Trouver un coach devient votre priorité une fois que vous avez décidé de faire un travail sur vous-même pour sortir par le haut d'une situation bloquée, ou pour atteindre un objectif en rupture avec votre passé. Il vous reste donc maintenant à trouver un coach pour vous accompagner. Et le bon coach si possible. Comment trouver un coach ?

  • Sur quels critères trouver un coach ?
  • Où trouver un coach ?

Vous pourriez certainement vous en sortir par vous-même, il n'y a aucun doute là-dessus. Mais un accompagnement rendra les choses plus confortables, probablement plus rapides et plus efficaces. Ce choix est donc très important, et il faut bien reconnaître que pour beaucoup de personnes : ce n’est pas évident de demander de l’aide, et de trouver un coach pour cet accompagnement.

Avez-vous vraiment besoin d'un coaching ?

  • Peut-être avez-vous juste besoin de quelques conseils, auquel cas prenez plutôt un conseiller
  • Peut-être avez-vous besoin d'être guidé, prenez plutôt un mentor
  • Peut-être cherchez-vous à sortir de souffrances intérieures profondes et votre travail relève-t-il plutôt d'une psychothérapie ?

Mais choisissez plutôt un coaching si vous voulez travailler par vous-même et sur vous-même et votre environnement, pour trouver des solutions opérationnelles à des situations diverses du quotidien telles que :

... alors, c'est bien un coaching qu'il vous faut. Vous n'aurez que l'embarras du choix pour trouver un coach. Il y a en France actuellement près de 3000 coachs (et près de 50.000 dans le monde). Comment trouver un coach qui vous convienne, un coach qui fasse exactement le job pour vous dont vous avez besoin, qui crée vraiment pour vous la valeur que vous recherchez ?

Découvrez notre réseau de coach Orygin

Critères de sélection pour trouver un coach

1- Dans une première séance, regardez déjà si le coach vous parle du coaching (ce qui n'a pour vous quasiment pas d'intérêt, vous n'êtes pas là pour découvrir un métier, mais pour travailler sur vous-même) ou s'il se met tout de suite à votre service.

Personnellement, voici comment nous procédons chez Orygin, pour vous faire gagner du temps et vous faire la démonstration la plus probante :

  • nous répondons à vos premières questions par téléphone lors du premier contact, au cours duquel nous mettons d'accord sur un cadre de travail (votre objectif, lieu, fréquence, durée, prix et nombre de séances notamment)
  • nous vous proposons ensuite toujours de faire une première séance, à l'issue de laquelle vous aurez deux options :
    • soit la séance à créé de la valeur pour vous et vous choisissez de continuer avec ce coach, auquel cas la séance vous est logiquement facturée comme la première
    • soit, vous choisissez un autre coach, auquel cas nous ne facturons pas cette séance (et bien sûr nous nourrissons envers vous un ressentiment aigu pour l'éternité 🙂 Blague à part, c'est bien que vous puissiez au moins faire un tour dans le magasin avec les chaussures au pied pour savoir si elles vous conviennent, avant de les acheter. Et si ce n'est pas le cas, heureusement que vous avez quand même le droit d'en essayer une autre paire ! Pour trouver un coach qui convienne, c'est pareil, il faut pouvoir essayer un peu, comme pour les chaussures dans le magasin...

2- Avez vous le sentiment d'être bien écouté, bien compris par ce coach ? Est-ce que vous vous retrouvez bien dans les reformulations qu'il vous propose ? C'est très important aussi de vous sentir à l'aise, en confiance, car la qualité de la relation avec votre coach est primordiale. Il est important que vous ne vous sentiez compris et non jugé, mais pas non plus "pris en charge", materné ou paterné. vous n'êtes pas là pour ça : vous êtes parfaitement responsable de vous-même, et vous venez pour faire quelque chose de précis : trouver des solutions par vous-même par rapport à un objectif. Si le coach commence à vous donner des conseils, fuyez ! Ce n'est pas du coaching, mais du conseil. Le conseil n'est pas une mauvaise chose en soi, mais :

  • qui vous dit que le conseil est pertinent ?
  • quoi penser d'un coach qui maîtrise tellement peu son métier qu'il confond coaching et conseil ?
  • dans quelle position cela vous met de requérir et recevoir des conseils ? Seriez-vous un enfant ou une personne incapable, qu'il faille que l'on vous donne des conseils ? N'êtes-vous pas responsable de vous-même ?

N'avez-vous pas jusqu'ici mené votre vie sans demander de conseils ? Trouver un coach, vous avez pris cette décision par vous-même... eh bien continuez à réfléchir et décider par vous même ! Un vrai coach accompagne votre réflexion et votre processus de décision sans interférer, sans se substituer à vous, parce qu'il sait que vous êtes unique et qu'aucun conseil externe ne pourra mieux vous convenir que ceux que vous allez trouver par vous-même, en réfléchissant sérieusement à votre objectif.

3- Un vrai coach vous posera surtout des questions :

  • pas des questions pour "comprendre" votre problème, mais des questions pour que VOUS cherchiez des solutions. Il ne s'attardera donc pas sur le problème pour éviter que vous vous y enfonciez davantage. Et il ne cherchera pas à comprendre pour lui-même le contenu de votre problème (il n'en a pas besoin puisqu'il ne vous donnera pas de conseils), il cherchera plutôt à vous faire réfléchir à ce que vous voulez vraiment et aux solutions intelligentes que vous pourriez mettre en oeuvre (donc il vous invitera à comprendre vous-même !)
  • pas des questions faciles, qui ne vous amènent qu'à décrire ce que vous savez déjà, mais des questions qui vous obligent à prendre du recul et vous permettent d'explorer de nouveaux aspects de votre situation. Si c'est pour raconter ce que vous savez déjà, vous perdez votre temps (et votre argent) parce que vous n'avancez pas ! En revanche, envisager d'autres angles, d'autres points de vue, sortir de votre zone de confort, vous remettre en question, imaginer de nouveaux scénarios, voilà qui crée de la valeur.

4- La première séance doit vous stimuler tout de suite. Peut-être qu'elle ne suffira pas encore à provoquer des prises de conscience radicales, mais elle doit tout de suite mettre le problème en perspective de l'objectif et vous mettre en position de travailler et de commencer à construire des premiers éléments de solution. A l'issue de cette première séance, vous devez être confiant qu'avec ce coach, vous allez avancer et pas vous épancher.  Peut-être le coach vous aura-t-il déjà confronté ou proposé un recadrage, c'est-à-dire qu'il vous aura posé des questions impertinentes qui vous obligent à vous remettre en question. C'est pour cela que vous payez un coach, par uniquement pour vous dire que vous avez raison et qu'il vous comprend... votre coaching doit vous surprendre, et vous devez apprendre de nouvelles choses sur votre situation et sur vous-même, grâce aux questions qui vous feront réfléchir de façon décalée. Grâce à cette séance stimulante, vous découvrirez des points aveugles et vous balaierez vos angles morts :

  • les points aveugles ce sont des choses que vous ne savez pas que vous ne savez pas : un peu comme s'il y avait une tâche devant vos yeux et que vous ne puissiez pas voir ce qu'il y a derrière ce point noir. Mais comme vous vivez avec cette tâche en permanence, vous vous y êtes habitué, et vous ne vous rendez pas compte qu'il vous manque une partie de ce qu'il y a à voir...
  • les angles morts, c'est ce qui est sur les côtés et derrière vous, que vous ne pensez pas à prendre en compte, parce que c'est inhabituel pour vous, dans vos modes de fonctionnement actuels.

5- Vous devez sentir que votre coach est un véritable allié, et qu'il va vous aider à repérer vos points forts et vos points d'appui actuels, ainsi que vos potentiels. Pour trouver un coach qui vous convienne, regardez s'il vous aide à modéliser ce que vous faîtes bien et ce que vous pourriez faire encore mieux, au travers de questions telles que : "Comment avez-vous fait pour réussir ceci ?", "Comment pourriez-vous faire pour réussir cela ?" (vous voyez, toujours des questions tournées vers la réussite, et non pas : "comment avez-vous raté ceci", "quel risque d'échec si vous faîtes cela ?"). Pour trouver un coach compétent regardez aussi s'il vous offre des feed-back positifs sur ce que vous lui avez dit. Très naturellement, parce que c'est devenu son métier et qu'il pratique ainsi depuis des années, il vous dira avec sincérité ce qu'il ressent : "Ce qui me touche dans votre façon de parler cet objectif, c'est... (plusieurs de vos qualités qui se déduisent de la façon dont vous parlez de votre situation et de vos envies d'amélioration)"., ou bien "J'ai l'impression que vous attachez une grande importance à ...., et pour vous (ceci et cela) semble de grande valeur", ou encore "vous me faites l'impression d'une personne qui est très comme ci et très comme ça, ce qui sont de vrais points d'appui pour vous. Comment pourriez-vous utiliser ces qualités pour réussir dans la situation que vous décrivez ?"

Découvrez notre réseau de coach Orygin

Trouver un coach : comment sélectionner le bon !

Osez jouer le jeu de donner votre confiance a priori. Dîtes franchement ce qui vous amène, ce que vous avez sur le coeur, et ce que vous recherchez. Et en même temps que vous parlez de vos projets et de vos difficultés, observez comment vous vous sentez avec ce coach.

Il ne s'agit pas que vous soyez  en confort, mais en travail et en confiance. Cela est essentiel.

Au-delà de ce feeling et du constat objectif que la séance produit l'effet coaching que vous recherchiez, il y a aussi des critères factuels qui peuvent vous aider à trouver un coach (mais vous n'achetez pas un produit dans un super marché, à partir d'une comparaison détaillé des étiquettes plus ou moins justes et complètes qui sont dessus)

Critères factuels et objectifs pour trouver un coach

trouver un coach - Orygin 0610561496

  • Trouver un coach expérimenté : est-ce que le coach pratique depuis longtemps ? Demandez-lui combien de coachings il a déjà fait ? Dans quels domaines il a déjà travaillé (avant de devenir coach, et depuis qu'il exerce ce métier), de quelles thématiques il a le plus l'expérience ?
  • Trouver un coach bien formé, spécifiquement au coaching : assurez-vous que vous avez à faire à un professionnel et pas un amateur, qui s'est improvisé coach comme vous auriez pu le faire vous-même ! Le métier de coach n’est pas régulé, n'importe qui peut s’autoproclamer coach. C’est pourquoi les formations sérieuses au coaching proposent de passer une certification attestant des capacités d’accompagnement du coach. La certification de coach est un critère parmi d'autres. Personnellement je suis coach depuis 20 ans, je suis certifié de X et Y formations et de X et Y organisations professionnelles. Qu'est-ce qui compte le plus à vos yeux :
    • mes diplômes de formation de coach ?
    • mes accréditations à une fédération X ou Y ?
    • mon expérience de coach ?
    • ou la relation qui se sera tissée entre nous et la qualité de l'effet coaching que vous pourrez tout de suite apprécier de façon concrète, parce que vous en aurez eu un échantillon et une démonstration tout de suite ?
  • Trouver un coach ouvert et avec une liberté de penser : assurez-vous que votre coach dispose du cadre méthodologique suffisant, mais aussi qu'il n'est pas enfermé dans une méthode. Il y a par exemple les coachs qui veulent absolument vous faire faire un test (MBTI, success insight, test 360, etc...) pour vous coacher ensuite. Pourquoi vous faire faire un test ? Ce n'est peut-être pas une mauvaise idées parfois, mais est-ce absolument nécessaire pour vous, ou bien est-ce pour le confort du coach que cela rassure de procéder ainsi ? Il y aussi les coachs qui sont férus de PNL, d'AT, de Gestalt, de ceci ou de cela, et qui veulent absolument vous faire entrer dans leur méthode. Vous n'êtes pas là pour ça, et eux non plus. La méthode est au service du coaching, pas l'inverse ! (lire à ce sujet nos articles : coacher à mains nues, et Coaching spontané)
  • Trouver un coach qui recourt à la supervision de coach : la supervision est l'accompagnement professionnel dont le coach choisit de bénéficier pour lui-même, auprès d'un confrère coach expérimenté, avec qui il abordera certains cas de clients, affinera sa posture est es gestes techniques, travaillera pour se remettre en question lui-même et continuer à progresser... Tout coach qui croit suffisamment au coaching au point d'en avoir fait son métier, devrait logiquement recourir pour lui-même aux services d'un coach, ne serait-ce que pour progresser dans sa pratique et perfectionner son art. Par ailleurs la déontologie des fédérations de coach exige que les coachs adhérents et accrédités soient supervisés.
  • Trouver un coach dont les tarifs vous conviennent : Il ne s'agit pas de choisir le moins cher du marché (vous risquez d'en avoir pour votre argent...) mais de trouver un bon compromis entre le juste prix de la compétence, la valeur attendue qui va être créée par le coaching réussi,, et le budget dont vous disposez. Le coach doit vous indiquer clairement ses tarifs. A titre indicatif, le prix d’une séance d’1 heure de coaching pour un particulier varie entre 100€ et 200€ et entre 300€ et 400€ dans un contexte d'entreprise (manager ou dirigeant). Réfléchissez au budget que vous êtes prêt à investir pour atteindre vos objectifs rapidement et confortablement.Sachez qu'il faut généralement entre 3 et 10 séances d'1 à 2 heures... Consultez les tarifs de coaching particuliers Orygin.
  • Trouver un coach qui propose du coaching téléphonique (ou skype) ou qui travaille en face à face : Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. L'avantage du face à face, c'est qu'on se voit. OK ça compte. Mais vous êtes pas là pour regarder mais pour réfléchir et entendre la façon dont vous réfléchissez. Pas besoin de la tête du coach devant vous pour ça ! Et le coaching téléphonique vous fera gagner beaucoup de temps et fatigue en déplacements et transports. Par contre, donnez-vous toujours les moyens d'être dans un endroit calme (vous pouvez vous promener dans un parc éventuellement) et d'avoir un peu de temps libre après la séance pour la laisser infuser, pour en faire éventuellement un petit compte rendu pour vous-même, prendre quelques notes sur les idées qui vous sont venues, les décisions que vous avez envie de perdre, pendant que c'est tout chaud !

Par ailleurs, vous pourriez aussi prendre en considération d'autres critères...

  • Etes-vous plus à l’aise avec un homme ou une femme ? Ce n'est pas le critère le plus important, mais des fois pour certains c'est important. Pour certains sujets aussi... En fait, c'est une fausse question, parce que la relation est individuelle, et si le courant passe, vous verrez que la polarité sexuelle est un facteur quasi négligeable dans un bon coaching. Une femme et un homme peuvent être tous deux également doux et enpathiques, exigents et confrontants, toniques et patients, à l'écoute et challengings...
  • Le langage, la nationalité, la culture du coach peuvent jouer, pour bien capter les nuances de ce que vous dîtes et celles que vous entendrez. Par exemple, un coaching en anglais international risque de manquer de finesse, chacun baraguinant du mieux qu'il peut. Assurez-vous que la personne vous comprend très finement et vice versa...
  • Le plus important est d'écouter la résonance en vous de la relation au coach : êtes-vous en confiance et suffisamment à l'aise pour parler librement de ce qui vous amène ?
Découvrez notre réseau de coach Orygin

Où trouver un coach ?

trouver un coach

Parmi vos connaissances, vos amis ou vos proches, vous connaissez peut-être un coach. C'est peut-être une bonne idée de le ou la solliciter, mais pas forcément. Vérifiez déjà si cette personne répond bien à tous les critères qu'on a listés précédemment. Ensuite, il serait peut-être intéressant que vous choisissiez un coach éloigné de votre environnement privé (c'est moins important pour le contexte professionnel, parce que les enjeux sont moins "personnels" justement).

Evitez de solliciter vos trop proches pour un coaching, parce qu'ils sont trop familiers et que la distance juste sera plus difficile à trouver entre vous. Le coaching risque d'être moins bon, mais surtout s'il se passait mal, cela risquerait d'avoir un impact sur votre relation personnelle en dehors du coaching, avec des répercussions éventuelles sur votre environnement relationnel.

Trouver un coach est une question importante qui mérite que vous ne sautiez pas sur le premier venu... Si vous connaissez un coach dans votre entourage, demandez-lui donc qu'il vous mette en relation avec un de ses confrères.

Demandez plutôt dans votre entourage si quelqu'un a déjà fait appel à un coach ? Sans demander forcément les coordonnées de ce coach, parce que la personne n'a peut-être pas envie de vous les donner (c'est un peu intime), vous pourrez au moins demander où et comment elle l'a trouvé, ce que cela lui a permis de faire différemment, etc...

Il existe aussi 3 associations de coachs professionnels, telles que  :

(personnellement, je pratique depuis 20 ans et ai acquis une très grande expérience de cette pratique, mais je ne fais partie d'aune d'entre ces associations. J'en ai fait partie pendant 10 ans, il y a quelques années, et puis j'en suis sorti, estimant y avoir fait mon temps. Mais je reconnais que ce sont des points de repère pour les clients, qui connaissent mal le coaching et auraient du mal à se décider. Ces organisations régulent un peu la profession et contribuent à la promouvoir).

En les contactant, elles pourront vous aiguiller vers des coachs adhérents à leur paroisse. C'est aussi une façon de trouver un coach.

Nota : D'après diverses études financées par ICF entre 2009 et 2012, mais effectuées de manière indépendante par la International Survey Unit de PricewaterhouseCoopers, les effets du coaching sont largement démontrés :

99% des personnes interrogées, ayant eu recours à un coaching s'en disent satisfaites et 97% d'entre elles recommenceraient si c'était à refaire.

86% des entreprises ayant eu recours au coaching estiment avoir obtenu un bon retour sur investissement. Plus précisément 19% d'entre elles disent avoir réalisé un retour de 50 fois son investissement, tandis que 28% ont réalisé un rendement de 10 à 49 fois sur leur investissement.

Personnellement, je crois que je préfèrerais me fier à mon intuition et au "hasard" qui fait si bien les choses. La facilité c'est internet, qui donne tout de suite une vitrine sur un panel de candidats possibles. Il y a plein de sites et de blogs de coachs. Les premières annonces en haut de page sont payantes, et ne sont donc pas forcément représentatives des meilleurs sites. Mais celles qui sont juste en dessous sont des articles naturellement bien référencés, parce qu'ils proviennent de sites que Google a jugés sérieux. Un critère comme un autre... En tous cas, lisez. Que ressentez-vous ? est-ce purement commercial, est-ce des propos de séduction, ou est-ce des propos experts ? Il y a aussi des vidéos. Et puis surtout, appelez et sentez par téléphone comment vous êtes reçus, et comment la relation s'enclenche...

Trouver un coach qui vous corresponde !
Pour trouver un coach qui corresponde bien à ce que vous cherchez, n’hésitez pas à nous contacter : je pourrai vous orienter volontiers vers un de mes confrères ou moi-même.

5 points clés pour trouver un bon coach

  1. Trouvez-vous un coach, ouvert et avec une liberté de penser : assurez-vous que votre coach dispose du cadre méthodologique suffisant, mais aussi qu’il n’est pas enfermé dans une méthode. Il y a par exemple les coachs qui veulent absolument vous faire faire un test (MBTI, success insight, test 360, etc…) pour vous coacher ensuite. Pourquoi vous faire faire un test ? Ce n’est peut-être pas une mauvaise idées parfois, mais est-ce absolument nécessaire pour vous, ou bien est-ce pour le confort du coach que cela rassure de procéder ainsi ? Il y aussi les coachs qui sont férus de PNL, d’AT, de Gestalt, de ceci ou de cela, et qui veulent absolument vous faire entrer dans leur méthode. Vous n’êtes pas là pour ça, et eux non plus. La méthode est au service du coaching, pas l’inverse !
  2. Assurez-vous que vous avez à faire à un professionnel et pas un amateur, qui s’est improvisé coach comme vous auriez pu le faire vous-même ! Le métier de coach n’est pas régulé, n’importe qui peut s’autoproclamer coach. C’est pourquoi les formations sérieuses au coaching proposent de passer une certification attestant des capacités d’accompagnement du coach. La certification de coach est un critère parmi d’autres. Choisissez plutôt un coach, expérimenté : est-ce que le coach pratique depuis longtemps ? Demandez-lui combien de coachings il a déjà fait ? Dans quels domaines il a déjà travaillé (avant de devenir coach, et depuis qu’il exerce ce métier), de quelles thématiques il a le plus l’expérience ?
  3. Choisissez un coach dont les tarifs correspondent à votre budget : Il ne s’agit pas de choisir le moins cher du marché (vous risquez d’en avoir pour votre argent…) mais de trouver un bon compromis entre le juste prix de la compétence, la valeur attendue qui va être créée par le coaching réussi,, et le budget dont vous disposez. Le coach doit vous indiquer clairement ses tarifs. A titre indicatif, le prix d’une séance d’1 heure de coaching pour un particulier varie entre 100€ et 200€ et entre 300€ et 400€ dans un contexte d’entreprise (manager ou dirigeant). Réfléchissez au budget que vous êtes prêt à investir pour atteindre vos objectifs rapidement et confortablement.Sachez qu’il faut généralement entre 3 et 10 séances d’1 à 2 heures… Consultez les tarifs de coaching particuliers Orygin.
  4. Choisir un bon coach, qui propose du coaching téléphonique (ou skype) ou qui travaille en face à face : Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. L’avantage du face à face, c’est qu’on se voit. OK ça compte. Mais vous êtes pas là pour regarder mais pour réfléchir et entendre la façon dont vous réfléchissez. Pas besoin de la tête du coach devant vous pour ça ! Et le coaching téléphonique vous fera gagner beaucoup de temps et fatigue en déplacements et transports. Par contre, donnez-vous toujours les moyens d’être dans un endroit calme (vous pouvez vous promener dans un parc éventuellement) et d’avoir un peu de temps libre après la séance pour la laisser infuser, pour en faire éventuellement un petit compte rendu pour vous-même, prendre quelques notes sur les idées qui vous sont venues, les décisions que vous avez envie de perdre, pendant que c’est tout chaud !
  5. Choisir un bon coach, qui se montre à l'aise avec son propre parcours personnel. Le principal outil du coach est… lui-même. D’où la nécessité qu'il se connaisse et s'accepte tel qu'il est, soit conscient de ses propres modes de fonctionnement (puisqu'ensemble vous allez vous intéresser aux vôtres !), fasse preuve d'ouverture d’esprit pour accueillir la différence sans jugement ni idées préconçues, soit à peu près à l’aise avec les émotions.