Pourquoi un coaching de femme devrait-il être différent d’un coaching d’homme ?

  • Qu’est-ce que le coaching de femme pourrait bien avoir de spécifique ?
  • Que nous demandent les clients au travers de cette appellation nouvelle de “coaching de femme” ?
  • Et si un coaching de femme était avant tout : un coaching d’être humain !…

Le coaching de femme pour lutter contre l’inégalité ?

Notre société est encore profondément imprégnée d’archaïsme machiste dans sa culture et ses structures.

Ainsi, par exemple :

  • les femmes sont moins payées que les hommes, y compris au même poste et expérience égale
  • il y a moins de femmes que d’hommes au postes clés du top management et de la Direction Générale

coaching de femme

 

Ces questions de salaire et de promotion traduisent bien l’injustice de cette situation.

Et, les femmes, qui aspirent naturellement autant que les hommes à piloter les organisations à haut niveau, sont confrontées à des difficultés spécifiques dans l’exercice de leur autorité et dans l’épanouissement de leurs charismes.

 

 

Qu’est-ce que le coaching de femme ?

 

Mais même si c’est tentant en termes marketing, il n’y a pas à faire un cas particulier du coaching de femme.

Un coaching de femme est avant tout un coaching !… Et le fait que ce soit une femme qui en bénéficie ne change pas la dynamique profonde du coaching. Quels que soient les thèmes abordés, le client (homme ou femme) se fixe ses objectifs en accord avec sa hiérarchie, et trace son propre chemin en toute autonomie au fil des séances, qui l’accompagnent et jalonnent son parcours.

Quand le marché parle de “coaching de femme”, il ne fait pas référence au coaching d’une femme (sur ses objectifs de management et de développement personnel, comme pour n’importe quel coaching), mais plutôt à un coaching thématique, centré sur le cas particulier que représentent les femmes, dans leur accession au pouvoir, et leur épanouissement au travail dans un monde d’hommes. L’appellation “coaching de femme” rassure peut-être aussi certaines femmes, dans le fait qu’elles seront prises en compte en tant que femme dans leur coaching ? Je me demande aussi si ce ne serait pas une expression des femmes coachs, qui ont vu là une manière de se différencier sur le marché du coaching…
Alors, dans ces conditions, coaching de femme : pourquoi pas ? Et même : bien volontiers…

 

La libération de la femme a surtout libéré la “masculinité” de la femme !

En accédant massivement au monde du travail, les femmes ont en fait “gagné” le droit d’exercer un second métier en plus de celui de mère (pour la plupart) et de leur condition d’objet de séduction (ne sursautez pas, je choisis le mot objet exprès). Mais pour s’y épanouir il leur a fallu se conformer aux codes culturels masculins de notre société  : rationalisme, orientation résultat et productivité, compétition, conquête, etc…

  • Pourquoi faudrait-il battre les hommes sur leur terrain de la masculinité ? Pourquoi devrait-il être nécessaire pour réussir de travailler plus que les hommes, et d’être plus carrée que les “mecs” ?
  • Comment serait-il possible de développer ses qualités féminines, au profit d’une efficacité encore plus grande, mais en passant par ses propres chemins ?

A l’heure où l’homme lui-même commence à s’intéresser enfin au développement de sa féminité (écoute, empathie, intuition, tendresse, etc…), il serait temps que les femmes puissent s’y mettre aussi !

Combien de femmes au travail laissent de côté leurs intuitions, n’assument pas leur vulnérabilité (peut-être encore moins que les hommes parfois), n’osent pas faire preuve de compassion ? (voir : “vulnérabilité et force intérieure“)

Le coaching de femme pourrait-il être un levier de développement de la féminité chez la femme au travail, et non seulement de libération du masculin dans la femme ? Je le pense…

Vous trouverez ci-après des exemples d’objectifs, sur lesquels travaillent nos clients femmes. Nous avons choisi de les présenter en deux parties : les demandes de développement de plus de masculin et les demandes qui reviennent à développer plus de féminin. Nos lectrices retrouveront probablement dans les deux catégories des ressemblances avec leurs propres objectifs.

Se sentir seule et découragée : ça vous arrive parfois ? Cela arrive à tout le monde. Pas qu’à vous et pas qu’aux femmes. C’est un état passager, issu d’une accumulation de facteurs adverses, qui vous donnent l’opportunité de cesser d’attendre. Et cela est un peu déstabilisant. Mais c’est d’abord une opportunité de se voir et de libérer la joie de travailler et d’aimer gratuitement, cette joie que vous êtes, profondément.

Coaching de femme – Développer le masculin en soi

  • Apprendre à devenir politique au sein de l’entreprise (beaucoup de femmes croient encore qu’il suffit d’avoir de bons résultats pour évoluer)
.
  • Savoir se rendre visible
, oser communiquer sur ses réalisations, savoir se “vendre
” en interne (pardon, mais c’est l’expression consacrée !)
  • Prendre du temps pour gérer son réseau et réussir sa carrière (les hommes le font, parfois les femmes n’osent pas)
  • Faire des choix de carrière qui impliquent des renoncements personnels
  • Cesser d’être trop disponible et gérer ses priorités
  • Exprimer son leadership sur les hommes, avec son propre style
  • Prendre la parole en premier dans un tour de table
  • Savoir dire non et convaincre en réunion
  • Cesser de considérer d’abord les imperfections d’un travail et tout ce qui reste encore à faire, pour valoriser plutôt les points positifs et aller de l’avant avec optimisme…

Dans nos sociétés, on a appris à nos filles à se soumettre, à faire plaisir, à être jolies et douces, à dire oui… (avec parfois tout ce que cela a de tragique). On a aussi appris à nos garçons à se couper de leurs émotions, et à ne pas respecter la féminité, en eux-mêmes surtout et chez les filles ensuite. C’est pourquoi il est si difficile parfois aux femmes de s’affirmer, d’avoir confiance en soi (mais qu’elles se rassurent c’est bien la même chose pour les hommes su ce point), et de dire non…

Il est également très important pour les femmes de savoir manager son patron et d’établir des relations authentiques avec leurs collègues.

 

Coaching de femme – Développer le féminin en soi

Il faut admettre que la plupart de ces  thèmes sont également travaillés par nos clients hommes, et notamment les quatre derniers points de la seconde liste. D’ailleurs, à titre personnel, nous aimons beaucoup l’idée d’accompagner le développement de la féminité au travail (y compris chez les hommes !).
La plupart des coachs, hommes ou femmes, coachent des hommes ET des femmes. Je trouve que c’est très sain.
Mais assez peu font ce qu’on appelle du “coaching de femme”, dans le sens particulier que le marché lui donne, cherchant légitimement à rétablir plus de parité.

Les hommes et les femmes appartiennent à la même humanité

Les hommes et les femmes appartiennent à la même humanité, sont les deux facettes de la même pièce de monnaie. C’est pourquoi ils sont tellement différents. Mais les deux viennent bien de la planète Terre (et non pas les uns de Mars et les autres de Vénus). C’est aussi pourquoi ils s’aiment tellement…
Une seule relation d’amour rattrapé toutes les expériences décevantes, tous les échecs. quand c’est vécu ne serait-ce qu’une seule fois, quelque part, on sait que c’est possible, cet amour qui nous traverse et qui nous dépasse. Cet amour est trop grand pour n’être qu’un amour pour quelqu’un, même si c’est quelqu’un en particulier qui l’inspire à quelqu’un en particulier. Vous sentez que cet amour vient d’au-delà de vous, et qu’il va bien au-delà de la personne aimée. On peut le ressentir pour l’être de sa vie, mais on peut le ressentir aussi pour ses parents ou ses enfants, pour un “maître spirituel”, et même pour nos animaux et nos végétaux. Plus on se familiarise avec cette présence, plus on la remarque partout en soi, agissante de façon presque autonome, comme s’il s’agissait d’un état qui s’installe en soi, mais qui serait plus grand que soi (voir : “qu’est-ce que la présence en coaching ?” et “éveil spirituel ordinaire”, ou “s’éveiller de l’état de veille“)
Toute personne qui a été touchée par cette résonance extra-ordinaire sait que cet amour est impersonnel, qu’il n’est que l’amour de l’amour lui-même, incarné à travers une histoire particulière, plus ou moins ponctuelle, parce que la mort et la vie nous séparent toujours. Mais profondément, quand il y a eu cette union de l’amour gratuit et intemporel, elle nous fait sortir de l’illusion du temps, elle nous révèle progressivement et inexorablement à la vérité de l’instant présent, à la joie de vivre (même sans l’être aimé).
Alors une compassion est là, disponible et gratuite elle aussi (voir cet article : comment être attentif, présent et disponible ?)
Il s’agit d’une manière d’être là, sans attente, sans intention, avec rien à regretter non plus, juste une opportunité de partager l’instant présent.
Les coachs ci-après, sont sensibles à ces thématiques et ont eu l’opportunité d’acquérir de l’expérience dans le domaine du coaching de femme…

Quelques spécialistes du coaching de femme (et d’homme) !


Laurence-Medrjevetzki, coaching de femme Laurence Medrjevetzki

 

Therese Wallaert, coaching de femmeThérèse Wallaert

 

 

Frank salles, coaching de femme

Frank Salles

Paul Devaux, coaching de femme Paul Devaux