Grâce à la supervision en coaching, vous allez pouvoir travailler sur vous-même en mode Coaching, sur les objectifs de supervision de votre choix, liés à votre pratique du Coaching :

  • votre relation client,
  • votre posture de coach
  • et vos pratiques de coaching,
  • ainsi que le développement de votre business de coach…

Cet accompagnement professionnel est centré sur vous et votre pratique :

  • Vous et votre vocation de Coach
  • Vous dans votre posture de Coach
  • Vous et votre business (le développement de votre clientèle)
  • Vous face à tel cas de Coaching spécifique, qui vous donne du fil à retordre
  • Vous et votre cheminement personnel, qui entre en résonnance avec celui des clients que vous accompagnez
  • Vous et vos techniques, vos outils, vos trucs de Coach
  • Vous et votre style de Coach
  • Vous et le développement continu de vos compétences de Coach
  • Vous et votre maturité personnelle et professionnelle…

En quoi la supervision en coaching consiste-t-elle ?

Comme pour n’importe quel Coaching, il va s’agir de « se décoller » de la situation et du problème, en prenant un autre point d’appui, pour vous ouvrir à de nouvelles perspectives.

supervision de coach
Un autre point d’appui pour faire levier…

 

Une écoute profonde et un regard extérieur vous aideront à :

  • Voir ce qui se joue pour vous dans la relation à votre client, à un autre niveau (voir notre article sur le processus parallèle en supervision)
  • Aller au-delà de vos « points aveugles », balayer vos « angles morts », pour sécuriser votre conduite
  • Vous maintenir dans cette position méta, si utile pour créer des espaces qui débouchent vers des solutions innovantes pour votre client

La particularité de cette supervision en coaching est justement que les deux protagonistes de ce coaching étant de la partie, il peut aller plus loin. Les deux sont au clair avec le fait qu’ils progressent ensemble de façon systémique, tout en se différenciant au sein d’une même unité (au moins le temps de la synchronicité provoquée par la séance).

Etant vous-même Coach, vous disposez de clés de lecture sur ce que vous vivez en séance, qui vous font gagner du temps et aller plus loin dans les liens que vous voyez et les perspectives nouvelles qui se dégagent de votre réflexion.

Voir les tarifs de supervision de coaching

Il y a trois dimensions dans la supervision des coachs :

Dimension miroir de la supervision en coaching

De même que vos clients en bénéficient auprès de vous, avec la supervision de coach, vous disposez à votre tour d’un espace de coaching pour vous-même en tant que client. Auprès d’un allié externe, vous progressez vers vos objectifs en bénéficiant d’un miroir pétillant, de feed-backs, de questions décadrantes, de confrontations bienveillantes et de tout ce qui fait la puissance d’un coaching qui vous « décolle la pulpe »…

    • Vous travaillerez à la fois sur les cas de vos clients (prendre du recul pour optimiser votre coaching, en voyant clairement ce qui se joue dans une relation, dans une séance : les échos systémiques, les jeux relationnels, etc…
    • Vous travaillerez aussi sur vous-même en tant que votre propre commercial et en tant qu’entrepreneur développeur de votre business (vous associer ? travailler en réseau ? concevoir un site qui rapporte des commandes ? investir sur une action commerciale X ou Y, optimiser vos propositions commerciales, améliorer vos contrats de coaching, devenir meilleur « vendeur » quand vous êtes en situation de présenter votre offre ?… comment y voir clair, ajuster votre action, et sécuriser vos décisions ? Etc… Toutes ces questions méritent bien que vous y passiez le temps nécessaire (mais pas plus qu’il n’en faut !). Aller à l’essentiel, être pragmatique, définir vos priorités en fonction d’un schéma directeur (Quel coach souhaitez-vous être ? Quel est votre style personnel de coaching ? Comment vous différencier ? Comment développer son activité de coach ? Comment vous faire connaître ? Comment vous structurer dans l’action, par où commencer, etc… Voir la liste de thèmes de supervision de coaching)

Dimension didactique

Dans le cadre de votre pratique, vous vous posez parfois des questions sur votre posture ou certaines techniques, vous vous questionnez sur un point de déontologie ou d’éthique, vous souhaitez acquérir une compétence, améliorer vos gestes… Parfois obtenir un éclairage sur mesure, un outil, une idée, c’est simple et ça va plus vite que de faire une formation ou lire un livre.

Et puis pendant que vous travaillez sur vos objectifs avec votre superviseur, vous l’observe du coin de l’oeil : quelle posture, quelles techniques, quelle relation instaurée ? Cela vous intéresse de voir un confrère travailler, tout en étant pour une fois « de l’autre côté de la barrière »… Vous pouvez goûter aux effets produits par une technique ou une autre, en les appréciant sur vous-même.

Mentoring ou supervision ?

Parfois, et cela rejoint un peu la dimension didactique, vous aimeriez avoir l’avis d’un expert, d’un autre que vous, pour challenger une hypothèse. Pour les américains, un mentor c’est quelqu’un qui a réussi dans votre domaine et peut vous faire part de son expérience. Pour les Grecs anciens, Mentor était le précepteur du fils d’Ulysse. C’était donc une sorte de sage, instructeur chevronné, qui incarnait un point de référence. J’avoue que cette dimension de mentoring est assez étrangère à l’esprit du coaching, qui est davantage « paritaire ». Mais, pourquoi se refuser à cette posture, quand certains semblent requérir ponctuellement un point de vue, un avis extérieur, voir un conseil ? Même si cette dimension est assez marginale, elle peut exister néanmoins dans la supervision de coach.

La Supervision en coaching s’adresse à tous les professionnels du Coaching

  • supervision de Coach externe : expérimenté ou débutant
  • supervision de Coach internes
  • supervision de coach individuels
  • supervision de coach d’équipe
  • supervision de coach d’organisation

Tout en faisant bien la différence entre ces différents angles de vue (interne/externe, individuel/collectif), qui induisent des nuances dans la pratique du Coaching, pour nous c’est toujours de Coaching dont il s’agit, qui est d’abord un état d’être, avant d’être un statut professionnel (une identité de rôle) et une manière de pratiquer l’accompagnement.

Que vous soyez Coach débutant ou  Coach confirmé, vous apprécierez de progresser vite dans votre art, en travaillant sur vous-même.

Et oui : travailler votre posture et vos tours de mains singuliers, pour mieux affirmer votre style et résoudre vos cas difficiles, revient bien sûr à travailler sur vous-même

La Supervision de coach que nous proposons ici est une Supervision individuelle. Mais nous travaillons sur tous les champs du coaching, individuel ou collectif.

Vous le savez très bien, une séance de coaching ou de supervision, ça ne se raconte pas : ça se vit…

Des fois cependant, on se fait une idée à l’avance des objectifs de supervision, et puis finalement cela se passe autrement que ce qu’on avait imaginé…

Il est donc difficile de parler à votre place des objectifs de supervision, de votre supervision après tout !

En effet, mettons tout de suite les choses au clair : vous investirez vos séances comme vous le voudrez, et vous vous y exprimerez comme vous en ressentirez l’envie. Parce qu’une supervision est un coaching dont vous êtes le client, un coaching pour vous.

L’impertinence du coach

Et, de son côté, tout comme vous le faites vous-même avec vos clients, votre Superviseur ne tardera pas à vous proposer une «impertinence » de son choix, pour vous sortir de vos rails et provoquer votre réflexion « out of the box ».

Jusque là, tout va bien, ce n’est que le jeu normal du coaching. Mais, essayons tout de même de lister maintenant quelques unes des demandes classiques qui reviennent le plus fréquemment en tant qu’objectifs de la supervision.

Objectifs de la Supervision : Demandes fréquentes

Un Coach débutant cherchera souvent de la ré-assurance pour mieux prendre son élan.

Il se proposera des objectifs de la supervision comme :

  • « Comment bien démarrer une séance, et comment bien la conclure ?»
  • « Quel genre de questions poser, quel genre d’exercices proposer en intersession pour aider le client à tester de nouvelles pratiques ?»
  • « Comment faire avec le client qui me noie sous les informations techniques très détaillées, au point que je m’y perds avec lui ?»
  • « Comment être coach ou faire du Coaching avec les clients qui semblent surtout attendre des conseils de ma part ?»
  • « Comment réussir les entretiens exploratoires (quand le client rencontre des Coachs pour n’en choisir qu’un) ?»
  • « Avec ce client, on s’entend super bien. J’ai du mal à garder la « bonne » distance…»
  • « Quand j’utilise mes « outils » d’avant (test d’évaluation, 360°, etc…), je n’arrive plus bien à raccrocher le mode coaching après…»
  • « Je voudrais créer un site de coaching, mais je n’arrive pas à accoucher de mon projet…»
  • « Quel contrat commercial pourrais-je proposer à mes clients ?»
  • « Comment me préparer à être accrédité dans une association professionnelle ?»
  • « Là, je suis face à une personne brillante qui m’impressionne. Je la laisse parler, mais je ne sais pas comment créer de la valeur pendant la séance…»
  • « J’ai encore un peu de mal à poser un cadre, à proposer le prix que j’aimerais, etc… »
  • Etc…

Et, bien entendu, en plus de son travail sur les objectifs de supervision, il repérera des techniques qu’emploie avec lui son superviseur au cours des séances, qu’il aura tout loisir de reproduire ensuite avec ses clients.

Vous êtes un Coach aguerri

Vous vous posez alors d’autres sortes de questions, et choisira peut-être plutôt des objectifs de la supervision tels que :

  • « Comment développer mon activité ?»
  • « Comment élargir mon cadre méthodologique et intégrer de nouvelles techniques à ma pratique actuelle ?»
  • « Comment mieux trouver mon style ?»
  • « Je remarque que j’ai toujours le même genre de problématiques dans mes coachings et que les mêmes thèmes reviennent souvent en ce moment. J’aimerais bien travailler aussi sur d’autres choses…»
  • « Comme par hasard, cette personne avec qui le Coaching est difficile pour moi, me fait penser à telle personne de mon environnement privé, avec qui j’ai justement eu des difficultés personnelles…»
  • « J’ai du mal à Coacher des personnes sur certaines thématiques…»
  • « Aujourd’hui, mon client a travaillé sur des sujets qui m’ont beaucoup intéressé… Mais, justement, j’avais déjà vécu une situation comme celle qu’il décrivait, et j’ai eu du mal à ne pas me projeter…»

Vous pourrez aussi vous réinterroger sur votre posture de coach, sur vos enjeux personnels dans telle ou telle séance, sur les échos systémiques entre le cas de votre client et ce que vous vivez vous-même par ailleurs, ou dans cette séance de supervision, et évidemment : sur la manière d’utiliser en séance les reflets systémiques que vous apercevez, sans toutefois tomber dans l’interprétation et le conseil…

C’est sympa la supervision !

Cela vous tente ? Vous verrez, c’est sympa la supervision : On réfléchit (au sens de la réflexion d cela lumière dan Sun miroir) mais on ne se prend pas la tête… en tous cas, pas avec moi. Je ne suis pas intellectuel, je suis pragmatique et direct. Y a qu’à voir mes vidéos, elles sont très loin d’être parfaites. J’espère qu’elles vous inciteront à faire mieux. Allez, lancez-vous si ce n’est pas déjà fait…

Objectifs de supervision : 2 tableaux gagnants

Ces séances joueront sur deux tableaux simultanément :

  • celui du contenu de la séance grâce auquel vous avancerez vers vos objectifs,
  • mais aussi celui de votre pratique de coach qui progressera, tandis que vous expérimenterez la posture de client, tout en appréciant depuis cette posture inhabituelle pour vous : l’effet que la séance de supervision aura sur vous.

Ainsi :

  • Vos séances de supervision seront l’occasion d’atteindre les résultats que vous souhaitez, pour vous même et pour vos clients.
  • Mais en même temps, elles vous entraîneront à :
    •  Aller à l’essentiel, plutôt que de vous perdre dans des analyses sans fin
    •  Vous projeter de façon pragmatique vers vos objectifs, en partant des résultats précis que vous visez (ce que vous visualisez avec précision exerce sur vous une attraction naturelle, qui vous tire de l’avant, presque « mécaniquement » en direction du résultat projeté)
    •  Travailler avec légèreté :
      • Envisager vos appuis, plutôt que vos difficultés
      • Vous concentrer sur les options qui fonctionnent plutôt que de faire l’inventaire de celles qui n’ont pas abouti
      • Etre pragmatique et positif, sans vous arrêter à des jugements téméraires sur vous-même

Un super miroir

Ce qui est génial en supervision, c’est que pendant que vous travaillez sur les objectifs de la supervision, vous vous entendez réfléchir, vous vous voyez pratiquer, vous observez le coaching du superviseur… tout ça à la fois ! c

Comme si vous étiez dans un dispositif de miroir multifacettes, pour vous voir sous tous les angles !…

Définir les objectifs de supervision

La supervision est comme le coaching une approche contractuelle, qui nécessite de partager des objectifs de supervision pour commencer le travail.

Voici un guide indicatif de quelques thèmes à balayer, pour vous aider à fixer vos objectifs de supervision.

Situation désirée

  • Formuler de façon positive la situation cible, quand l’objectif sera atteint
  • Qu’est-ce qui sera différent ?
  •  Que ferez-vous différemment vous-même quand l’objectif sera atteint ?
  • Quels nouveaux comportements souhaitez-vous mettre en œuvre pour avancer vers cet objectif, quelles compétences nouvelles souhaitez-vous acquérir ?
  •  A quoi verra-t-on, concrètement, que l’objectif sera atteint ?

Enjeux

  • Quel est l’objectif de cet objectif ? Cela apportera quoi à qui ?
  • Qu’est-ce qui est important à vos yeux dans le fait d’atteindre cet objectif ?

Ressources et conditions favorables

  • Quelles compétences actuelles va-t-il falloir que vous mobilisiez ?
  • Sur quelles expériences antérieures réussies pouvez-vous capitaliser ? (exemples de situations où vous avez déjà bien réussi dans des domaines proches de celui dans lequel vous cherchez à faire des progrès)

A propos de vos objectifs de supervision

Pratiquer pour vous-même, de cette façon simple mais structurée, vous entraîne à pratiquer également comme cela avec vos clients

  • Aller à l’essentiel, en vous projetant tout de suite vers vos objectifs.
  •  En partant des résultats précis que vous visez, en les visualisant comme si vous y étiez déjà, vous vivrez la situation cible par anticipation.
  •  Vous ne serez peut-être pas surpris dans ces conditions, que ce résultat cible, puissamment chargé, exerce sur vous une attraction naturelle…

En étant pragmatique et positif envers vous-même, vous prendrez le pli de proposer le même état d’esprit à vos clients, pour leur plus grand bénéfice :

  • Tenir compte des forces, plutôt que de considérer les faiblesses
  • Mobiliser les ressources qui ont déjà fait leurs preuves, plutôt que d’aller « inventer » des options créatives et amusantes mais parfois irréalistes
  • Se concentrer sur les options qui fonctionnent plutôt que de faire l’inventaire de celles qui n’ont pas abouti

 

En savoir plus sur nos formations de coach ou sur la supervision, laisser un message pour être rappelé :

Paul Devaux 06.71.84.97.06