Rate this post

Les bienfaits de respirer en marchant sont nombreux. Tous les avantages cumulés de la marche et de la respiration.

Nous allons parler ici de la marche afghane. Son secret : la suroxygénation qui euphorise et dynamise. Elle permet de se reconnecter à son souffle, et de l’harmoniser dans sa démarche.

La marche du 3ème souffle

Cette marche synchronise les phases de la respiration avec le rythme des pas. Appelée la marche du troisième souffle, elle est à la croisée des chemins entre la méditation et l’exercice physique. Issue de l’observation de la marche des nomades afghans sur de très longues distances, cette marche singulière procure une grande quantité d’énergie.

La suroxygénation naturelle apportée par la marche afghane, et que l’on peut pratiquer au cours des actes de la vie quotidienne, assure une revitalisation supérieure à celle qui vient d’autres pratiques. Avec un retentissement très positif sur notre paix intérieure.

Protocole de respirer en marchant

Pratiquer en ville ou dans la nature. Respirer par le nez à l’inspiration comme à l’expiration permet une plus grande absorption de l’oxygène. Le regard est porté devant, le dos bien droit.

Sur terrain plat, le rythme de base entre les pas et la respiration est un cycle de 3-1-3-1 :

  • 3- J’inspire sur les 3 premiers pas
  • 1- Je garde l’air au pas suivant
  • 3 -J’expire sur les 3 pas suivants
  • 1- Je laisse mes poumons vides au pas suivant

On peut poursuivre ce cycle pendant une trentaine de minutes.

Sur terrain en montée, le rythme passe à 3-3, sans pause entre l’inspiration et l’expiration (ce qui facilite l’ascension).

  • J’inspire sur les 3 premiers pas
  • J’expire sur le 3 pas suivants`

En synchronisant nos pas sur notre souffle, la marche afghane promet de nous faire avancer plus vite, plus loin, tout en déployant moins d’efforts. À la croisée de l’exercice physique et de la méditation, cette discipline offre aussi une autre vision de la marche et des bienfaits de la respiration.

La suroxygénation est dynamisante et euphorisante. Portés par le rythme, nous ressentons très vite un bien-être intense. D’autant que le comptage se révèle très apaisant au niveau mental.

Le miracle de respirer en marchant

Cette marche de santé incite à vivre pleinement l’instant présent, tout en oxygénant profondément l’ensemble des tissus. Elle revitalise donc puissamment, tout en ouvrant à la sensation de joie de vivre.

Représentez-vous comment des hommes normaux peuvent être capables de marcher sur une distance de 700 km en 12 jours, sans fatigue excessive.

Des hommes, pas des surhommes, de simples chameliers avec leurs troupeaux de chameaux dans les montagnes et désert d’Afghanistan !

Le rythme qu’a identifié Édouard G. Stiegler chez les nomades qu’il a observés en Afghanistan est le rythme 3.1/3.1 : 3 pas sur l’inspire, 1 pas de rétention de la respiration poumons pleins, 3 pas sur l’expire, 1 pas de rétention de la respiration, poumons vides.

Sur le plan physique, la marche afghane est réputée agir sur le métabolisme, le fonctionnement cardio-vasculaire et la sensation de fatigue. Elle peut également apporter une réponse aux troubles du sommeil, à condition toutefois de ne pas la pratiquer après 17 heures, horaire auquel le corps devrait plutôt se préparer au sommeil.

Les bienfaits de la marche

Autant certains scientifiques dénoncent le footing en argumentant que la physiologie de l’homme n’est pas faite pour lui permettre de courir, autant la marche fait l’unanimité :

  • Marcher permet de tonifier tout son corps des pieds à la tête, tous les muscles du corps étant sollicités en douceur par cette activité parfaitement naturelle à notre espèce humaine.
  • Marcher active la circulation sanguine et améliore le rythme cardiaque (la marche réduit les risques de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Elle contribue aussi à diminuer la tension artérielle).
  • Marcher brûles des calories, surtout l’hiver, saison durant laquelle le froid active encore davantage les cellules mangeuses de graisse, et participe donc à la perte de poids. À raison de 30 à 45 minutes quotidiennes, on brûle des calories, notamment en saison hivernale .
  • Enfin, la marche améliore les fonctions respiratoires en augmentant sensiblement l’amplitude pulmonaire (réduit ainsi partiellement les risques de crise d’asthme). La marche est donc au sens propre : inspirante !

La marche procure d’abord une détente psychologique : aération de l’esprit et gestiondu stressquotidien, sont deux de ses principaux bienfaits. De plus, la marche active le transit intestinal, ce qui contribue à purifier l’organisme.

Coaching en marchant

Je propose souvent à mes clients de vivre leur séance de coaching en marchant : c’est aussi efficace qu’agréable. Le coaching en marchant est une des techniques prisées par le coaching de l’énergie (téléchargez ici gratuitement notre ebook coaching : Le coaching de l’energie V3.1).

Parce que le client est déjà en mouvement physiquement, tandis qu’il cherche activement des moyens d’aller de l’avant, vers les solutions à son problème…

Ainsi accompagné dans sa réflexion, tandis qu’il est en marche vers ses objectifs, le client va pouvoir plus facilement se remettre en question. Tout en marchant, il pourra notamment :

  • mieux identifier ses points d’appuis et ses potentiels pour mobiliser ses ressources dans l’action
  • retirer ce qui le freine, réduire les parasites, qui l’empêchent d’aller de l’avant
  • bâtir des solutions innovantes et réalistes, pour construire au mieux sa trajectoire vers la réussite attendue
  • poser les actes structurants qui vont entraîner les résultats attendus

Voir : nos tarifs de coaching pour les particuliers

Parler à un coach

Les bienfaits du coaching : respirer en marchant

Le coaching en marchant aide à changer de perspective, à porter un regard nouveau sur la situation.

Stimuler sa créativité 

Laremise en question et l’ouverture au changement sont facilités, dans la mesure où le coaching en marchant nous déroute de nos pensées toutes faites et nous libère du poids des habitudes, grâce à l’originalité de ce format de travail. Cette forme d’accompagnement permet en effet l’émergence de solutions inexplorées. La marche et le mouvement libèrent la pensée de ses automatismes (voir : arrêter de penser),

Prendre le temps de réfléchir et de structurer sa pensée 

Attentif au souffle, et non seulement à la conversation de coaching, le coaching en marchant permet de s’écouter soi-même et favorise ainsi la réflexivité (la Conscience de soi).

En conjuguant marche, réflexion et échanges, le coaching en marchant représente une véritable source d’inspiration. Comme en randonnée, ou en promenade, le coaching en marchant permet de découvrir un parcours, où l’on progresse en bonne compagnie, et à son propre rythme.

Aller plus loin, tout simplement…

Le coaching en marchant offre à la fois de la proximité (l’un et l’autre cheminant côte à côte), et de l’ouverture (puisqu’en regardant devant soi pour avancer, on ne passe pas toute la séance à se regarder dans le blanc des yeux :-). La position statique, en face à face, peut s’avérer bloquante pour certains thèmes, qui vous donnent des fourmis dans les jambes.

Voir : nos tarifs de coaching pour les particuliers