Vous vous demandez peut-être s’il serait intéressant pour vous de devenir coach. Deux questions se présentent immédiatement qui sont associées à cette interrogation :

  • pourquoi devenir coach ? Quelles motivations, quels bénéfices pour vous et pour vos clients ?
  • comment devenir coach ? comment vous former ? quel statut juridique ? comment trouver des clients ? peut-on vivre du coaching ?

Cet article va répondre brièvement à ces questions.

Pourquoi devenir coach ?

 

1- Assurez-vous d’avoir la vocation de coach

Il existe quelques mauvaises raisons de devenir coach. en voici quelques unes :

  • vous pensez qu’il y a des opportunités à saisir dans un métier en croissance ?
  • vous imaginez que vous pouvez gagner de l’argent rapidement ?
  • vous êtes sans emploi et avez plus de 50 ans, et vous vous dites que devenir coach serait peut-être une solution ?

Regardez plutôt au fond de vos motivations si le coaching vous plaît :

  • Est-ce que mener des entretiens individuels à longueur de journée vous procurait de la satisfaction et du plaisir ?…
  • C’est vraiment là dedans que vous êtes bon, c’est vraiment ça qui vous inspire, qui vous nourrit et pour lequel vous sentez profondément que vous êtes fait ?

Voir à ce sujet notre article : trouver sa vocation

2- Vous aimez la relation, vous aimez les autres…

Si vous n’aimez pas les autres, si vous n’êtes pas heureux de les voir heureux, ne faites pas le métier de coach !

Quels clients aimeriez-vous coacher, avec lesquels vous sentiriez-vous à l’aise : des particuliers, des managers, des dirigeants d’entreprises, des entrepreneurs, des professions libérales ?

3- Vous aimez voir les autres progresser et contribuer à leur réussite

Un coach réussit quand… ses clients réussissent. Un coach est bon, quand il fait vraiment progresser ses clients, quand il les aide à se remettre en question et à trouver des solutions innovantes, qui créent beaucoup de valeur…

4- Vous êtes passionné de développement personnel et de communication

Si vous aimez explorer pour comprendre comment ça marche à l’intérieur de l’humain, alors cela fait déjà de nombreuses années, que vous vous observez et que vous travaillez sur vous-même. Si la vocation vient juste de se révéler à vous, alors c’est génial, vous avez la vie devant vous pour découvrir plein de choses passionnantes !

5- Vous n’avez pas peur de travailler seul

Vous pourrez travailler en cabinet, en tant que salarié ou associé, mais pour la, plupart, les coachs sont des indépendants, qui travaillent seul. Et même ceux qui travaillent en équipe dans une structure : ils sont quand même chacun seuls face à leurs clients. Le coaching est un métier où on doit avoir un réseau de coachs pour ne pas rester tout seul dans son coin. Il faut rester en mouvement et en formation continue. Pour cela, il y a des clubs de coachs et la supervision de coachs qui permette de continuer à progresser en permanence.

Contactez-nous pour en savoir plus sur nos formations de coach !

 

Qui peut devenir coach ?

Vous pensez devenir coach de vie, coach d’entreprise, coach de dirigeant, tout en vous demandant si vous avez le profil qui convient ou si vous pouvez réussir dans le métier de coach ?

  • Vous êtes passionné de développement personnel et de communication interpersonnelle, et vous aimeriez en faire votre métier ?
  • Vous êtes en transition professionnelle et souhaitez démarrer une nouvelle activité d’indépendant qui intègre l’approche coaching dans la manière de travailler la relation avec vos clients ?
  • Vous êtes patron, entrepreneur, et vous souhaitez développer puissamment vos collaborateurs proches et dynamiser vos équipes ?
  • Vous êtes DRH, RRH, responsable de la mobilité interne et du développement des cadres à potentiel, et vous aimeriez avoir une autre corde à votre arc, celle Dun coaching… Et éventuellement vous reconvertir dans le coaching dans un futur plus ou moins proche ?
  • Vous exercez une profession libérale, vous êtes consultant, formateur, et vous souhaitez élargir votre offre de service en intégrant une offre coaching ?
  • Vous êtes en transition personnelle et vous souhaitez booster votre développement personnel en apprenant les techniques de coaching ?
  • Vous encadrez une équipe, vous souhaitez booster votre équipe en progressant encore en management, en y introduisant encore plus de la dimension coach qui vous séduit. Vous aimeriez dynamiser votre positionnement avec vos collaborateurs et votre hiérarchie ?

… alors, vous vous posez une bonne question en vous demandant si devenir coach ne serait pas une bonne manière de dynamiser votre parcours professionnel !

L’idée serait de vous former pour déjà être sûr(e) que cela vous plaît et que vous êtes bien fait(e) pour ça…

On ne devient pas professionnel du coaching en un claquement de doigts. Comme pour tout métier, il y a des formations pour apprendre à structurer votre travail, à maîtriser les outils, à ajuster votre posture et approfondir vos perceptions des enjeux du coaching, de son état d’esprit, de ce qui le différencie des autres prestations d’accompagnement.

Envie d’en savoir plus ? Contactez-nous !

 

Comment devenir coach ?

1- Adoptez une bonne hygiène de vie pour devenir coach performant

Etre coach est un métier qui demande de la présence, d cela disponibilité et de la concentration. C’est très sollicitant en termes d’énergie et d’émotions. Il vous faudra de la stabilité émotionnelle, du recul en toutes circonstances et une excellente hygiène de vie pour être en pleine forme avbecv un haut niveau de vitalité pour offrir le meilleur de vous-même à vos clients.

2- Développez votre capacité d’écoute pour devenir un super coach

Pour devenir professionnel du coaching, il vous faudra développer une excellente écoute professionnelle, mais aussi de l’impertinence et de la répartie, de la capacité à confronter… Pour cela il faut savoir quoi écouter, et aussi comment écouter :

  • écouter les processus et non pas seulement les contenus
  • écouter avec le ventre et tout le corps, et non pas seulement avec vos oreilles et votre mental

3- Soyez bien au clair avec vous-même pour être un coach cohérent

  • Comment accompagner quelqu’un à mieux gérer ses émotions, si vous n’assumez pas bien les vôtres ?
  • Comment voir le cadre de référence de l’autre, si vous ne voyez qu’au travers du vôtre, que vous connaissez mal et avec lequel vous risquez de confondre le sien ?

4- Assurez-vous d’avoir un échantillon sur vous-même du développement personnel que vous proposez :-)

  • Comment accompagner quelqu’un à se remettre en question si vous n’ avez pas l’expérience vous-même d’une remise en question continue ?
  • Comment développer la réflexivité de votre client (conscience de soi), si vous ne vous y exercez pas vous-même au quotidien ?

5- Formez-vous au coaching, évidemment !

Du point de vue du coaching de l’énergie, il ne s’agit pas juste de faire du coaching, mais plutôt d’être coach. Pour devenir coach authentique, il est donc essentiel que vous incarniez le coaching que vous pratiquez. C’est pourquoi, vous serez invités à travailler votre alignement personnel et à consacrer de l’énergie à votre propre développement, personnel et intérieur.

Le coaching est un métier à part entière, qui requiert :

  • un état d’esprit particulier
  • des postures spécifiques en fonction des différentes phases de l’accompagnement
  • des méthodes structurantes, des dispositifs ad hoc, des outils et des pratiques ainsi que des tours de mains professionnels

Tout cela s’apprend. Il faut beaucoup s’entraîner et pratiquer.

Le coaching professionnel ne souffre pas l’amateurisme, parce qu’en face de soi, on a à faire avec de l’humain, de la souffrance, des enjeux intimes importants pour les personnes..Un coach peut causer des torts considérables (et s’en prendre plein la tête en retour) s’il ne prend garde à bien se positionner.

Envie d’en savoir plus ? Contactez-nous !

 

Quelle formation de coach choisir ?

 

1- Une formation pour devenir coach qui travaille la posture et l’esprit du coaching

Même s’il faut cultiver l’authenticité pour être coach, la pratique du coaching n’est pas très spontanée, pas très naturelle, contrairement à ce qu’on croit parfois. Par exemple, l’écoute des processus (par opposition à l’écoute des contenus) et le questionnement orienté solutions (par opposition à l’écoute du contexte pour comprendre) sont très artificiels. Pour y parvenir, alors que c’est contre intuitif, il faut apprendre et s’entraîner beaucoup. Cela nécessite un certain état d’esprit et une certaine posture de coach, qui ne s’improvisent pas…

2- Une formation pour coachs, qui vous développe personnellement

Choisissez une bonne formation qui vous prépare à devenir coach et donc à travailler sur vous-même :

  • Développer un haut niveau de vitalité, une bonne hygiène de vie pour être au mieux de vos capacités cérébrales et émotionnelles
  • Reconnaître et assumer votre style de coaching à partir de la reconnaissance de vos énergies dominantes
  • Identifier vos propres points d’appuis, vos zones d’excellence et vos zones d’inconfort.
  • Vous interroger sur les émotions que vous ressentez pour les apprivoiser et pouvoir éventuellement les utiliser en coaching
  • Travailler votre alignement personnel pour augmenter votre authenticité (ou plutôt réduire le bavardage mental et les agitations intérieures)
  • Développer votre leadership, affirmer vos intentions, honorer la vocation qui vous pousse vers le coaching et comprendre à quelles aspirations profondes cette pratique répond pour vous.
  • Devenir coach suppose aussi de trouver l’élan et la détermination pour développer votre business, prospecter, vous vendre en tant que coach, être au clair avec les aspects contractuels, assumer votre prix, affiner votre éthique et vous choisir un code de déontologie.

3- Une formation au coaching qui privilégie la pratique

75% de training, la théorie, vous pouvez la lire avant la formation. Orygin vous donnera des ebooks spécifiques, qui présentent les apports et les méthodes, pour nous consacrer pleinement à l’expérience et la pratique. Rien de tel que de pratiquer pour apprendre.

Vous devez savoir :

  • Poser un cadre, le tenir, recadrer si besoin, être attentif aux aspects méthodologiques et déontologiques du coaching, ainsi qu’à l’incidence des différentes postures possibles
  • Entrer en relation authentique, en osant être vous-même, sensible et disponible pour capter à l’intérieur de vous la résonance de votre client, accompagner avec le coeur, témoigner du soutien et des encouragements, célébrer la réussite et les points forts avec générosité
  • Offrir un questionnement orienté solutions, oser l’impertinence, transmettre une vision enthousiasmante, faire preuve de créativité
  • Recentrer, confronter, challenger, ramener à l’action et à la simplicité, cultiver l’alignement pour modéliser les comportements cibles que le client a besoin d’acquérir, focaliser sur les progrès pour mettre en mouvement…

4- Une formation de coach qui vous donne de bons outils

La théorie, c’est intéressant. Pour pouvoir enfoncer une vis dans un mur, il faut absolument un tourne-vis ! Dans le coaching, c’est pareil : il vous faut quelques bons outils pour accompagner vos clients et leur permettre d’atteindre les résultats qu’ils visent.

5- Une formation coaching non dogmatique, qui laisse de l’espace à votre créativité

La formation doit vous aider à prendre confiance en vous, et à trouver votre propre style de coaching. 

Une bonne formation au coaching ne doit pas chercher à vous formater mais plutôt créer les conditions d’une transformation intérieure, que vous vivrez à votre manière, à votre rythme, selon votre appétit et votre niveau de maturité dans votre vie. Comme en coaching, c’est le client qui décide du chemin qu’il prend. De la même façon, c’est vous qui restez parfaitement maître de vos choix, et de votre trajectoire de développement.

Contactez-nous pour en savoir plus sur nos formations de coach !