3 raisons de penser positif
Notez cet article

Pourquoi penser positif ?

Pourquoi choisir de penser positif, alors que la vie n’est pas que positive ?

Penser positif va augmenter votre joie de vivre et votre vitalité…

Vous devenez ce à quoi vous pensez !

 

penser positif
Si vous lui dîtes : « Ne regarde pas ce qu’il y a dans cette boite ! »…

Si vous dîtes à un enfant : « Ne regarde pas ce qu’il y a dans cette boite ! »…

Que croyez-vous qu’il va faire ?

Votre énergie va là où vous portez votre attention. Donc : penser positif vous rend positif !

 

Penser positif est bon pour le moral

  • Si vous vous laissez aller à entretenir des pensées qui vous contrarient (des regrets par rapport au passé, des déceptions, des tensions relationnelles, des inquiétudes par rapport à l’avenir, etc…) vous abaisserez votre tonus mental et par voie de conséquence votre niveau d’énergie vitale. Vous abaisserez bientôt aussi votre niveau d’immunité, vous attraperez donc plus de maladies dont vous guérirez moins vite et plus difficilement. Etant plus fatigué, vous serez moins attentif, et moins concentré pour réussir ce que vous entreprenez Vous aurez moins d’idées inspirantes, vous repèrerez moins bien les opportunités, et vous connaîtrez moins de réussites. Toute cette chaîne de cause à effets  parce que vous serez branchés sur ce que vous n’aimez pas, qui vous plombe le moral, au lieu de vous brancher sur ce qui vous stimule et vous donne du dynamisme et de la joie de vivre.
  • Inversement, si vous cultivez une pensée délibérément positive, c’est-à-dire que vous vous appliquez à penser positif, à penser à ce qui vous plaît, à voir le bon côté des choses, à focaliser votre attention sur des choses agréables et stimulantes, eh bien : vous serez stimulés, vous serez encouragés par ce climat intérieur que vous cultivez, et vous serez naturellement, plus inspiré, à la fois plus ouvert, plus détendu et plus fort.

C’est simple à comprendre : le contenu de vous pensées est comme un film, que vous visionneriez en permanence.

penser positif, comme dans un cinéma
Comme devant un bon film au cinéma
  • Comment vous sentez-vous après avoir vu un beau film, positif, agréable, amusant, intéressant ?
  • Comparez avec la manière dont vous vous sentez après avoir vu un film pessimiste, triste, ennuyeux…

Vos pensées sont une sorte de film à l’intérieur de votre tête. Selon que vous sélectionnez un film stimulant et inspirant ou un film affligeant, vous entretiendrez un climat intérieur positif ou négatif, qui vous mettra en relation avec le monde extérieur au travers de ce filtre, qui colorera votre relation aux évènements…

 

Penser positif permet de vivre moins stressé et plus longtemps

Le Dr. Robert Emmons, expert mondial des bienfaits de la gratitude, a découvert que les gens qui expriment de la gratitude et entretiennent un penser positif :

  • Ont des revenus de +10% supérieur à ceux qui ont des pensées négatives et n’expriment pas leur gratitude
  • Ont plus d’amis et sont plus appréciés
  • Ont -10% de maladies liées au stress
  • Vivent 10 ans de plus que les autres en moyenne

 

D’après une étude menée entre 1960 et 1990 aux Etats Unis :

les personnes optimistes ont vécu 19% plus longtemps que les pessimistes et dans de bien meilleures conditions de bien-être et de réussite.

L’optimisme est ainsi réputé pour améliorer l’immunité, et réduire le nombre de jours de maladie et de convalescence !

 

penser positif coaching

Pour aller plus loin sur le penser positif :

 

Penser positif : créer des opportunités

La chance est une compétence qui s’entretient, en optant délibérément pour l’optimisme et en orientant ses pensées vers les solutions.

Comment attirer la chance ? En étant soi-même un facteur de chance pour les autres :

  • Cherchez à créer de la valeur pour eux, à leur apporter quelque chose, à leur offrir du temps, à partager des bonnes idées, à rendre un service…
  • Ecoutez l’autre quand il en a besoin tout en orientant votre écoute sur les aspects positifs de son propos, de façon à le renforcer.
  • Offrez du feed-back positif, regardez ce qui est positif chez les autres, etc…
  • Voyez les contraintes comme des opportunités. Pas besoin de savoir si c’est vrai ou faux : décidez que « tout est une opportunité » de quelque chose pour vous, et il en sera ainsi pour vous.

 

Penser positif cela s’apprend, c’est une tournure d’esprit. Il y a des exercices,  qui vous aideront à développer ce réflexe. Un coach peut vous aider à penser positif, pour sortir de l’espace problème et aller vers des solutions, en changeant vos habitudes mentales…

Penser positif, être positif, voir positivement les situations, c’est un peu comme un muscle.

Si vous ne l’entraînez pas, il va logiquement rester faible. Au contraire, si vous l’entraînez et que vous l’exercez régulièrement, ce « muscle va se renforcer » et votre aptitude à être positif et à penser positif va s’accroître.

Comment penser positif ?

Remplacez les pensées négatives par des pensées positives.

Cela ne veut pas dire que tout deviendra toujours positif dans votre vie – parfois de mauvaises choses arrivent et vous vous sentez vraiment mal. mais en vous concentrant sur des points positifs, vous remplacez les schémas quotidiens de pensées inutiles par des pensées positives qui vous aident à vous épanouir. Voici de très bonnes façons de remplacer vos pensées négatives par des pensées positives :
Trouvez le côté positif dans les événements, les personnes et les choses qui vous entourent.

Trouvez au moins une chose que vous aimez chez toutes les personnes que vous rencontrez ou tous les endroits où vous vous rendez.
Tous les soirs, faites une liste des choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant.
Voyez les situations et les personnes difficiles comme autant d’opportunités. Considérez que le futur est plein d’opportunités et potentiellement rempli de bonnes choses. Faites une liste de toutes les bonnes choses que vous voudriez qu’il se passe dans l’avenir.

À la fin de chaque journée, notez sur un carnet 5 choses positives qui vous sont arrivées pendant la journée.

C’est le temps passé à faire la recherche qui compte. Même si vous ne trouvez rien, continuez. Car aujourd’hui vous ne trouverez peut-être qu’une seule chose positive… mais plus vous ferez cet exercice, et plus vous en trouverez.

Pour cela, entraînez-vous toute la journée remarquer  ce qu’il y a de positif et notez-le dans un carnet

À chaque fois que vous identifiez du positif, notez-le.

Le  livre des aspects positifs est une nouvelle pratique de la loi d’attraction, qui aide à voir le bon côté des choses et nourrir en soi des sentiments positifs.

Elle vous étonnera pas sa simplicité.

Le livre des aspects positifs est un support pour braquer les phares de votre attention sur les aspects positifs de votre vie. Avec cet outil, vous utilisez la force de la projection de l’écriture pour valoriser les aspects positifs de votre expérience et renforcer ainsi votre focalisation positive délibérée.

Nous avons déjà évoqué tout l’intérêt qu’il y a à cultiver un regard positif des choses et à nourrir en soi des sentiments de gratitude.

De nombreuses expériences scientifiques ont montré que l’énergie va là où va votre attention.

Ainsi, si vous pensez à votre main gauche : des électrodes placées sur celles-ci prouveraient qu’il y a plus de courant électrique dans cette main que dans l’autre. Si vous pensez maintenant à votre main droite, l’énergie suivra votre attention jusque dans la main droite.

  • Si vous regardez des images agréables, vous vous sentirez bien, parce que votre métabolisme secrètera des substances chimiques associées au bien-être, et qui provoquent une sensation de plaisir. Votre corps sera stimulé et vos perceptions amplifiées. Vos ressources seront naturellement mobiliséeset vous serez préparés à agir.
  • En revanche, si vous prêtez attention à des photos d’accident ou de souffrance, votre corps réagira en produisant des hormones de défense, qui vous inciteront à vous replier sur vous-même, ou  à vous écarter de ce spectacle.

On n’y peut rien, c’est comme ça.

Le plaisir provoque du bien-être, qui induit une bonne immunité et l’éveil de toutes nos facultés, contrairement au déplaisir qui provoque l’inverse.

C’est d’ailleurs évident : vous centrer sur les aspects positifs de votre existence, induit en vous des sentiments et des sensations plus positives que si vous vous laissiez balloter au gré des situations, en ruminant des pensées toxiques (vos contrariétés, vos inquiétudes et les déceptions courantes) ! (voir à ce sujet : arrêter de penser.

 

Soyez optimiste et cultivez la gratitude

(voir à ce sujet : Le journal de gratitude)

Si je suis confiant et optimiste, je crois en ma bonne étoile, j’ose prendre quelques risques, dont certains finissent par payer. Comme je suis positif, je ne retiens que le bon côté des choses, et cela m’encourage à être de plus en plus confiant, optimiste et à aller de l’avant. L’optimisme appelle plus d’optimisme, la joie de vivre attire des personnes joyeuses, qui entretiennent notre bonne humeur.

Pour faire de la pensée positive une habitude, vous devez rester optimiste. L’optimisme chez l’être humain est un état d’esprit qui perçoit le monde et l’univers de manière positive. Quelqu’un d’optimiste a tendance à voir “le bon côté des choses”. Cela passe par exemple par le fait de penser du bien d’autrui, de considérer que des événements, même fâcheux, prendront une tournure positive dans la mesure où l’on trouve toujours une solution aux problèmes. C’est l’histoire du verre à moitié rempli, que l’on voit à moitié vide ou à moitié plein. L’optimisme est donc le fait de croire au meilleur en toutes choses, bonnes ou mauvaises. La pensée positive au travers de l’optimisme est un moteur de réussite dans la vie.

Soyez reconnaissants pour ce que vous avez et recevez en chaque jour. La reconnaissance au quotidien nous aide à réaliser que l’on est toujours à l’abri d’un malheur. La reconnaissance agit positivement sur votre esprit et vous aide à vous sentir bien. Considérer ce fait c’est déjà faire preuve de pensée positive.

Pratiques les affirmations positives

La technique des affirmations positives part du principe que le corps et le “subconscient” se soumettent aux injonctions que leur suggèrent nos pensées.

  • Si nous pensons, même sans nous en rendre compte, que nous ne sommes pas capables de quelque chose : inconsciemment nos forces se mobilisent pour réaliser cette “prophétie auto-réalisatrice”, de telle manière que nous aurons de la difficulté à réussir cette chose, malgré tous nos efforts.
  • Inversement, si nous croyons fortement que nous sommes capables de cette chose : nous nous sentirons davantage confiants et inspirés, et la réalisation de l’action semblera plus aisée, avec des résultats significativement meilleurs. (voir : ” Comment retrouver l’inspiration ?“)

Cette technique n’est pas “miraculeuse” ! Mais elle provoque des effets réels. Toute la question est de savoir comment optimiser ces effets positifs (et si possible éviter d’en subir les effets négatifs, en veillant à l’utiliser dans le bon sens).

Exercice du pivot

Si vos pensées sont négatives et ne vous aident pas, vous devez les rediriger. Pour y parvenir, vous devez d’abord trouver l’exact opposé de votre pensée négative. Puis vous devez penser à cette chose positive, vous concentrer dessus et répéter ce processus autant de fois que nécessaire. Fermez les yeux si cela vous aide à mieux visualiser.

Le processus de pivot ne consiste pas à se masquer la vérité ou à refouler ses émotions, mais à choisir les pensées que l’on souhaite cultiver en soi, en fonction justement de l’état émotionnel qu’elles vont engendrer.

Plutôt que se concentrer sur l’objet de contrariété, choisir de considérer ce qu’enseigne cette émotion négative, en visualisant le désir contraire et le bien-être qui en résulterait.

En visualisant pendant longtemps cette pensée positive, votre cerveau va lui octroyer une grande importance.

Profitez de l’agréable sensation procurée par cette pensée positive. Vous venez de passer à l’étape suivante, vous sentez la différence avec votre état précédent. Restez concentré sur cette sensation pendant plusieurs minutes, et si votre cerveau choisit la voie de la facilité pour revenir à la pensée négative, empêchez-le. Si vous y parvenez, cela veut dire que vous êtes capable de conditionner votre cerveau. Cela demande parfois une haute dose de concentration.

 

La visualisation

Le pouvoir de la visualisation n’est plus à démontrer. Le pouvoir de la visualisation a été étudié scientifiquement dans de nombreux domaines, tels que :

  • le sport de haut niveau, l’expression artistique
  • la thérapie des addictions et des phobies,
  • la préparation aux examens,
  • l’apprentissage des élèves (qu’il s’agisse de compétences techniques ou d’acquisition de savoirs).

De nombreuses études scientifiques attestent de résultats probants et surprenants… Voyez plutôt les vidéos ci-dessous, après quoi nous évoquerons plusieurs manières de faire travailler le pouvoir de la visualisation en notre faveur.

La visualisation est la répétition de cette alternative positive à l’impulsion négative qui a envahi le cerveau. L’attention que l’on porte à cette alternative positive nous donne une grande force personnelle. Cela ne permet pas du jour au lendemain de se réveiller dans un monde idéal qui ne contient pas de pensées négatives. Mais cela permet de conditionner son cerveau et d’évacuer les mauvaises pensées. En effet, grâce à la visualisation, vous pouvez forcer de manière créative votre cerveau à arrêter les pensées négatives et à les rediriger en pensées positives.

Cesser de se prendre la tête !

Il y a des choses contrariantes avec lesquelles il est vraiment nécessaire de se prendre la tête, qu’il faut vraiment prendre au sérieux, parce qu’elles sont vraiment très très graves !

Ecoutons ce qu’en dit un  expert :

Cette vidéo sympa remet bien les idées en place, à propos de la nécessité de cesser de se prendre la tête avec des tracasseries dérisoires en comparaison des enjeux fondamentaux de la vie.

Faut-il attendre un burn-out, pour cesser de se raconter des histoires à propos de ce qui nous paraît si important que cela nous pourrit la vie, qui par ailleurs est très belle ?

Il semblerait que les plus malheureux ne soient pas les plus « démunis » mais les plus « compliqués », ceux qui sont littéralement harcelés par leur mental, obligés de se prendre la tête avec une multitude de détails sans importance…

La plainte est en soi une source de malheur, indépendamment de ses contenus. Se plaindre est un processus qui provoque une chimie intérieure qui est préjudiciable à l’organisme humain. Mieux vaut (pour la santé en tous cas) chercher des raisons de se réjouir que des raisons de se plaindre. Eviter de se prendre la tête avec ses propres plaintes et celles des autres est bien plus écologique que d’y prêter une trop grande attention !

Le coaching orienté solutions accompagne les personnes, professionnelles ou privées, à changer l’orientation de leurs pensées et à faire évoluer rapidement le registre de leurs émotions, en favorisant des pensées agréables et constructives.

Nos pensées attirent des pensées de même nature. Elles conditionnent notre climat intérieur, elles affectent notre « niveau vibratoire » en quelque sorte, et elles ont une certaine influence sur la nature des évènements que nous vivons (et certainement la manière dont nous les vivons !).

Que faire avec les situations vécues dont vous n’êtes pas satisfait ?

Il existe un moyen de rectifier les mauvaises empreintes laissées sur nous par de mauvaises expériences, et de remonter notre niveau énergétique (voir l’article : retrouver la santé). Il s’agit d’une pratique personnelle de réecriture optimisée des scènes de la journée qui n’ont pas été suffisamment bonnes.

Un peu comme le metteur en scène d’un film tourne plusieurs versions d’une scène, pour ne garder finalement que la meilleure à présenter au cinéma : en gros, il s’agit d’écrire une autre version, plus avantageuse, d’une situation que vous avez mal vécue, afin de compenser votre mal vécu émotionnel par des images plus positives (et ainsi mobiliser la loi d’attraction dans le sens désiré).

Par exemple, dans une réunion :

  • Vous auriez aimé avoir la présence d’esprit de proposer telle ou telle idée.
  • Vous auriez aimé ne pas vous emporter quand cette personne vous a contredit.
  • Vous auriez aimé arriver à l’heure et prendre le leadership tout de suite,
  • etc…

Eh bien, l’idée est de réécrire la scène pour vous-même, en décrivant ce que vous auriez aimé ressentir, ce que vous auriez aimé faire, les résultats positifs que vous auriez aimé provoquer.

A force de repenser précisément à ce que vous auriez préféré faire, votre vision se clarifiera. Et peu à peu, même en situation, vous aurez plus de facilité à adopter les comportements que vous désirez. En ce sens, le journal d’optimisation est aussi un outil préventif (et pas seulement curatif).

Il s’agit d’un outil narratif, qui vous donne l’occasion de revisiter votre passé pour concentrer votre attention sur l’attitude et les comportements que vous auriez aimé avoir, et souhaiteriez adopter dorénavant.

Finalement, n’est-ce pas un peu ce que font les écrivains quand ils nous proposent des romans, ils se mettent en scène, ils nous mettent en scène, et cela nous passionne, comme si nous vivions la scène. Alors cette technique peut être utiliser délibérément pour bien utiliser la loi d’attraction.