Comment trouver sa place, trouver sa vocation, sa raison d’être, la « mission » qui vous rendra utile et heureux ?

Quand vous faîtes un travail qui vous plaît, le temps passe vite, vous ne souffrez pas trop de la fatigue, et les contraintes ne vous pèsent pas, parce que vous êtes épanoui dans ce que vous faîtes, et vous vous rechargez en énergie et inspiration dans votre travail. Trouver sa vocation, sa place au monde, à partir de laquelle on crée de la valeur avec plaisir est une nécessité, pour réussir sa vie (si cette expression signifie quelque chose…).

Qu’entend-on par vocation ?

D’après le dictionnaire Larousse, la vocation ce serait :

  • Destination privilégiée ou naturelle de quelque chose, de quelqu’un, d’un pays, d’un groupe, du fait de sa nature, de ses caractéristiques : La vocation touristique d’une région.
  • Inclination, penchant particulier pour un certain genre de vie, un type d’activité : Avoir la vocation du célibat. Avoir une vocation artistique.
  • Acte par lequel Dieu prédestine tout homme à un rôle déterminé, qui constitue sa fin personnelle, en particulier destination, appel au sacerdoce ou à la vie religieuse.

Au sens étymologique, la vocation est un appel (latin vocare, appeler). Il a longtemps désigné l’appel à s’engager dans une vie religieuse (prêtrise, vie monacale, etc.). Le concept s’enracine dans la Bible et est corrélatif au thème de l’écoute. Aujourd’hui ce mot est utilisé dans un sens plus large pour désigner l’appel que peuvent ressentir des personnes à une mission particulière : humanitaire, professionnelle, spirituelle, scientifique, etc.

La vocation répond à un élan intérieur, qui émerge naturellement de lui-même (quand il n’est pas contrecarré), et qui ne provient pas d’un conditionnement. On dirait que la vocation émane directement du centre de l’être. Elle a donc quelque chose de spirituel (en rapport avec l’esprit), même quand elle ne s’applique pas au domaine religieux. Symboliquement, nous pourrions dire que la vocation procède d’une dynamique “verticale”…

Chercher sa vocation : une nécessité

Trouver sa vocation, trouver sa place dans la vie, donne du sens à sa vie. Et le mot sens a trois entendements possibles en français :

  • le sens, signification
  • le sens, direction
  • le sens, sensoriel

Trouver sa vocation donne donc une signification, une orientation, et du plaisir… Inversement, quand on n’est pas dans sa vocation, on est à côté de la plaque, notre activité professionnelle manque de signification profonde, elle ne met pas en résonance nos valeurs (ce qui est important à nos yeux), elle n’offre pas un cadre qui canalise nos énergies, et elle ne procure pas de plaisir.

On passe en moyenne 10 heures par jour à son travail, 220 jours par an durant 40 à 50 ans. Cela représente environ 99.000 heures ! Vous vous imaginez passer presque 100.000 heures de votre vie, à mener une activité qui vous ennuie, ou qui ne vous correspond pas bien, dans laquelle vous ne prenez pas de plaisir, à travers laquelle vous n’avez pas l’impression d’être utile, d’être à votre place ?

trouver sa vocation ?
Regardez autour de vous, maintenant, mais aussi de façon plus générale : quels sont les « signes » autour de vous, qui parlent de votre vocation ?

Questions de coach pour trouver sa vocation

De vos réponses aux questions suivantes, vous pourrez déduire quelle pourrait être votre « mission » dans la vie. Osez voir grand dans vos réponses. N’ayez pas peur du ridicule, personne ne lira vos pensées…

  • Qu’est-ce que vous aimez faire ? Ce qui vous amuse, vous excite, vous passionne…
  • Qu’est-ce que vous faites sans effort et avec une certaine réussite ?
  • Si vous en aviez le « pouvoir » (par exemple, si vous aviez une baguette magique) : quelle valeur ajoutée aimeriez-vous créer pour les autres ? Quel service aimeriez-vous apporter au monde ?
  • Quelles sont les éléments actuels de votre vie, qui vous plaisent le plus (ou vous déplaisent le moins) ? Qui devriez-vous remercier pour cela ? Cherchez un peu, ne vous arrêtez pas à vos premières réponses. Creusez, trouvez d’autres personnes à remercier, d’autres aspects de la vie, envers qui nourrir un sentiment de gratitude. Cela vous disposera à reconnaître un certain nombre d’indications qui sont déjà autour de vous au moment même où vous lisez ces lignes et qui pointent vers votre vocation, comme des poteaux indicateurs.
  • Quand vous étiez petit (e), quel héros vous plaisait le plus (cinéma, lectures, mythes, contes, etc…) ?
  • A quoi devez-vous dire « non » pour pouvoir enfin mieux honorer qui vous êtes vraiment ?
  • Quels sont les endroits, les aspects de votre vie, où vous insistez depuis des années et où la porte reste fermée ? Qu’en déduisez-vous sur de meilleures portes possibles ou de meilleures façons de frapper à ces portes ? Où devriez-vous cesser d’insister parce que manifestement ce n’est peut-être pas fait pour vous ? Et inversement, où devriez-vous insister encore et encore, jusqu’à ce que vous « perciez » ?
  • Quelles sont les catastrophes qui vous sont arrivées ? En quoi ont-elles été des opportunités ? Quels enseignements en avez-vous tirés ?
  • A quoi devez-vous dire pleinement « oui » pour vous lancer sur le chemin de votre vocation ?
  • Quels petits pas minuscules pourriez-vous déjà faire dès aujourd’hui pour vous rapprocher de votre axe ?
  • Etc…

Ces questions de coaching et d’autres encore, nous vous les proposerons pour accompagner votre réflexion sur votre vocation. Mais, vous savez, on peut réfléchir tout seul très longtemps, mais en restant dans son jus, on n’avance pas beaucoup ! Si vous souhaitez travailler quelques séances avec un coach, vous passerez très vite à l’action, parce que la solution à vos questions se trouve dans l’action, dans le mouvement, dans la relation et le dialogue, plus que dans la réflexion solitaire… (voir notre article : orientation solutions)

 

trouver sa vocation

 

Trouver sa vocation en 4 étapes

La vocation implique quelque chose qui dure toute la vie, ce qui donne un peu le vertige et en même temps fait rêver… C’est trop beau pour être vrai, on n’ose pas toujours y croire ! Et pourtant ne pas trouver sa vocation c’est être sûr de rater en partie sa vie. Alors osez vous poser les questions, que risquez-vous ? Au pire, vous réussirez votre vie en étant épanoui dans un travail qui vous correspondra bien !

1- Vos atouts spécifiques, vos points d’appui

  • Identifiez ce que vous savez faire de manière singulière
  • Quelle est la singularité de votre parcours professionnel jusqu’ici : pourquoi avez-vous fait ce que vous avez fait ? Pourquoi avez-vous arrêté ou changé pour une autre tranche de vie ? Que faisiez-vous concrètement et qu’avez-vous appris à chaque étape ? Qu’est-ce qui était important à vos yeux à ces moments-là ? Quelle valeur avez-vous crée à chacune de ces étapes ?

2- Votre vocation professionnelle

  • Dans quelles branches et quels domaines d’activité aimeriez-vous travailler ?
  • Qui aimeriez-vous être dans cette société ?
  • Et quel genre de fonction aimeriez-vous y exercer ?

3 – Cap sur les étoiles – Quels sont vos rêves ?

Ecoutez votre coeur. trouver sa vocation n’est pas une démarche rationnelle. Vous devez « sentir » ce que vous aimeriez vraiment, ce qui vous ferait vous sentir vraiment vivant et utile. Identifiez vos grands rêves. La vie professionnelle est en effet le moyen de se créer la vie rêvée. Encore faut-il savoir de quoi vous rêvez…

  • Qu’est-ce qui vous fait vibrer ? Qu’est-ce qui vous passionné ?
  • Que seriez-vous vraiment fier d’avoir accompli et pourquoi ?
  • Quelles sont depuis toujours vos passions, vos centres d’intérêt, les grands idéaux qui vous touchent ?
  • Quelles activités vous procurent le plus de plaisir dans la vie ?

4- Votre attitude vers le succès

Votre attitude envers la notion même de réussite est déterminante pour oser trouver sa vocation. En coaching, on peut travailler sur le filtre mental pour élargir son cadre de référence, qui sur détermine les évènements de sa vie. Si vous voulez bénéficier de nouvelles opportunités, osez réfléchir à votre fonctionnement et remettre en question certaines attitudes et pensées toxiques.

  • Quelles sont vos croyances en vos capacité à réussir ?
  • En quoi méritez-vous de réussir votre vie ?

Vous avez le droit de réussir, et d’être heureux, comme les autres. A vous de vous en donner les moyens, car personne ne pourra le faire à votre place. Il faut sans doute sentir et réfléchir un peu, etc puis prendre quelques décisions et vous engager dans l’action, en faisant quelques essais…

Un coaching pour choisir sa vocation

Trouver sa vocation est nécessaire : reconnaître nos goûts, nos affinités, nos aspirations profondes et nos talents innés, ça c’est vraiment utile ! En faisant cela, vous honorez votre nature profonde.

Au lieu de marcher à côté de nos pompes, dans des métiers qui ne nous plaisent pas et ne sont qu’alimentaires, on va pouvoir trouver son chemin vers ce qui nous épanouit.

Êtes-vous de ce genre de personne qui se demande régulièrement si elle ne va pas changer de métier, ou qui finit par s’ennuyer dans ce qu’elle fait ? Un coaching pour trouver sa vocation s’adresse à tout ceux qui pressentent qu’ils ne sont pas encore dans leur axe, que leur vie actuelle ne les satisfait pas complètement : aussi bien à des étudiants qui n’ont pas encore choisi leur voie, qu’à des personnes en reconversion qui s’interrogent sur leur projet, ou simplement à des personnes qui ne sont pas satisfaites de leur situation actuelle et voudraient bien faire autre chose dans la vie…

  • Ensemble, nous examinerons ces questions, pour vous aider à y répondre et mettre de l’ordre dans vos idées
  • Ensemble, nous pourrons consulter vos mentors intérieurs, pour aire parler des parties de vous auxquelles vous n’avez pas accès d’une manière ordinaire
  • Ensemble, nous pourrons utiliser la visualisation créatrice, pour attirer de bonnes réponses et des situations auspicieuses pour la réalisation de votre vocation.
  • Ensemble, nous pourrons interpréter un certain nombre d’éléments déjà présents dans votre vie, qui sont comme des petits cailloux pour retrouver votre chemin vers votre vocation…

Même si vous ne le savez pas encore, vous êtes complètement responsable de là où vous êtes, et vous êtes aussi responsable de là où vous allez choisir d’être à partir de maintenant.  Il s’agit de co-créer entre vous et l’univers (ou plus modestement : vous et votre entourage) le chemin qui vous rapproche sans cesse de votre axe et de votre vocation.

N’hésitez pas à nous contacter pour faire connaissance et approfondir cette question de trouver sa vocation.

Parler à un coach :

  • A deux yeux on voit mieux le relief
  • Avec deux jambes on marche plus facilement qu’à cloche pieds
  • Et pour réfléchir, c’est pareil, on est plus efficace à deux

Avec un coach, vous allez recevoir des questions qui vont vous stimuler, vous faire réfléchir sur vous-même, vous donner du miroir qui va vous permettre de vous voir et aussi de regarder là où habituellement vous ne regardez jamais (parce que vous êtes conditionné – on l’est tous-, parce que vous ne vous autorisez pas à imaginer que par là ce serait possible pour vous, parce que vous n’y avez jamais pensé tout simplement, parce que vous estimez que c’est inaccessible ou que vous ne le méritez pas, ou que sais-je…).

Vous allez faire un inventaire, très court, des évidences et des aspirations de fond qui s’imposent à vous. Seul, ce n’est pas facile, tandis qu’avec quelqu’un de bienveillant et qui nie vous juge pas, et dont c’est le métier (c’est sa vocation justement, donc il le fait avec plaisir, et parfois avec talent), vous allez :

  • savoir par où commencer
  • prendre du plaisir et de l’interêt à cette investigation
  • faire des prises de conscience sur vous-même (et oui…)
  • aller jusqu’au bout et tirer les marrons du feu
  • vous engager, faire des premiers pas encourageants
  • vous sentir accompagné, épaulé, encouragé, soutenu (ça fait du bien, et c’est pas du luxe, dans la période que vous traversez)

Aller plus loin sur trouver sa vocation :