Dans une perspective systémique, un reflet systémique ou écho systémique est le renvoi du tout dans chacune des parties de ce tout. Chaque partie est en relation avec le tout et se reflète dans chacune des autres parties (comme dans un hologramme). Comme dans un hologramme où le tout se retrouve dans chacune des parties, pour celui qui le vit dans une perspective systémique, l’instant présent est un échantillon de toute la réalité.

 

reflet systémique
Un hologramme n’est rien d’autre qu’un reflet systémique

Qu’est-ce qu’un reflet systémique ?

En coaching, un reflet systémique peut prend la forme d’une projection sur l’extérieur d’un aspect de la relation entre le client et son coach.

Exemples de reflet systémique :

  • Le client ne parle pas fort, obligeant le coach à tendre l’oreille, et justement le client est en train d’évoquer une situation avec son équipe dans laquelle les gens ne s’entendent pas, ne s’écoutent pas assez… L’écoute forcée du coach est un reflet systémique du manque d’écoute qu’évoque le client dans son équipe.
  • La séance commence en retard, à cause d’un imprévu, et le client évoque un cas où des imprévus vont retarder le projet porté par son équipe. Le retard de la séance est un reflet systémique du retard du projet de l’équipe du client.

 

reflet systémique

Des événements sans lien apparent, mais survenant au même moment ont déjà ce point commun temporel. Le fait de les rapprocher les uns des autres, peut faire émerger un sens qui éclaire les deux d’une perspective nouvelle. Il ne s’agit pas là d’une façon mystique de voir des signes partout, mais simplement d’utiliser tout son environnement pour se laisser inspirer par des intuitions appartenant à un autre régime que celui de la rationalité ordinaire.

 

Vous pouvez toujours agir sur un système dont vous faites partie

En plus de survenir en synchronicité, l’autre point commun possible entre deux situations n’ayant pas de rapport logique apparent entre elles, est que vous êtes celui qui fait l’expérience de ces deux choses, simultanément.

C’est un peu comme quand la physique quantique nous parle de domaine non localisé, sorte de quatrième dimension, dans laquelle tout est imbriqué, tout est en relation directe et instantanée avec le reste. Ainsi, d’après ses experts, il n’y a pas de séparation absolue, de phénomène purement local.

Celui qui ose envisager la réalité comme faisant partie d’un tout unifié,  peut trouver un moyen d’influencer n’importe quel système, même apparemment très distant, à partir de son action présente. Et donc a fortiori il aura une influence sur son équipe qui est toute proche !

Sans être directement responsable des difficultés de vos équipiers, vous êtes forcément lié à leur situation puisque vous en êtes conscient et que vous faites partie du système équipe, qui vous inclue forcément au sein de la situation globale !

Même quand vous n’êtes pas directement impliqué, cela vous concerne toujours… et vous pouvez avoir une influence, même modeste.

En revanche, si vous étiez totalement extérieur, vous ne pourriez rien faire, puisque vous n’auriez pas d’interaction, donc pas d’influence possible.

Nous sommes conscients que ceci est paradoxal, dans un métier où l’on parle volontiers d’extériorité et de neutralité du coach. Pour nous, vous l’aurez compris, le coach n’est ni neutre, ni extérieur… (voir : miroir neutre)

Un reflet systémique peut vous ouvrir des perspectives

Deux exemples :

  • Alors que vous animez une réunion avec votre équipe et que vous êtes tous en train de bloquer sur un choix à faire, vous apercevez par la fenêtre une phrase publicitaire sur un camion qui passe dans la rue, qui vous donne un indice sur ce qui bloque et une idée pour avancer. Sans aller jusqu’à dire que « l’univers complote à votre réussite » (cf.  L’Alchimiste de Paulo Coehlo) et vous envoie des indices pour vous aider, vous pourriez envisager de donner délibérément une signification aux évènements synchroniques, en écoutant votre intuition, par associations d’idées.
  • Alors que vous êtes en train de préparer une intervention pour le personnel de votre usine et annoncer un changement important qui se prépare, vous recevez par mail le témoignage d’un ami qui rentre du Japon et qui raconte ce qui l’a surpris dans la manière dont les japonais ont réagi aux conséquences terribles du Tsunami. Vous trouvez immédiatement l’inspiration qui vous manquait pour votre introduction.

L’instant présent est riche de potentiel de synchronicité…

L’instant présent offre d’immenses possibilités d’agir sur le tout. Des événements sans lien apparent, mais survenant au même moment (synchronicité) ont déjà ce point commun temporel. Le fait de les rapprocher l’un de l’autre, peut faire émerger un sens qui éclaire les deux d’une perspective nouvelle. C’est une façon d’utiliser son environnement pour se laisser inspirer par des intuitions appartenant à un autre régime que celui de la rationalité ordinaire.

Comme dans un hologramme où le tout se retrouve dans chacune des parties,  l’instant présent pourrait être un échantillon de toute la réalité, pour celui qui l’expérimente.

L’instant présent, comme lien systémique…

Le point commun possible entre deux situations sans rapport logique apparent entre elles, est que je suis celui qui fait l’expérience de ces deux choses, simultanément, en synchronicité.

C’est un peu comme quand la physique quantique nous parle de domaine non localisé, sorte de quatrième dimension, dans laquelle tout est imbriqué, tout est en relation directe et instantanée avec le reste. Ainsi, d’après ses experts, il n’y a pas de séparation absolue, de phénomène purement local. Et la réalité que nous observons n’est en fait que l’un des nombreux possibles existant à l’état de potentialité …

Une position agissante

Envisager la réalité comme faisant partie d’une unité comprend qu’il peut influencer n’importe quel système, à partir de son action dans l’instant présent.

Sans être toujours directement responsable des difficultés des autres, je suis forcément lié à leur situation puisque j’en suis conscient et que je fais partie du tout qui m’inclue forcément au sein de la situation globale ! J’ai dès lors une action possible sur ce système, puisque j’en suis un élément.

Même quand je ne suis pas directement impliqué, cela me concerne toujours… et je peux avoir une influence, même modeste.

 

https://youtu.be/teAZl3ys0O4

 

Relation systémique avec la nature

 

Interdépendance : les éléphants interagissent avec l'homme
Interdépendance : les éléphants interagissent avec l’homme

 

Le 7 Mars 2012 Lawrence Anthony est mort.

Auteur de 3 livres dont le best-seller The Elephant Whisperer, cet homme avait courageusement défendu la faune contre les atrocités de l’homme et réhabilité des éléphants dans le monde entier.
Deux jours après son décès, les éléphants sauvages se sont présentés à son domicile, comme pour dire au revoir à leur ami humain bien-aimé.

Un total de 31 éléphants ont patiemment marché plus de 20 kms pour se rendre à sa maison en Afrique du Sud.

Témoins de ce spectacle, les humains étaient de toute évidence étonnés, non seulement par l’intelligence et par la précision du moment où ces éléphants ont détecté le décès de Lawrence, mais aussi par cette manifestation d’émotion profonde que les animaux bien-aimés ont montrée d’une façon organisée.

“Un homme bon est mort subitement et à plusieurs kilomètres de distance, deux troupeaux d’éléphants qui ont détecté qu’ils avaient perdu un ami cher, ont commencé a se déplacer comme dans une procession solennelle  jusqu’à la maison du défunt pour montrer leur respect à sa famille. S’il fallait avoir une preuve de la merveilleuse interdépendance de tous les êtres vivants, la voila avec les éléphants de la reserve deThula Thula. Le cœur d’un homme s’arrête, et le cœur de centaines d’éléphants est en deuil. Le cœur de cet homme a offert la guérison a ces éléphants, et maintenant, ils sont venus pour rendre un hommage affectueux à leur ami. “
Les éléphants ont montré leur profond respect, et honoré leur ami qui leur avait sauvé la vie, en restant là, devant sa maison pendant 2 jours et 2 nuits sans rien manger…
Puis, un matin, ils sont repartis.  

Information reçue par internet

 

Combien d’exemples de ce type illustrent combien l’homme est en interaction avec son environnement.

Et oui, contrairement aux apparences, nous ne sommes pas séparés de ce qui nous entoure. Tout vibre et tout est en interdépendance avec tout.

Une vision systémique et transpersonnelle du coaching, laisse ainsi à penser qu’on peut  influencer le système du client, à partir de sa propre attitude et de ses propres pensées. La question n’est donc pas de savoir comment rester neutre, par souci d’intégrité, mais plutôt comment être “propre” et influencer positivement.

Parler à un coach