Comment gérer les réactions à la critique que vous êtes obligé de formuler de temps en temps ?

Les réactions à la critique sont au nombre de 6. Nous verrons donc 6 manières de gérer les réactions à la critique…

6 réactions à la critique

mauvaise entente au travailVotre interlocuteur peut être dans :

  1. le déni
  2. le désaccord
  3. la confusion
  4. la déception
  5. la surprise
  6. l’acceptation

 

6 manières de gérer les réactions à la critique

1- Si votre interlocuteur refuse de reconnaître le bien fondé de votre critique, vous devez d’abord lui rappeler les faits concrets et précis (voir méthode DESC pour exprimer une critique) et contextualiser votre critique, de façon à la mettre en perspective des résultats visés, contractuellement entre vous.

2- Si votre interlocuteur reconnaît les faits mais n’y accorde pas la même importance que vous, vous devez ré-exprimer vos valeurs et toute l’importance que vous accordez à cette situation. N’en restez pas à des interprétations, revenez aux faits et leurs conséquences objectives et mesurables.

3- Si votre interlocuteur est mal à l’aise avec la critique, qui suscite en lui des émotions qui le rendent confus : vous l’inviterez à nommer ce qu’il ressent et lui enlèverez toute pression psychologique. Rappelez que l’émotion est sans rapport avec l’objet de la critique, qui ne porte que sur des comportements et n’a rien à voir avec un jugement de valeur sur sa personne

4- Si votre interlocuteur se montre contrarié d’être incompris et déçu de votre non reconnaissance : laissez le exprimer son ressenti, mais ne lâchez pas sur les faits et la nécessité de rectifier le tir, même s’il vous faut prendre aussi votre part de responsabilité dans la situation et votre part d’engagement dans la rectification

5- Si votre interlocuteur exprime de la surprise face à votre critique : reformulez et laissez un peu de temps à votre interlocuteur pour intégrer la critique

6- Si votre interlocuteur accepte la critique, exprimez votre satisfaction sur le fait que l’analyse soit partagée et concentrez-vous sur les manière d’éviter que le problème ne se reproduise. N’hésitez pas à compléter votre critique par du feed-back positif, pour consolider l’existant.