Retrouver la santé est une préoccupation légitime :

  • que vous vous sentiez seulement un peu surmené et fatigué,
  • que vous soyez tombé gravement malade,
  • ou que vous soyez en convalescence.

Votre médecin, en priorité,  devrait s’occuper de cette question. Mais il ne l’appréhendera probablement que du point de vue médical. Or il est un autre point de vue à prendre en compte pour retrouver la santé : le vôtre…

Dans cet article sur retrouver la santé et la vitalité, nous allons partager des principes simples et quelques bonnes pratiques.

Le corps a naturellement tout ce qu’il faut pour se défendre des maladies, et pour se rétablir en cas d’accident.

Il faut juste respecter quelques principes de bon sens et cesser de détourner l’énergie vitale dont le corps a besoin, au profit de la tête, qui n’a qu’à en profiter pour se calmer un peu…

Retrouver la santé en respectant vos rythmes naturels

  • le sommeil réparateur : dormez-vous suffisamment ? Peut-être pourriez-vous prévoir des nuits meilleures ou un peu plus longues… Si vous n’avez pas sommeil le soir, fatiguez-vous un peu, en faisant de l’exercice physique. En très peu de temps vous retrouverez naturellement l’envie d’aller vous coucher. Avant d’aller au lit, ne regardez pas la télé, ou ne lisez pas des livres passionnants, qui sollicitent votre tête. Au contraire, le soir, cessez les activités cérébrales, et évitez même si c’est nécessaire de trop communiquer, restez plutôt seul(e), ne serait-ce que pour éviter de vous contrarier et de vous disputer)

 

retrouver la santé

  • de la lumière et un peu d’exercice : 1 heure de marche par jour, en étant dehors. ON ne parle pas d’exploit physique, on ne parle pas d’inscription onéreuse à des clubs sportifs, pas besoin d’équipement, pas besoin de réserver quoi que ce soit, il suffit juste de marcher dehors un bon moment. Et c’est tout !
  • une alimentation saine : OK, même le bio n’est pas sûr, et c’est cher. En tous cas, c’est sûrement meilleur que des aliments industriels et c’est sûrement moins cher que des médicaments… Et puis, il faut se faire plaisir, en mangeant des choses que vous aimez, mais évidemment sans aller jusqu’à trop manger. Peut-être pourriez-vous mangez un plat que vous aimez ET un plat sain, même si vous aimez moins ? Mangez moins de viande, évitez de voir de l’alcool du vin ou d de la bière à tous les repas. Des conseils de bon sens de ce type, vous en trouverez partout. Laissez tomber les régimes compliqués, et faîtes avec bon sens, du mieux que vous pouvez, ça ira bien comme ça. L’essentiel n’est pas là, tant que vous ne vous empoisonnez pas trop…
  • Faites des pauses pour vous reposer, quand vous vous sentez fatigué ou malade ! Notre société est absurde à de nombreux égards, mais tout particulièrement en ce qui concerne les épidémies de grippe, par exemple. La médecine moderne ne soigne pas la grippe, elle n’en soulage que les symptômes… si bien qu’au lieu de se reposer, on continue à se fatiguer en allant travailler, et on propage l’épidémie en répandant nos virus au moment où on est contagieux ! Alors, sauf si vous avez un intérêt particulier à faire marcher le business pharmaceutique, au détriment de votre propre santé, quand vous êtes malade, arrêtez vous : on a la chance en France d’avoir encore une sécurité sociale pour ça. Autant qu’elle soit utile à rembourser des arrêts maladies, qui sont nécessaires et naturels, plutôt que de rembourser des médicaments à tours de bras, finalement nuisibles à la fois à notre santé et à notre environnement !

 

Retrouver sa santé en cessant de priver le corps de son énergie vitale

Cesser de  vider votre corps de l’énergie dont il a besoin pour retrouver sa santé naturelle par des décharges émotionnelles trop fortes et trop fréquentes. Les émotions c’est très bien, c’est naturel. Ce qui n’est pas naturel c’est de monter dans les tours à tout bout de champ (voir la vidéo “coaching et anti dépresseurs”). A chaque fois que vous vivez une grande peur, ou une grosse colère, vous êtes vidé, vous ressentez de la fatigue, et il faut du temps pour vous remettre de vos émotions. Même votre immunité chute !

Voici une expérience, parmi tant d’autres, qui l’attestent : Un groupe de 200 adolescents ont été choisis pour tester leur système immunitaire. Des médecins ont préalablement vérifié leur bonne santé et un système immunitaire à peu près normal. Ils ont tous été réunis dans une salle pour regarder deux films. Le premier montrait de belles images, des comportements d’entraide et des sentiments d’amour. Suite à ce premier film, et après un autre examen médical, ils ont découvert que le système immunitaire de tous, était nettement renforcé. Ensuite, vint le deuxième film, tout à fait à l’opposé du premier. Au lieu de montrer des scènes d’amour et de grande générosité humaine, il était rempli de scènes violentes. Suite au troisième examen du système immunitaire, ils ont constaté que celui-ci avait nettement diminué, beaucoup plus bas que la moyenne initiale.

Les pensées que nous cultivons, génèrent des émotions, lesquelles ont un impact direct sur la chimie du corps. Alors vous imaginez dans quel état sont ceux qui sont sans arrêt tristes, craintifs ou grognons, et qui finalement sont sans cesse dans ces émotions, qui les privent de leur vitalité (et les empêchent de retrouver la santé) ?

Envie d’en savoir plus ? Contactez-nous !

 

Accueillir les émotions

Nous évoquions à l’instant le détournement d’énergie que représentent les décharges émotionnelles, mais il faut ajouter que réprimer les émotions ne serait pas une meilleure stratégie. Cela consomme moins tout de suite, mais comme un goutte à goutte du robinet de la salle de bains, ça consomme énormément aussi à la longue… Vous vous épuisez doucement mais sûrement. Les maladies chroniques ne sont pas loin non plus avec cette fuite en avant.

Ne cherchez donc pas non plus à “contrôler vos émotions“, c’est impossible et non souhaitable. Cherchez plutôt à cultiver le calme, tout simplement. Et quand une émotion survient, accueillez-là, sans en faire un problème. Si vous sentez de la peur, de la colère ou de la tristesse, c’est bien : cela prouve que vous êtes en vie. C’est un langage de votre être, écoutez ce que cela dit, et n’en faites rien, juste : écoutez ce que dit cette émotion. Ne cherchez pas à la diminuer ou la fuir. C’est justement cela qui rend malade. Au contraire, trouvez le courage d’aller ouvrir puisque la vie frappe à votre porte…

retrouver la santé
Et si cette émotion était la vie elle-même qui frappait à votre porte ?

 

Cultiver un haut niveau de vitalité

Cesser de détourner l’énergie vers la tête (en vous agitant avec trop de préoccupations et de pensées : voir l’article Stopper le mental, et l’article Cultivez l’enracinement.

Orientez vos pensées et pratiquez éventuellement des affirmations positives en faveur de votre santé.

Soyez attentif à votre corps, installez-vous à l’intérieur, et soyez attentif à ce qui s’y passe. C’est intéressant, vous verrez…

  • Le matin, avant de vous lever, prenez le temps de ressentir. Ressentez votre corps, ne faîtes rien d’autre. PAs besoin de relaxer, de visualiser, ou quoi que ce soit. Non, juste : ressentir, accueillir. C’est tout. Cela suffit à vous connecter avec la vitalité et à faire circuler l’énergie.
  • Quand vous marchez, ne pensez pas à des choses, restez dans vos pas, avec votre respiration. Observez l’extérieur, et respirez ce que vous voyez, tout en étant attentif au rythme de la respiration, que vous ne changez pas. Soyez juste présent, provisoirement sans projet. Ne vous projetez pas sur ce que vous ferez quand vous serez privé à destination, profitez du voyage maintenant…
  • Plusieurs fois dans la journée, prenez quelques instants pour accueillir vos sensations corporelles, sans rien changer, sans rien commenter, juste les ressentir.
  • Le soir avant de vous endormir, soyez présent dans la sensation globale du corps dans les couvertures, et observez ainsi la sensation d’endormissement qui vous envahit peu à peu, sans rien attendre en fait. Juste en étant attentif à la chaleur et à l’engourdissement qui se dégage de la sensation globale…

Là où va votre attention, là va votre énergie. Si vous écoutez vos sensations, votre corps disposera de plus d’énergie et il se guérira tout seul sans que vous ayez besoin de vous en occuper.

 

Envie d’en savoir plus ? Contactez-nous !

 

Seul mais accompagné, pour retrouver la santé

Ne craignez pas de rester seul. Regardez les animaux, quand ils vont mal, ils se mettent à l’écart et restent tranquilles, pour lécher leurs plaies. Faîtes la même chose : restez tout(e) seul(e) souvent et longtemps, sans rien faire, à vous reposer, à laisser les choses se réparer d’elles-mêmes.

Ceci dit, “seul” ne veut pas dire “isolé”. Un coach peut vous tendre la main, pour traverser votre convalescence, et vous ancrer dans l’instant présent. Il est prouvé qu’une bonne relation, positive et saine (pas forcément fréquente) est un atout majeur pour retrouver la santé. Un coach peut donc être un allié précieux pour vous aider à retrouver la santé. Il vous aidera notamment à nouer des relations positives et authentiques avec votre entourage.

Apprendre à méditer, c’est-à-dire à rester tranquille, à apprécier l’instant présent, est aussi un bon thème de rencontre avec un(e) coach amical(e), qui vous accompagne dans votre démarche d’exploration intérieure.

Ce ne sont pas les situations qui sont douloureuses, mais votre résistance psychologique aux situations, qui elle, est douloureuse. En cessant de lutter “contre”, vous pourrez travailler “avec” pour dissoudre ce qui doit l’être. Mais avant de dissoudre quoi que ce soit, il va vous falloir d’abord reconnaître et accueillir, accepter de ressentir complètement… C’est parfois difficile de faire ce travail seul. C’est pourquoi un accompagnement peut vous être d’une grande aide pour vous débarrasser de ce qui vous encombre et vous empêche de retrouver la santé.

Un coach ne vous donnera pas de conseils, ne vous prendra pas en charge, mais vous offrira sa présence pour traverser une crise ou une période difficile. En parlant, vous déposerez vos soucis, vos contrariétés, vous envisagerez d’autres manières d’envisager les situations et les solutions… et, ainsi, à deux vous pourrez mieux aplanir vos difficultés…

retrouver la santé
aplanir les difficultés et retrouver un esprit libre de plis inutiles

 

Préparation mentale et recouvrement de la santé

Face à l’incertitude d’une situation (match, course, …) notre cerveau va analyser la situation et rechercher dans sa base de données les expériences passées qui se rapprochent le plus de celle-ci.
Un peu à la manière d’un juke-box qui sélectionne un disque jouant une certaine musique, chaque disque symbolisant un certain type de réactions (émotions-comportements) face à une situation donnée.

Notre comportement va ainsi provenir de ce disque qui aura tendance à rejouer la même musique face à cette situation.

Une bonne préparation mentale va servir (entre autres) à créer un répertoire de situations engendrant une sélection des meilleurs disques.

On va créer des connections neuronales entre stimuli et réponses appropriées, qui se répèteront plus aisément quand la situation sera réellement vécue.

Une technique de visualisation pour les managers

(issue du coaching sportif et adaptée par des coachs d’entreprise)

1.Choisissez un projet qui vous tient à cœur
2.En silence, pendant quelques minutes, asseyez-vous
confortablement, respiration profonde et en fermant les yeux
3.Imaginez une scène qui représente la réussite de votre projet
4.Visualisez la scène en y ajoutant tous les éléments nécessaires (personnes, lieux, sons, sensations, …)
Voyez la scène avec vos propres yeux, ressentez les sensations et les émotions, entendez ce qui est dit ou ce que vous dites.
5.Déroulez à nouveau la scène en insistant sur les moments les plus intenses émotionnellement, agrandissez ce que vous voyez, rajoutez de la clarté… animez votre visualisation. Vous devez avoir l’impression d’y être, de tout ressentir.
6.Répétez cette technique au moins une fois par jour.