Motiver une équipe est un métier. Il faut savoir entretenir une équipe, en prendre soin à partir des bonnes pratiques d’hygiène collective (et ce site n’est pas avare en outils simples à mettre en oeuvre, comme le bilan de fonctionnement.

Mais il faut surtout « courir » avec l’équipe, et accompagner le mouvement, dans le bon rythme…

Courez avec eux : pas forcément en tête du peloton, mais ne restez pas en arrière non plus…

Mais surtout : ne vous mettez pas en travers de la piste quand les coureurs sont en train de faire la course. Pour cela, déléguez le plus possible, ne faites rien vous-même que vos collaborateurs pourraient faire. Ne faites que du management, de la stratégie (end e la politique), mais soyez excellent dans votre art !

Quelques belles erreurs à éviter ?

motiver une équipe

  1. Se croire indispensable, s’occuper de tout, vouloir tout contrôler… et finir en burn-out ! Belle exemplarité…
  2. Manipuler : ne pas dire ce que vous voulez et visez, et espérer très fort que les autres le devinent… Tenter par des voies indirectes de faire en sorte qu’ils le sentent par eux-mêmes, sans que vous ayez à leur demander les choses de façon explicite. Cette approche détournée et manipulatrice pourrait se résoudre simplement : voyez clairement ce que vous désirez, écrivez-le si nécessaire, et puis dîtes-le (et assumez-le tant qu’on y est).
  3. Ne jamais être satisfait et tellement exigeant envers tous et envers vous-même, que rien n’est jamais suffisant. « Si on fait 130% de l’objectif, c’est dommage parce que c’est la preuve qu’en faisant encore un petit effort on aurait pu faire 131% »… Cette forme d’insatisfaction chronique relève d’une maladie mentale, qui vous épuise ainsi que votre entourage. Mais elle se soigne, si vous en êtes conscient et que vous voulez changer…
  4. Ne pas fixer de cadre et de règles. Laisser les choses se faire et compter sur le bon sens et la conscience professionnelle de vos collaborateurs pour s’en sortir intelligemment serait une erreur : OK ils sont intelligents, du moins pris individuellement. Mais en groupe, si vous n’avez pas travaillé l’intelligence collective, c’est une autre affaire. Ne vous plaignez pas qu’ils se comportent comme des enfants parfois (chamailleries, irresponsabilité, rétention d’informations, manque de lucidité sur l’avenir, etc…). Faîtes-les plutôt travailler sur leur dynamique de groupe. En quelques séminaires, vous serez surpris de voir combien l’équipe a de ressources d’intelligence et de motivation si on lui donne les moyens de les mobiliser !
  5. Ne pas oser prendre de sanctions et ne pas se donner les moyens de féliciter, encourager, remercier, promouvoir… Si vous ne marquez pas les différences entre les comportements et les contributions, vous nivellerez apr le bas, et les meilleurs se mettront au niveau des moins bons, et vous aurez tout perdu !
  6. Ne pas avoir de vision, ne pas fixer de cap, ne pas proposer de projet fédérateur transverse… Là vous faites un sans faute ! Toutes les conditions sont réunies pour une traversée morne et difficile, au cours de laquelle chacun s’épuise à ramer dans une direction différente des autres.
  7. Croire que l’esprit d’équipe, ça vient tout seul : Dans ce cas, surtout (par soucie de cohérence !) ne prenez pas soin de la cohésion, de la qualité des interactions, du sentiment d’appartenance et du climat… comme ça vous serez bien sûr que tout cela ne décollera jamais, et finira même assez vite par se détériorer et provoquer des étincelles (que vous aurez soin de ne pas traiter. Ainsi avec un peu de chance, vous aurez parfois de beaux incendies à contempler… Si vous aimez voir les forêts brûler l’été, là vous verrez votre équipe s’embraser sans avoir besoin d’aller dans le sud 🙂

Allez, cessons cette misérable liste des choses à éviter pour nous concentrer plutôt sur des bonnes idées de choses à faire…

10 bonnes pratiques pour la motivation d’une équipe

  1. Donnez-vous complètement à l’action et lâcher prise sur le résultat ! Oui vous avez bien lu : ne lâchez pas les objectifs mais ne vous occupez que de l’action, en retirant toute pression sur le résultat. Si vous êtes lucide et honnête, vous savez bien que le résultat ne dépend pas de vous. En revanche, l’action ne dépend que de soi !
  2. Sachez décider et assumer vos responsabilités. Osez prendre des risques. Réfléchissez le temps qu’il faut avant de prendre des décisions, mais de grâce : prenez-en ! Evaluez votre « performance » au nombre de décisions que vous prenez en une journée, et à chaque réunion. Et évaluez la qualité de ces décisions, ainsi que leur bonne mise en oeuvre. Faites cela et rendez des comptes sur ce point à votre équipe (y compris de vos erreurs). N’ayez pas peur d’être vulnérable (assumez plutôt votre vulnérabilité comme l’expression de votre force intérieure),. Faisant ainsi, vous serez vraiment exemplaire !
  3. Valorisez votre équipe quand vous en avez l’occasion, exprimez votre fierté : félicitez, remerciez, soyez généreux en feed-back positif ! C’est votre métier, non ? C’est comme ça que vous ferez le mieux grandir vos équipiers.
  4. Cultivez fondamentalement un regard  positif : regardez les accomplissements et les réussites, ainsi que les progrès, au lieu de vous focaliser uniquement sur les problèmes et ce qu’il reste à faire…
  5. Permettez à vos collaborateurs d’être visibles, favorisez leur promotion… N’hésitez pas à céder vos meilleurs éléments, pour leur permettre de créer de la valeur ailleurs dans l’entreprise. Ce seront des alliés au sein de votre réseau, qui vous en seront reconnaissants (parfois pendant toute votre carrière). Et, peu à peu vous serez reconnu pour être un développeur de talents et un gros contributeur de la réussite de l’entreprise, non seulement par les résultats de sa propre équipe, mais aussi par tous les hauts potentiels qu’il a su détecter, former et promouvoir…
  6. Soyez également capable de dire quand cela ne va pas, capable de dire non, capable de recadrer les dérives. Il vaut mieux le faire mal que de ne pas le faire… (voir : reproche ou recadrage)
  7. Séparez vous des personnes avec qui le courant ne passe pas. Ne faites pas d’acharnement thérapeutique. Entourez-vous bien, « vous le valez bien »… Quand ce sera un honneur pour vos collègues de faire partie de votre équipe, vous saurez que vous avez réussi à motiver une équipe !
  8. Osez des relations authentiques. Ne faîtes pas semblant, soyez vous-même, sans chercher à faire la danse du ventre pour plaire et être aimé, reconnu, etc… Laissez ces préoccupations à ceux qui ont du temps à perdre et concentrez-vous sur ce qui crée vraiment de la valeur pour l’équipe et les clients !
  9. Laissez tomber les teambuildings, et autres trucs humanistes où on fait semblant de s’entendre pendant qu’on fait joujou, et où on reprend toutes ses mauvaises habitudes à la sortie ! Par contre, c’est vraiment une bonne idée de motiver une équipe en organisant des séminaires de fond pour faire participer votre équipe à la réflexion stratégique. Consultez votre équipe sur des questions clés en pensant à animer un débat transverse d’une demi-journée une fois par mois.
  10. Obligez vos collègues à venir vous trouver avec des éléments de solutions. Refusez catégoriquement d’entendre parler de problèmes, si il n’y a pas en face une réflexion sur les moyens d’avancer. Vous ne payez pas vos collaborateurs pour qu’ils vous expliquent pourquoi les objectifs sont inaccessibles mais comment les rendre atteignables. Vous n’êtes pas payé pour recevoir des seaux d’eau sale sur la tête, tandis que les autres se déchargent de leurs problèmes sur vous . Vous êtes payé pour les aider à trouver leurs solutions et à réussir à les mettre en oeuvre, eux-mêmes !

Peut-on vraiment motiver une équipe ?

Motiver une équipe est un terme impropre, car il ne s’agit pas, à proprement parler, de « motiver » une équipe, mais bien plutôt de mobiliser la motivation intrinsèque à l’équipe : En effet, toute équipe est intrinsèquement motivée par le sens d’une mission qui répond plus ou moins à sa vocation et à ses valeurs.

Les personnes qui composent l’équipe sont déjà motivées par quelque chose, qui est en eux-mêmes.

Cette motivation pré-existe à votre management, et en aucun cas vous ne pouvez « motiver une équipe », quand elle n’est pas déjà motivée par elle-même. Vous ne pouvez que réunir les conditions pour que les personnes et le groupe voient le lien entre ce qui est à faire et les motivations qu’ils ont en eux-mêmes. pas besoin de faire la danse du ventre pour séduire et convaincre. Soyez sans concession sur ce point : ce n’est pas à vous de motiver les autres ! Ils le sont ou pas. S’ils ne le sont pas, qu’ils prennent leurs responsabilités, comme vous prendrez les vôtres.

Motiver équipe
Vous ne pouvez pas plus motiver votre équipe qu’un cavalier ne peut porter son cheval 🙂

Soignez les fondations de l’équipe

Une équipe, comme un édifice, a des fondations. C’est sur celles-ci que tout repose :

  • Le sens de la mission et la manière dont il résonne avec les valeurs de chacun. Remplir sa mission devrait être la vocation de l’équipe. C’est identitaire. Il ne faut donc pas se tromper de mission, et travailler en groupe une formulation juste de cette mission.
  • La vision : ce dont l’équipe sera fière quand le but sera atteint ! Le but est une chose noble et grande, qui dépasse l’individu et transcende le collectif. Construire une vision en groupe est un acte important de la constitution de l’équipe.
  • Une organisation, c’est-à-dire la formulation claire et simple de « qui fait quoi », dans quel ordre de priorité dans la chaîne de création de valeur pour le délivrable commun produit par l’équipe. Cette organisation est un organigramme avec les territoires d’autonomie et de responsabilité de chacun, les niveaux de délégation de pouvoir, mais aussi les contraintes et les interactions.
  • La concentration : personne ne réussit jamais rien sans un minimum de concentration. Pour travailler certains ont besoin de musique ? Qu’ils se mettent des écouteurs (tout en sachant se rendre disponible pour les autres en-dehors des plages horaires où ils ont ainsi besoin de s’isoler). Mais le silence est d’ordinaire le meilleur environnement pour être attentif.
  • Comme une équipe n’est jamais seule en suspension dans du formol, elle a des interfaces avec d’autres équipes. Prendre soin des fondations c’est aussi optimiser les interfaces de l’équipe avec son environnement. Ceci est l’affaire de tous et on peut motiver une équipe à réguler ses interfaces avec ses clients et fournisseurs, internes et externes, à travers un séminaire d’efficacité collective.

 

Paul Devaux : 06.10.56.14.96

superviseur de coach

D’autres infos pour motiver une équipe :

 

Citations inspirantes pour motiver une équipe

« La logique vous conduira d’un point A à un point B. L’imagination et l’audace vous conduiront où vous le désirez » – Albert Einstein

« Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours » – Gandhi

« Seuls ceux qui prennent le risque d’échouer spectaculairement réussiront brillamment » – Robert Kennedy

« Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double » – Isaac Newton

« Chaque difficulté rencontrée doit être l’occasion d’un nouveau progrès » – Pierre de Coubertin

« Le succès est la capacité d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme » – Winston Churchill

« Il n’y a qu’une réponse à la défaite, et c’est la victoire » – Winston Churchill

« Le meilleur moyen de prédire le futur c’est de le créer » – Peter Drucker

« La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute » – Confucius

« Le talent, ça n’existe pas. Le talent, c’est d’avoir envie de faire des choses » – Jacques Brel

« L’enthousiasme est à la base de tout progrès » – Henry Ford

« Ceux qui ne font rien ne se trompent jamais » – Théodore de Banville

« Les faibles ont des problèmes, les forts ont des solutions » – Louis Pauwels

« Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite » – Henry Ford

« La vraie réussite d’une équipe c’est d’assurer la compétitivité dans la pérennité » – Alain Prost

« Ce qui unit les hommes, c’est l’amour du métier » – Antoine de Saint-Exupéry

« Un pessimiste fait de ses occasions des difficultés, un optimiste fait de ses difficultés des occasions » – Antoine de Saint-Exupéry

« Être un homme, c’est sentir, en posant une pierre, que l’on contribue à bâtir le monde » – Antoine de Saint-Exupéry

« La seule chose qui puisse empêcher un rêve d’aboutir c’est la peur d’échouer » – Paolo Coelho

« Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu’on ne les a pas tentées » – André Gide