainsi réaliser l’équilibre en vous des énergies.
  • Imaginez des histoires, composez mentalement des situations, inventez des dialogues fictifs, listez des arguments…

Equilibrer les énergies en développant l’Eau

  • Si vous manquez d’Eau, soyez plus attentif à la relation, aux émotions. Faites en sorte d’ être attentif à soi-même et aux autres… La relation va vous mettre en contact avec vos émotions, avec vos élans du coeur et développera votre sens du lien. Posez-vous souvent la question de ce que ressentent les autres pour développer votre empathie.
  • Allez physiquement dans l’eau, prenez des bains, nagez, trempez-vous dans un spa, buvez de l’eau en conscience.

équilibre des énergies

  • Lisez éventuellement des histoires tristes : loin de tout masochisme, vous ressentirez peut-être de la compassion pour la souffrance des personnes affligées. Cela vous plongera dans l’eau de votre coeur.
  • Choisissez des activités artistiques, qui vous mettent en relation avec votre sensibilité, de façon à développer le féminin en vous. Ecoutez de la musique, en laissant les émotions vous toucher. Des morceaux de violons par exemple, ou d’instruments à cordes (cordes sensibles 🙂)
  • Allez parfois vous mêler aux autres dans l’anonymat, vous perdre dans la foule, pour y apprécier les sensations de cohésion et d’appartenance au groupe. Sentez la chaleur et la sécurité de la matrice collective que représente les autres, le groupe, la foule. Pas toujours évident, si justement on manque d’eau. Mais essayez, explorez, découvrez…
  • Observez les comportements de séduction des autres. Imitez chez vous leurs gestes, leurs regards, leurs sourires. Et laissez cela résonner en vous, profondément. Même si c’est un peu inhabituel… Il ne s’agit pas de vous changer, mais de faire l’expérience de l’énergie de l’eau, pour vous équilibrer, vous compléter.
  • D’une manière générale, soyez également plus attentif à l’esthétique, qui est une valeur très en lien avec l’énergie de l’eau.

L’équilibre des énergies de Terre

  • Engagez-vous dans des petits rituels répétitifs et rassurants : veillez à toujours ranger les fourchettes au même endroit dans votre tiroir de cuisine, rangez votre bureau, videz vos vieux trucs, faîtes du vide et organisez vos affaires pour que ce soit pratique et facile à classer et retrouver. Levez-vous le matin plus tôt et adonnez-vous tous les jours à des routines matinales, avec régularité !
  • Si vous manquez de Terre, soyez plus attentif au cadre, à la méthode, à la rigueur, à la persévérance. Observez les détails de votre biotope, prenez soin de votre maison, de votre jardin, concrètement, mettez les mains à la page, faites le ménage vous-même.
  • Bricolez de vos mains, ou cuisinez (encore que là, il y a aussi de l’Eau, mais pas seulement. Il y a aussi la cuisson et les arômes, pas que les saveurs et les contextures) pour manipuler les aliments concrètement au lieu de sortir des “concepts”, surgelés ou en boites.
  • Allez vous ressourcer dans la nature et marcher sur la terre ferme, sur les rochers, sur le sable, dans les sous-bois, le long des pentes caillouteuses et sentez le sol sous vos pieds.
  • Faîtes vous masser, cultiver le contact physique, ayez soin de pratiquer des exercices qui permettent de s’enraciner et cultiver l’ancrage : restez debout à ressentir les appuis sur le sol et l’énergie affluer dans vos reins, ou demeurez assis sur le sol, en sentant le calme et appréciez le silence dans le calme…
  • Ecoutez des marches militaires, méthodiques, rythmées par le tambour. Appréciez des musiques traditionnelles à base de percussions.

Pourquoi chercher l’équilibre des énergies ?

équilibre des énergies

On a toujours des dominantes énergétiques.

Et, s’il est juste de développer ses dominantes, il ne faut pas pour autant négliger ses mineures, parce qu’à défaut de cette observance, il y aura des fuites dans la coque du bateau, des trous dans la raquette, qui anéantiront même les traits de génie portés par les autres énergies. Prenons trois exemples, pour bien nous faire comprendre :

  • Un artiste qui manquerait de Terre et serait insuffisamment méthodique : malgré son talent, il ne développerait pas ses dons au point où aurait pu le porter son potentiel. S’il ne s’adonne pas à sa pratique avec rigueur, persévérance et méthode. Il pourrait également négliger ses affaires courantes, ses finances, son administratif, sa vie de famille, et par la même rater beaucoup de belles choses et souffrir de tout un tas de tracas assez pénibles…
  • Une dirigeant d’entreprise, passionné par son projet, pourrait vivre une grande misère intérieure si elle ne se consacre qu’au monde extérieur de ses activités professionnelles. Tous ont tous besoin de réaliser un certain équilibre des énergies.
  • Un champion sportif, s’il ne cultive que sa discipline, sans réaliser l’équilibre des énergies en lui-même, risquerait de développer ses muscles de façon disgracieuse, entrainant par là-même diverses pathologies liées à ce déséquilibre. Comme pour l’artiste, ces disproportions réduiront sa réussite et conduiront même tôt ou tard à l’échec. Toute réussite ne peut s’appuyer que sur un système équilibré, depuis un réseau de supporters, tels que les proches, dont il faut bien s’occuper si on veut entretenir la qualité de la relation.
Depuis 2006, Paul Devaux a fondé sa propre structure, dans laquelle il intervient en Coaching d’organisations, Coaching des équipes dirigeantes, et Coaching individuel. A l’aise avec les formats courts, centrés sur les résultats et volontairement orientés vers les solutions, Paul Devaux pratique un accompagnement chaleureux et incisif, qui crée l’alliance et bouscule en douceur le cadre de référence de ses clients.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *