Comment retrouver sa créativité d’enfant, mobiliser ses ressources de créativité enfouies ? Dans la vidéo ci-dessous, Ken Robinson, un universitaire Anglais à l’humour décapant, nous amuse de ses facéties de showman tandis qu’il nous rend plus intelligent avec ses propos sur la créativité et l’éducation.

J’aime cette conférence, non seulement parce qu’elle est intéressante et distrayante (je salue sa créativité et j’apprécie l’art du conférencier), mais aussi parce qu’elle peut rendre espoir à toutes ces personnes que l’école et l’éducation en général ont privé de leur créatiivité… Jugez-en par vous-même :

L’école tue la créativité

Le thème de cette conférence n’est pas à proprement parler de savoir comment retrouver sa créativité, mais plutôt comment ne pas la perdre !

Cependant, la prestation de Ken Robinson est si brillante (dans son style) qu’il donne lui-même l’exemple d’une créativité impressionnante, tout en étant complètement adapté au modèle d’expression d’un grand universitaire, qui donne une conférence sur TED.

Personnellement, j’ai souri fréquemment en écoutant ses facéties, et j’ai progressivement été embarqué par ce concentré d’intelligence et d’auto-dérision, qui délivre par ce biais un message énorme : “comment nous sommes en train de polluer notre humanité par léducation de par le monde entier, en plus de polluer notre planète par notre approche de la vie, industrielle à mort”.

Cela me donne de l’espoir quand je vois des gens intelligents exprimer brillamment ce que j’ai toujours intuité (et mal vécu moi-même lorsque j’étais à l’école, puis par la suite pendant les études, jusqu’à ce qu’enfin je me sente libre d’arrêter) : L’école (qui a tout de même le mérite d’exister) est fondamentalement mal faite !

  • Elle privilégie l’intellect et néglige totalement l’émotionnel et le corporel. Donc l’éducation nous déséquilibre
  • Elle privilégie le savoir académique et laisse de côté l’expérience intime de l’apprenant. Ainsi l’éducation nous éloigne de notre centre, siège de nos ressources de créativité pour faire face aux situations.

Elle ne nous prépare pas à la vie, elle nous fragilise au lieu de nous armer. Elle bride notre créativité, et nous sépare de nos ressources profondes. Elle contribue à créer un mode vide et froid, un monde de tête, sans coeur et désincarné !

 

Coaching et créativité

Quand un client sollicite un coaching, c’est toujours pour travailler sur lui-même de façon à dépasser un obstacle et atteindre un objectif ambitieux. L’obstacle lui impose de se renouveler pour pouvoir le franchir, il lui faut faire appel à toutes ses ressources de créativité pour en venir à bout. Ce n’est pas simple, parce que l’obstacle en question n’est jamais exclusivement à l’extérieur du client, il est d’abord et surtout dans son monde intérieur, dans la représentation de la situation qu’il s’est créée tout seul.

C’est ainsi en partie son propre cadre de référence qui pose le problème auquel le client est confronté. Toujours !

Le coaching va l’aider à mobiliser ses ressources de créativité pour envisager de nouvelles perspectives et inventer de nouveaux chemins, pour relever son challenge. Ceci représente déjà en soi un défi remarquable : Comment faire pour modifier nous-mêmes nos propres croyances, pour ouvrir notre esprit et remettre en question nos façons de penser ?

Comment changer de logiciel, tout en laissant l’ordinateur en marche ? Ceci ne peut se faire qu’en travaillant à deux. Le client réfléchit au problème et aux solutions, tandis que le coach observe la façon dont il s’y prend. Le coach écoute les processus du client et en les challengeant, aide le client à trouver de nouvelles options, plus satisfaisantes et performantes…

La vidéo suivante explique de façon un peu technique comment le coaching provoque l’insght, ce sursaut de créativité qui débloque la situation.

 

Qu’est-ce que la créativité ?

Le processus de créativité s’organise dans l’alternance de deux mouvements cognitifs d’ouverture et de fermeture.

  • Le moment “d’ouverture créative” fait appel à l’intelligence divergente : fluidité, flexibilité, originalité et élaboration
  • le moment de “fermeture” fait appel à l’intelligence rationnelle, à la logique (voir à ce sujet : Apprendre à se concentrer)

Les méthodes de créativité combinent souvent ces deux mouvements cognitifs en alternant :

  • les démarches associatives (brainstorming, mots inducteurs aléatoires, associations forcées, carte mentale…),
  • les démarches analogiques (jeu de mots, table de concassage…),
  • les démarches oniriques ou d’écriture
  • les démarches combinatoires (matrice de découverte, plan d’action…)

La dynamique divergence-convergence nécessitant des moments d’exploration créative et des moments d’analyse rationnelle (puis de synthèse) peut être diversement gênée par des phénomènes de groupe (rivalités, tensions agressives, conflits) ou d’inhibition individuelle (complexes, pudeur, discrétion, silences, incapacité à s’affirmer, manque de confiance en soi, peur de s’exprimer, etc…).

 

Les cinq « pourquoi » pour aller jusqu’au fond

Il s’agit de poser la question « pourquoi » sur l’objectif énoncé, puis « pourquoi » à chacune des réponses énoncées, et ce 5 fois de suite.

L’idée est de remonter à l’enjeu véritable, ou à la cause racine, et de trouver une solution à ce niveau-là, plutôt que de répondre à la question posée, qui n’est peut-être qu’une question de surface, voire un simple moyen au service de l’objectif véritable. Cette méthode est utile pour vérifier la qualité d’une idée, les vraies motivations et objectifs d’une personne et de son projet.

Exemple :
– Pourquoi voulez-vous monter cet événement ?
– Parce que l’entreprise va mal.
– Pourquoi l’entreprise va mal ?
– Parce que les clients se détournent de notre marque.
– Pourquoi ?
– Parce que nous ne sommes pas assez modernes.

Ici l’objectif n’est pas de monter un événement mais de se moderniser. L’événement n’est qu’un moyen, et peut-être pas le plus efficace.

Une variante de ce genre de méthodes de créativité, est la méthode de l’extra-terrestre :

L’extra terrestre joue le rôle de candide. Il ignore tout du fonctionnement des organisations humaines, il n’a pas de logique et est très curieux : un participant fait ainsi en sorte d’oublier tout ce qu’il sait et de poser les questions qui lui passent par la tête sur le sujet à traiter. Cela fait rapidement ressortir les contradictions entre le papier et la réalité et ouvre de nouvelles perspectives pour le projet.

Il s’agit finalement de penser une idée autrement à partir de questions « absurdes » et décalées.

Cette technique incite à penser en dehors du cadre : en quittant son point de vue habituel, on fait surgir des idées nouvelles (voir : “feed-back coaching, l’impertinence qui tape dans le mille !”)

 

Et quand on n’est vraiment pas créatif ?

Si vous n’avez pas la facilité à inventer, innover, trouver sans cesse de nouveaux projets, de nouvelles idées, appuyez-vous sur ceux de votre entourage qui ont cette créativité. Cela peut être votre client, cela peut aussi être des collègues avec lesquels vous travailleriez en réseau.

Mais la créativité peut également venir en la travaillant, comme un muscle qu’il faut mobiliser pour le développer.

Amusez-vous à chercher toujours d’autres alternatives, en toutes circonstances. Il est frappant de constater comme certaines personnes se satisfont vite d’une ou deux options, comme si c’était suffisant ou “déjà pas mal” comme ils disent (alors qu’il y en a souvent plein d’autres…).

Un coach peut vous aider en vous challengeant, en vous stimulant à creuser plus loin ,plus profond, à changer d’angle, pour trouver de nouvelles idées, de nouvelles options?

Si vous deviez faire une liste de plusieurs pages de solutions, par quelle dizaine d’options commenceriez-vous cette liste ?”

  • Entraînez-vous à faire des listes, pour collectionner les idées qui vous passent par la tête, pour ainsi “fixer le volatil” de vos pensées. En préparant ainsi vos réunions et entretiens, vous serez surpris de découvrir que vous aurez plus d’idées,  vous prendrez confiance en votre créativité de coach et vos échanges seront plus riches.
  • Il existe aussi des activités artistiques auxquelles vous pourriez vous adonner pour libérer vos potentiels créatifs.
  • Mettez-vous à l’écoute de vos émotions, sans les manipuler, juste en les observant, vous y verrez passer vos pensées, et vous connectant à votre profondeur, vous y puiserez votre inspiration.

Contacter un coach pour prendre rendez-vous