A l’encontre du sens habituel qui pousse à croire qu’il faut souffrir et faire des efforts pour réussir, pourquoi ne pas essayer la technique du tapis rouge : celle qui consiste à regarder où se déroule le tapis pour simplement mettre ses pieds dessus ?

Vous n’en avez pas assez parfois de souffrir, de galérer, de ramer, pour obtenir des résultats finalement souvent un peu décevants ?

Et s’il existait une autre approche… N’avez-vous pas remarqué que dans certains domaines vous réussissez sans difficulté, tandis que dans d’autres, c’est vraiment douloureux et laborieux pour n’aboutir qu’à des résultats assez médiocres ? C’est parce que dans un cas vous avez pris appui sur vos talents naturels, tandis que dans les d’échec vous avez voulu insister sur une voie qui n’était pas encore pour vous, vous n’étiez pas encore prêt…

Technique du tapis rouge

La technique du tapis rouge n’a rien à voir avec du laisser aller ou de la facilité.

La technique du tapis rouge n’a rien à voir non plus avec le fait de rester confiné dans sa zone de confort. Bien au contraire, il s’agit d’oser passer à l’action, d’oser être pleinement soi-même, d’être sensible à l’importance du corps et de l’inspiration, en osant écouter les émotions, et suivre ses intuitions…

Mais au lieu de “vouloir”, au lieu “d’essayer”, on agit directement, sans “mentaliser”, sans se raconter d’histoires. Bien sûr on pense et on prépare l’action, mais on le fait tranquillement, sans stress, sans anticipation, sans expectation angoissée, en donnant sa confiance et en faisant de son mieux (sans bavardage mental et commentaires désobligeants sur soi-même – voir : “sentiment de culpabilité“)

Dans cette approche de la vie et des situations, de soi-même et des autres, on ne part pas du principe que ça va être difficile, et qu’il va forcément falloir faire plein d’efforts pour “mériter” la réussite.

  • On se concentre sur nos points forts, et on avance à partir de nos meilleures pratiques, pour marquer des points là où c’est facile pour nous de le faire.
  • On avance à petits pas, en veillant à prendre du plaisir et à nous sentir inspiré et aligné quand on agit.

Sinon, autant arrêter tout de suite.

Quand on est dans une vibration de contrariété, d’anxiété, de pessimisme, on la traine avec soi quoi qu’on fasse et, dans ces conditions, on ne peut qu’échouer, en contaminant négativement tout ce qu’on touche.

Ce qu’il faut faire dans ce cas, c’est se reposer, et revoir son climat intérieur avant de repartir à l’action.

Ensuite, dans ces conditions rafraîchies et optimisées, nous émettrons un champ d’information qui attirera à nous la réussite, apparemment sans effort particulier. La vie semble plaisante et agréable, on s’amuse en travaillant. On travaille pour la joie de travailler, sans attendre de résultats….