rate race
Rat race

Rat race, la course de rats, dépourvue de sens !

Passer du temps à travailler permet de gagner plus d’argent.

L’argent permet de gagner du temps (se payer des services à domicile, aller au restaurant au lieu de faire des courses, la cuisine et la vaisselle, etc…).

Et quand  on arrête de travailler (pour des vacances par exemple), et qu’on a du temps et de l’argent devant soi : on peut enfin s’adonner à des loisirs, qui nous permettent de faire vraiment ce qu’on aime… de façon marginale seulement : quelques heures par semaine, quelques semaines par an !

A ce compte là, ne serait-il pas plus sensé et satisfaisant de trouver un travail qui nous plaise vraiment ?

De façon à pouvoir passer tout de suite un maximum de temps à exercer des activités passionnantes, plutôt que de se rattraper avec des loisirs si rares et si chers ?

Inverser les paradigmes

Et, paradoxalement, pour trouver ce travail, ne serait-il pas une bonne stratégie de commencer par apprécier au maximum l’activité actuelle, pour profiter tout de suite de tout ce qui est déjà satisfaisant ?

En faire le bilan avec un coach produit des effets surprenants et peut transformer la manière de vivre votre quotidien actuel, sans que vous n’ayez rien à changer encore à son contenu…

Avec le même principe et en allant à peine un peu plus loin : parfois on se dépêche “maintenant”, pour avoir plus de temps, “après”…

Mais dans ce cas, puisque au fond, c’est du temps que l’on recherche : pourquoi ne pas profiter du temps tout de suite ?

Pour autant, nous ne disons pas qu’il ne faut jamais se dépêcher, ni qu’il existerait un travail où toutes les tâches à accomplir ne seraient que du bonheur !

Mais tout de même, sans pousser le raisonnement dans les extrêmes, où bien sûr, toute position devient absurde :

  • prendre « relativement » son temps (au lieu de se stresser, sans fin) est souvent plus efficace que de courir partout et de tout survoler sans rien investir, sans rien apprécier vraiment, en passant à côté des opportunités et de toute la richesse de l’expérience, au profit d’une intensité qui nous consume… contre RIEN en échange !
  • choisir d’apprécier dès maintenant ce qui est déjà satisfaisant (car il y a TOUJOURS  des bons et des mauvais aspects à tout, donc il y a toujours des aspects satisfaisants à une situation, même si globalement elle ne nous convient pas, et qu’il est légitime de vouloir la transformer) permet de vivre tout de suite de meilleurs moments et d’être mieux à même de changer ce qui doit l’être.

Ralentir pour vivre mieux, tout en étant plus performant est un paradoxe qui vaut d’être exploré

Cela rejoint-il une manière d’être, un peu philosophique ? Peut-être…

En tous cas, c’est surtout une démarche pragmatique et concrète, qui donne d’excellents résultats, tout de suite.

 

rat race
PS : En dehors de l’expression “rat race” qui exprime si bien l’absurdité d’une fuite en avant sans fin, les petits rats sont des animaux assez mignons, et parait-il : très intelligents. En Inde, on dit que le rat de Ganesh apporte la fortune. Je voulais tout de même leur rendre hommage, et nous excuser auprès de cette espèce animale, éminemment aussi respectable que toutes les autres, que nous nous octroyons le droit d’instrumentaliser pour des expériences souvent cruelles dans nos laboratoires…

Sortir de la course de rats

J’ai reçu cette amusante histoire de retraite il y a plusieurs années, je l’ai trouvée savoureuse et puis je l’ai mise à la poubelle, comme tout ce que je recevais d’internet. Mais, après, je l’ai regretté, parce que cette histoire illustre parfaitement l’absurdité d’une vie tendue vers un objectif chimérique, vers une retraite dorée, alors même que la vie c’est maintenant, depuis toujours. Je l’ai retrouvée par hasard, et la partage avec plaisir avec vous.  

Au bord de l’eau dans un petit village côtier, un bateau rentre au port, ramenant quelques poissons. Un consultant à la retraite, qui se promène sur le port, complimente le pêcheur  sur sa pêche et lui demande combien de temps il lui a fallu pour attraper les poissons : ” Pas très longtemps “, répond le pêcheur. ” Mais alors, pourquoi n’êtes-vous pas resté en mer plus longtemps pour en attraper plus ? ” demande le consultant. Le pêcheur répond que ces quelques poissons suffiront à subvenir aux besoins de sa famille. Le consultant demande alors : ” Mais que faites-vous le reste du temps? “ ” Je fais la grasse matinée, je pêche un peu, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma femme. Le soir, je vais au village voir mes amis. Nous buvons du vin et jouons de la guitare. J’ai une vie bien remplie “. Le consultant l’interrompt : ” Etant consultant à la retraite,  j’ai accompagné des tas d’entreprises vers plus d’efficacité et de productivité, et je vais vous aider :

  • Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps.
  • Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau.
  • Avec l’argent que vous rapporterait ce bateau, vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite jusqu’à ce que vous possédiez une flotte de chalutiers.
  • Au lieu de vendre vos poissons à un intermédiaire, vous pourriez négocier directement avec l’usine, et même ouvrir ensuite votre propre usine.
  • Vous pourriez alors quitter votre petit village pour une grande ville, d’où vous dirigeriez toutes vos affaires. “

Le pêcheur demande alors : ” Combien de temps cela prendrait-il? “ ” 15 à 20 ans “, répond le consultant. ” Et après? “ ” Après, c’est là que ça devient intéressant “, répond le consultant tout excité : ” Quand le moment sera venu, vous pourrez introduire votre société en bourse et vous gagnerez des millions “. ” Des millions? Mais après ? “ ” Après, vous pourrez prendre votre retraite, habiter dans un petit village côtier, faire la grasse matinée, jouer avec vos petits-enfants, pêcher un peu, faire la sieste avec votre femme et passer vos soirées à boire et à jouer de la guitare avec vos amis. “       la retraite des fous

Dans la vie, on court parfois après quelque chose que l’on a déjà : la possibilité de vivre l’instant présent, sans rien y rajouter ! Le coaching retraite est l’occasion de faire le point sur soi-même, d’envisager son avenir, depuis les points d’appuis du passé, mais en travaillant sur le présent. C’est toujours maintenant le meilleur moment pour se mettre en chemin vers sa propre vérité !

2 articles susceptibles de vous inspirer : “le pouvoir négatif des pensées toxiques” et “arrêter de penser