Dans le jargon du coaching, une question puissante vise à élargir son cadre de référence, de façon à s’ouvrir à de nouvelles perspectives et accéder à de nouvelles solutions (voir aussi notre article : “l’art de la question de coach“)

Question puissante et orientation solutions

La question puissante peut prendre des formes très diverses. Elle doit porter l’attention hors de l’espace problème : décentrer le regard.

La question puissante est une sorte d’ouvre boite, pour vous aider à sortir des ornières mentales qui créent le problème, afin de vous permettre de trouver des solutions innovantes (“coaching think out of the box”)…

 

question puissante en coaching orygin : pour élargir le cadre de référence

 

Liste indicative de quelques exemples de question puissante

question puissante - Orygin coachingDonnons-en quelques exemples, inspirés de la liste que propose Alain Cardon :

« Et si tu pouvais faire 3 vœux de progrès, lesquels choisirais tu ? »

« Dans 5 ans, tout est résolu, décrivez ce que vous voyez qui a changé », « Si la situation était parfaite, à quoi ressemblerait-elle … »

« Si tu n’avais pas de passé dans cette situation, quelles autres options cela t’ouvrirait-il ? … »

« Quel est le Plus Petit Progrès Pertinent Possible ? », « Quel est le plus petit changement possible immédiatement ? »

« Quelle autre personne détient une partie de la solution que tu cherches ? », ou « Et son assistante par exemple, à ton avis, qu’est-ce qu’elle voit de ce problème entre vous ? »

« Qu’y a-t-il de commun entre ces trois options différentes ? »

« Si j’étais cette personne, tu me le dirais comment maintenant ? »

(voir aussi : Les interventions en posture de coach)

Une seule question puissante à la fois !

Bien sûr, on ne vous proposera pas toutes ces questions dans une même conversation de coaching !

Une seule question puissante pourrait suffire, du moment que vous la prenez et qu’elle vous permet de sortir du problème. Ensuite, offrez-vous un moment de silence pour réfléchir tranquillement aux réponses (voir : gérer le silence en coaching et la force du silence en coaching).

En effet, la question puissante, et d’une manière générale toute intervention qui bouscule un peu votre cadre de référence, provoque une légère confusion, qui met provisoirement le mental en silence et perce une brèche vers l’être profond d’où émergent les solutions innovantes. Une question puissante peut faire entrer celui à qui elle est proposée dans l’état de Présence à l’instant présent, elle peut favoriser l’insight et vous ouvrir à vos ressources intérieures profondes.

Puisque cette question puissante est intentionnellement déstabilisante, elle est par définition “impertinente” c’est-à-dire non pertinente de votre point de vue actuel. Elle vous sera donc proposées avec tact, douceur et respect, depuis une position basse, quitte même à prendre des précautions oratoires du genre :

  • « je me trompe peut-être complètement, mais… »,
  • « je ne sais pas du tout si ce que je vais te dire peut être intéressant pour toi… »,
  • « puis-je t‘interrompre un instant, pour te faire part d’une impression ? »

Cette forme de politesse n’empêche pas une pointe de malice impertinente, bien au contraire, elle le permet… – voir : coaching subversif

 

 

question puissante respectueuse
La question est puissante… mais respectueuse 🙂