Quand on sort du métro, ou du supermarché, il peut être intéressant d’avoir sur soi du gel pour les mains, une solution hydroalcoolique.

Facile à transporter, dans son sac ou dans sa poche, le gel pour les mains antimicrobien se présente sous la forme d’un petit flacon. Il est normalement vendu en parapharmacie, ou en supermarché, mais, évidemment, cela fait déjà plusieurs semaines qu’on ne trouve plus ces petites fioles de gel pour les mains dans les rayons de nos grandes surfaces.

Qu’à cela ne tienne, il est très facile de fabriquer son gel antibactérien soi-même.

Donc voici de quoi en fabriquer vous-même pour toute la famille :

Le meilleur gel pour les mains ne remplacera jamais une bonne hygiène globale

Lors des pics d’épidémie, les campagnes de sensibilisation aux bons gestes à adopter recommandent l’utilisation ponctuelle de ce type de produit. Si la première considération est de protéger chacun de la maladie, la finalité est bien d’éviter de propager l’épidémie.

 

Le gel antibactérien aux huiles essentielles n’est pas un remède magique et ne doit pas remplacer le fait de se laver es mains avec du savon plusieurs fois par jour. IL paraît qu’il faut rester avec le savon, pendant une minute ! Je me suis amusé à chronométrer : personnellement je tiens 10 secondes, et il faut que je fasse un bel effort pour tenir 20 secondes ! Alors une minute…

Lavez-vous les mains, évitez les poignées de mains, les accolades, les contacts rapprochés, tenez-vous à bonne distance : cela tombe sous le sens pour éviter la contraction du virus et sa prolifération. Frictionner aussi le dos des mains et pas seulement les paumes. Et pareil avec les espaces interdigitaux et les interstices pour un assainissement optimal.  Bon courage à tous !

Ingrédients pour fabriquer son gel pour les mains de solution hydroalcoolique

  • L’aloe vera est réputé pour être très bon régénérant cutané qui ne décape pas les mains. Un gel pour les mains à base d’aloe Vera est donc une excellente chose. Il désinfecte sans les désagréments causés par l’effet abrasif que peut provoquer l’alcool. Il atténue les sensations de tiraillements de peau lié au desséchement (qui peuvent aller jusqu’à causer des petites rougeurs si on abuse du gel pour les mains). Le gel d’aloe vera incorporé dans votre préparation de solution hydroalcoolique aux huiles essentielles contrebalance les pertes en eau de la peau et stimule sa réparation en formant un film protecteur contre les agressions extérieures.
  • L’huile essentielle de Tee-tree ou arbre à Thé, associée avec de l’huile essentielle de laurier noble et de lavande fine, mélangée avec de l’alcool et de l’eau, feront merveille en synergie. L’huile essentielle de lavande a des propriétes assainissantes, purifiantes, antiseptiques. L’huile de lavande assainit et désencombre les voies respiratoires, elle combat les affaiblissements des défenses immunitaires dues aux coups de froids et aux agressions.

Recette pour fabriquer soi-même son gel pour les mains

Composer un mélange constitué de 15 gouttes d’ arbre à thé, 15 gouttes de lavande et 15 gouttes de laurier, avec une base d’aloe Vera, un peu d’alcool et d’un peu d’eau pour un flacon de 30 ml. Ajoutez éventuellement un peu d’huile de massage type amande douce, ou glycérine végétale (la glycérine végétale est un agent émollient et hydratant, présent dans de nombreux cosmétiques), pour éviter que la peau ne dessèche, et vous aurez un excellent gel pour les mains, efficace et qui contribuera à votre hygiène des mains, quoi qu’en  puissent dire les septiques.

Gel pour les mains sans alcool

Vous pouvez aussi envisager une recette sans alcool :

  • 45 ml de gel d’aloe vera bio
  • 1 c.à c. de glycérine végétale
  • 15 gouttes d’HE de Tea Tree
  • 15 gouttes d’HE de Lavande vraie
  • Un petit flacon-pompe de 60 ml
  1. Versez la glycérine végétale et le gel d’aloe vera dans le bol en inox.
  2. Mélangez bien pour homogénéiser le tout.
  3. Ajoutez les huiles essentielles, puis mélangez.
  4. Stockez votre gel pour les mains sans alcool à l’abri de la lumière et de la chaleur. Il peut se conserver au moins 6 mois.

Utilité du gel antibactérien pour les mains

Le gel antibactérien pour les mains est une solution désinfectante très pratique lorsque nous n’avons pas accès à l’eau et au savon. En effet, transports en communs, caddies de supermarché, claviers de carte bleue, poignets de porte, etc. nos mains véhiculent des bactéries et microbes en permanence.

Vous pourrez vous en servir pour nettoyer votre smartphone, votre volant de voiture, les poignées de portes, etc…

Pour utiliser votre gel pour les mains antibactérien : déposez une petite noisette de votre produit au creux d’une de vos mains. Puis frictionnez les l’une contre l’autre, pendant 15 à 30 secondes, sans oublier de passer entre les doigts. Ne rincez pas, c’est une solution sans rinçage.

Bon à savoir :

  1. Le gel antibactérien ne fonctionne pas sur les mains mouillées. Elles doivent donc être sèches avant application.
  2. Les gels antibactériens sont également inefficaces sur des mains sales. Il est donc inutile de l’utiliser juste après avoir cuisiné ou jardiné : eau et savon pour laver au préalable.
  3. N’appliquez pas de gel antibactérien sur vos mains si celles-ci sont souillées par des sécrétions (urine, excréments) ou par du sang.
  4. Le gel ne doit pas entrer en contact avec une plaie ouverte (ça pique…). De même, évitez le contact avec les yeux !
  5. Si vous optez pour la recette à base d’alcool, n’oubliez pas que le mélange est inflammable.

L’OMS a proposé une simple recette.

Voici la formule de solution hydroalcoolique dispensée par l’Organisation mondiale de la Santé. A base de glycérol (qui donne l’effet gel), d’éthanol (alcool à 90 degrés) et de peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée), « elle est destinée aux professionnels de la pharmacie  pas au GRAND PUBLIC«  insiste le Dr Sebastian Marciano, médecin généraliste.

Commencer par verser l’alcool dans la bouteille en se servant d’un bécher. Ajouter ensuite le peroxyde d’hydrogène en s’aidant d’un cylindre gradué. Incorporer le glycérol sans oublier de rincer le cylindre avec un peu d’eau distillée ou bouillie refroidie puis verser le tout dans la bouteille.

Ajouter ensuite 10 litres d’eau distillée ou bouillie refroidie puis, afin d’éviter toute évaporation, fermer le récipient rapidement à l’aide du bouchon à vis. Mélanger ensuite le tout à l’aide d’une spatule. Il ne reste plus qu’à répartir la préparation dans des petits flacons. Le gel pour les mains hydroalcoolique est prêt !

 

Attention : Cette production est à base de produits rares et potentiellement dangereux. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) précise ainsi que “le péroxyde d’hydrogène est un oxydant puissant” et que“la réaction peut être violente (combustion spontanée, détonation) avec certains produits organiques (acétone, acétaldéhyde, acide formique, alcools). Les solutions concentrées de peroxyde d’hydrogène constituent des mélanges explosifs avec des matières organiques (huiles, graisse, kérosène). Elles peuvent provoquer l’inflammation spontanée de matériaux tels que bois, paille, coton.”

Dans son guide, l’OMS précise ainsi que cette recette est principalement destinée aux professionnels de pharmacie pour fabriquer des stocks d’urgence en cas de forte demande.

 

L’Etat limite le prix des gel pour les mains
Face à la propagation du coronavirus, les ventes des gels hydroalcooliques se sont récemment envolées en raison des craintes que suscite le virus et il devient difficile d’en trouver, notamment dans certaines pharmacies parisiennes.
Mais un décret encadrant les prix de vente des gels hydroalcooliques a été publié vendredi 6 mars 2020 en France, au Journal Officiel. Ce décret, qui s’appliquera jusqu’au 31 mai, limite à 3 euros les 100 ml le prix des gels hydroalcooliques destinés à l’hygiène corporelle. Il plafonne également à 2 euros les flacons de 50 ml, à 5 euros les 300 ml et 15 euros le litre. L’objectif de ce décret est de « protéger les consommateurs contre les risques induits par une situation manifestement anormale du marché ».