Plusieurs personnes autour de vous ont des enfants haut potentiel (HP), ou se disent eux mêmes haut potentiel ? Savez-vous si vous ne seriez pas vous-même « haut potentiel » ?

Mais dans le fond, ça veut dire quoi ?

Et aussi à quoi ça sert de le savoir ?

A rien…

Cela dit, évidemment que :

  • savoir quelque chose de l’extérieur qu’on ne comprend pas ne sert à rien, sacrifier à une mode et se croire défini par un nouveau qualificatif non plus !
  • mais mieux se comprendre, se découvrir de nouvelles pistes d’exploration, pour mieux assumer qui on est, mieux s’approprier sa trajectoire, c’est TRES UTILE !

 

haut potentiel

Je trouve très savoureuse cette illustration, qui montre la légèreté et la facilité avec laquelle Tim assume sa différence.

Plus d’une personne aurait aimé que cela se passe de façon aussi simple pour elles-mêmes… Après ça s’est probablement arrangé avec le temps. Et c’est un joli parcours que de vivre cela.

en tous cas, être « HP » ou pas (Haut potentiel, précoce, surdoué, zèbre, etc…) : ce n’est pas vraiment la bonne question (même si elle semble être à la mode :-).

Des questions plus intéressantes seraient plutôt :

  • « comment parvenir à assumer déjà pour soi-même qui on est vraiment »,
  • et ensuite « comment en faire une valeur pour les autres »…
  • et après « comment apprécier autrui dans ses différences, qui sont à l’infini complémentaires de soi »

Etre conciliant sans compromission.

Oser être soi, cela signifie de cesser d’être les autres ! Tout un cheminement pour démasquer les multiples conditionnements.

Normalement cette recherche d’authenticité nous invite à nous défaire des compromissions.

Et logiquement, comprenant mieux le fond de notre propre humanité, on devrait assez naturellement porter un regard sur autrui pour conciliant, plus appréciatif, plus affectueux même…

haut potentiel zèbre

 

Chez Orygin, dans notre réseau de coachs, plusieurs sont spécialisés sur l’accompagnement des personnes dites à haut potentiel…