penser solutionsPour quoi penser solutions ? Parce que c’est plus utile que de penser problèmes !

Comment penser solutions ? En se décentrant du problème pour se centrer sur l’objectif.

Les solutions se trouvent du côté de l’objectif, jamais du côté du problème !

Plutôt que de vous occuper de ce qui ne va pas, pourquoi ça va pas, comment ça va être encore plus grave si ça continue comme ça ou si ça empire… tournez-vous résolument vers les solutions. Dans cet article, nous avons vous proposer un cadre, une méthode simple pour penser solutions et sortir de l’espace problème

Délaisser l’orientation problème

Les réponses aux questions suivantes n’ont aucun intérêt :

  • Qu’est-ce qui ne va pas ?
  • Pourquoi ça ne va pas ? Pourquoi ça tombe sur moi ? Qu’est-ce que j’ai fait… au bon Dieu ?
  • Est-ce que c’est grave Docteur ? Comment cela va-t-il empirer si cela se passe mal ?
  • Quelle faute a été commise ? Qui est le véritable coupable ?

En fait, il y a parfois des cas, où ces questions sont utiles. N’entrons pas dans la polémique à ce propos. Comprenez plutôt que je vous provoque à des fins pédagogiques, pour vous faire réagir. Réagir vers quoi ? Vers les solutions, justement !

Car vous aurez bien compris qu’avec ces questions, vous vous enfoncez dans le problème…

 

 

Penser solutions

orientation solutions

Voici des questions plus utiles pour sortir de l’espace problème, dans lequel il n’y a pas de solutions :

  • Que voudriez-vous à la place de ce qui ne vous convient pas ?
  • Quel pourrait donc être votre objectif ?
  • Comment ce serait mieux si cet objectif était atteint ?
  • Quels en seraient les avantages pour qui ?
  • A quoi verrez-vous que cet objectif est atteint ?
  • De quoi avez-vous besoin pour atteindre cet objectif ?
  • Comment pourriez-vous vous y prendre ?
  • Quelles autres solutions (que celles qui n’ont pas marché !) pourriez-vous imaginer ?
  • Qui peut vous aider à atteindre cet objectif ?
  • Dans quelles autres situations par le passé, vous avez déjà su résoudre ce genre d’équations ?
  • Qui d’autre dans votre entourage a la compétence pour atteindre ce genre d’objectifs ?
  • Si un sage vous donnait un conseil par rapport à cet objectif : quel serait-il ?
  • Quel serait un premier petit pas que vous pourriez faire tout de suite pour vous mettre en mouvement dans la bonne direction ?
  • Etc…

Vous avez compris, toutes ces questions vous détournent du problème et orientent votre attention vers les solutions. Cela crée une aspiration positive vers l’action positive, au lieu de vous tourmenter en vain dans une analyse sans fin de ce qui est frustrant…

 

Comment plutôt que pourquoi

  • « Pourquoi » est un début de question qui vous tourne vers le passé. Or les solutions sont dans le futur. Le passé n’est donc pas la bonne direction où regarder !
  • « Pourquoi » vous pousse à la justification : « parce que… ce n’est pas moi, ce n’est pas de ma faute, j’avais bien fait pourtant mais… ». Et la justification vous enfonce dans le problème au lieu de vous en sortir !
  • « Pourquoi » est une question qui vous pousse à comprendre et non pas à agir. Il n’est pas inutile de comprendre, mais quand vous aurez compris, vous en serez toujours au même point. Tandis qu’en agissant, vous avez plus de chance de vous en sortir, après avoir réfléchi à « Comment » et non plus à « pourquoi » !

Le coaching vous aide justement à mobiliser vos ressources, en recardant le problème en objectifs. Ce n’est pas long, vous verrez. En 10 minutes, c’est fait ! Des fois, moins que ça. Après, le plus dur est fait, vous avez changé votre posture et la suite du coaching c’est du bonheur…

Cette démarche vous aide à assumer votre pleine responsabilité et à reprendre les reines de l’action.

Que feriez-vous d’utile et productif si vous cessiez de vous plaindre, de reprocher, ou de vous justifier ?

Vous tireriez des enseignements, vous mettriez en oeuvre des actions, et vous progresseriez !

En coaching, nous sommes des spécialistes de cette gymnastique. En quelques séances, nous vous montrerons comment faire et vous serez autonome pour continuer de votre côté.

 

Si vous voulez vous décoincer et apprendre à penser solutions, appelez-moi pour prendre un rendez-vous téléphonique :