Il y a trois sortes de reformulation :

  • la reformulation de la signification : dire en d’autres mots la même chose pour en clarifier le contenu
  • la reformulation des émotions : expliciter les sentiments sous-jacents qui affleurent dans le discours de l’interlocuteur
  • la reformulation écho : la répétition d’un mot dans le propos de l’interlocuteur, qui l’invite à approfondir et développer sur ce focus

 

Savoir reformuler pour orienter sur les solutions

Là où vous pointez l’attention, là va l’énergie. La reformulation peut être ce pointeur, qui détourne ou cible l’attention sur un focus choisi.

La reformulation est un moyen d’orienter l’interlocuteur sans trop empiéter sur son espace de sa réflexion. Mais à vous de choisir sur quelles pistes l’orienter. Exemple :

Si par exemple, une personne vous dit « qu’il n’y a pratiquement aucune solution à ce problème », selon le mot que vous allez répéter vous obtiendrez un effet ou un autre qui vont dans deux directions opposées :

  • si vous répétez « problème » ou « aucune solution », vous le focalisez sur le problème, et il confirmera qu’il ne voit pas d’issue. A cause de cette maladresse, il s’éloignera mentalement des solutions pour se renfermer à l’intérieur de l’espace problème...
  • en revanche, si vous répétez « pratiquement aucune », en insistant sur le mot « pratiquement », vous orientez votre interlocuteur vers les maigres pistes qu’il est prêt à envisager, ce qui est toujours mieux que de le brancher sur sa fermeture. De même si vous ne reformuliez que le mot « solutions », il serait invité à développer sur cette notion de « solutions », ce qui le mettra toujours davantage sur la voie de la résolution que lorsque on répète « aucune solution ».

 

Paul Devaux : 06.10.56.14.96

 

Aller plus loin sur savoir reformuler :

  • La reformulation
  • Comment cultiver son réseau ?
  • Devenir coach d’équipe
  • Travailler l’alignement en coaching