La paix intérieure est notre état naturel (avant que les ennuis ne commencent !). Regardez comment un bébé est détendu et joyeux, ouvert, curieux d’explorer…

Pour autant, vous n’êtes probablement pas pleinement en paix intérieure, pas complètement heureux et épanoui en ce moment même. Bien que n’ayant peut-être aucune contrariété en tête, il y a toujours une petite araignée au plafond qui travaille en arrière plan du mental à ruminer je ne sais quel espoir inassouvi, je ne sais quelle amertume non digérée…

Pourtant il est possible de croquer la vie à pleine dents. Ceux qui ont actuellement une vie difficile pourraient rester sceptique, et ce serait logique. Alors voici le témoignage de quelqu’un qui a vécu une vie TRES difficile, et qui a l’air de s’en satisfaire plutôt pas mal…

Voici le témoignage d’un homme à qui il est arrivé un “pépin”… et qui s’en sort encore mieux qu’avant question bonheur !

La paix intérieure : s’ouvrir à la joie

Que vous inspire cet homme qui  témoigne par son expérience qu’il est possible d’être heureux, même sans ses membres ?

Attention, il ne dit pas que cela a été facile ! Il est parvenu à cet état de joie et de paix intérieure à force de ne pas pouvoir faire autrement. La joie l’a trouvé quand il s’était perdu…

Qu’est-ce que la joie ?

Elle ne dépend pas des circonstances, c’est un état accessible à tout instant, même au sein d’une situation difficile, au fond des émotions de colère, de peur, ou de tristesse. C’est une question de maturité émotionnelle, c’est un état qu’on apprend à retrouver en soi, à force d’y aller s’y ressourcer. On finit par y demeurer et y vivre sa vie depuis ce point d’appui. Cela ne veut pas dire que les tourments cessent comme par magie, mais ils n’ont plus la même emprise, ils ne parviennent plus à effacer ce plan de conscience de la profondeur de l’être, où vous expérimentez que vous ne risquez rien puisque vous êtes là…(un peu comme on dit à un enfant :”tu ne risques rien, je suis là”). Vous êtes là, vous êtes maintenant, vous êtes tout court. Et cela suffit. Le reste n’est que pensées. Et comment vous sentez-vous sans ces pensées pénibles (voir à ce propos cette technique de coaching) ? Bien… Et oui, sans ces pensées, vous êtes bien. le problème est qu’elles ne cessent de revenir en boucle et de changer de forme, changer d’objet. C’est une maladie mentale, dont nous sommes tous affectés. Voulez-vous en guérir ?

Un coaching pour être heureux ?

être heureux
Vendeur de potions miracles…

Un coach n’est pas un charlatan qui vend des élixirs de bonheur. Mais quelques séances pour vous remettre les yeux en face des trous, des fois cela ne fait pas de mal, et contribue à vous remettre d’aplomb.

En vous reliant à votre profondeur, en vous reconnectant à ce qui est vrai pour vous, vous pourrez vous réaligner, vous remettre dans votre axe, rentrer chez vous finalement…

Je suis toujours heureux d’accompagner une nouvelle personne qui souhaite se mettre en chemin vers sa vérité, vers son bien-être intrinsèque. Je travaille par téléphone à travers des séances individuelles d’une heure. Je vous expliquerai comment ça marche et vous n’avez qu’à essayer pour voir.

Si vous n’êtes pas satisfait de la première séance, vous ne paierez rien. Il faut bien essayer une paire de chaussures avant de l’acheter…

 

 

être heureux et en paix intérieure
Etre heureux, simplement, comme cet enfant excité par l’expérience…

Parler à un coach