Comment envisager une relation entre associés ou partenaires de travail qui soit bénéfique pour toutes les parties ?

Qu’il s’agisse des associés eux-mêmes bien sûr, mais aussi de leur entreprise, et de leurs clients et fournisseurs, un accompagnement léger et puissant, toujours sur mesure, est une démarche simple qui vous rapportera gros !

Combien vous coûtent les tensions, les incompréhensions, les irritations, les méfiances éventuellement, ou tout simplement les pertes de temps à devoir tout « négocier » entre vous, alors qu’une bonne entente simplifierait tout ça ?

Une relation authentique, du courage et de l’honnêteté

Une bonne qualité de relation entre associés permet un haut niveau d’énergie, et de dynamique de groupe. C’est ce capital relationnel qui va enrichir et épanouir chacun des associés, y compris quand il peut survenir parfois des tensions fécondes, ou des confrontations constructives. C’est cette qualité de relation entre associés qui rayonnera sur leur environnement, leurs salariés et leurs différents partenaires et clients.

Il y a des principes à respecter pour réussir à cultiver une excellente qualité de relation entre associés.

Ici, nous en listerons quatre, adossés à la symbolique des 4 énergies (Terre-Eau-Air-Feu), issus du modèle de « coaching de l’énergie » :

Energie de la Terre : Procéder à des ajustements

Il est important que les associés se parlent, et osent se parler de tout, sans tabou. Du moins de tout ce qui concerne leur association, et donc leur relation.

  • Balayer tous les sujets : le projet commun, la vision, la stratégie, la répartition (des parts, des rôles, de l’argent, des frais, des investissements…), les périmètres respectifs de compétence et d’influence de chacun, les leaderships et  les pouvoirs, les prises de décisions,
  • Mais aussi : les frustrations, les déceptions, les incompréhensions, les contrariétés liées aux engagements non tenus, les changements d’avis, etc…
  • Et enfin, les hésitations, les doutes, les reculs, les peurs, les empêchements divers, les croyances limitantes…

Investissez sur votre relation

C’est délicat parfois de se dire les choses, de se donner de la confiance les uns aux autres. C’est pourquoi la présence d’un coach expert, peut vraiment vous aider et vous sécuriser, pour lever les non-dits, exprimer proprement ce qui est à dire, et jouer carte sur table sans double jeu.

Les coordonnées de Christine Bues, une intervenante qualifiée pour coacher la relation entre associés ? Allez sur le site Associés connectés. Christine Bues s’est spécialisée sur le coaching d’associés. Elle a mis au point des dispositifs spécifiques pour les associés, c’est sa passion, et elle y excelle !

Energie de l’Eau : Entretenir le lien entre associés

Avec une équipe, on a des réunions de bilan de fonctionnement : il serait sage de faire la même chose entre associés. Se poser ainsi chaque trimestre 2 questions :

  • Qu’est-ce qui a  bien fonctionné entre nous ?
  • Qu’est-ce qu’on devrait améliorer en priorité dans notre fonctionnement pour le prochain trimestre ?

Avec une équipe, on fait des séminaires (lieux et temps où l’on « sème »), des kick-offs, pour rafraîchir les valeurs, pour actualiser la vision, pour définir la stratégie, etc…

Pourquoi vous en priver entre associés ? Avez-vous pensé à vous organiser une journée au vert, pour approfondir ou pour aplanir votre relation, pour prendre de la hauteur et penser stratégique ?

Un séminaire « privatif » entre associés

Ce sera le meilleur format pour vous poser (et faire une pause dans le rythme de l’opérationnel), vous déposer et vous reposer, comme le suggère Thierry Jansen… Et dans ce contexte décalé (d’espace et de temps : puisque vous serez en résidentiel sur un rythme différent, plus lent et plus profond probablement) vous aurez tout loisir de vous décadrer, de penser out-of-the-box, et d’aller de l’avant, tout en nourrissant la relation et la complicité humaine, stratégique et opérationnelle !

Ce sera une formidable opportunité de « régler vos montres » et de préparer ensemble vos interventions vis-à-vis des équipes.

Energie de l’Air : Accepter le changement

  • Se donner le temps de la réflexion, de la digestion des nouveautés, laisser le temps faire son travail, donner du temps au temps. oser faire des tests, vous donner des périodes d’essais, la permission de faire des erreurs et de vous rectifier.
  • S’autoriser à interrompre un échange, une réunion, un test, quand cela devient trop tendu, trop irritant, trop conflictuel… pour reprendre éventuellement le sujet un peu plus tard, une fois l’émotion passé, après avoir pris suffisamment de recul et réuni des conditions plus favorables à un échange serein et productif.
  • Accepter de ne pas tout comprendre, de ne pas tout contrôler…et donc de ne pas toujours pouvoir tout solutionner tout de suite.
  • Admettre que rien n’est définitif, et que tout put toujours changer. Ce n’est que la vie, c’est ainsi, et ni vous ni moi n’y pouvons rien. Alors pourquoi vouloir contraindre et tout enfermer par avance ?

Energie du Feu : Faire des petits pas

  • Se concentrer sur l’essentiel, votre Essentiel, au lieu de vous disperser sur de multiples projets qui vous enlisent, sans rien rapporter
  • Procéder par étapes. Il est souvent plus facile de s’accorder sur une partie que sur la totalité. Avancer idée par idée, projet par projet, sujet par sujet, plutôt que de tout vouloir régler d’un coup.
  • Se fixer des objectifs atteignables pour s’engager dans une spirale de succès
  • Créer des boucles de réussite entre associés, accumuler les petites victoires et penser à les célébrer !

 

Deux précautions à explorer entre associés

  • Se donner le droit à l’erreur, à l’hésitation, au retour en arrière, on l’a déjà dit. Mais c’est très important de ne pas s’enfermer et de ne pas se mettre de pression. Ce serait tellement bon de renouveler le pacte d’alliance, instant après instant, sans pression ni obligation (voir à ce sujet l’article : « Atteindre un objectif »). Et ce n’est pas tellement difficile. En tous cas, c’est finalement beaucoup moins coûteux que de devoir essuyer les tensions, les réticences et résistances, les humeurs, et toutes ces manifestations d’antagonisme latent. Pourquoi ne pas s’accorder la confiance, une bonne fois pour toutes et ne pas s’embarrasser avec de la méfiance, du débit d’intention, du contrôle suspicieux, et des contraintes inutiles ?
  • Cependant, évidemment, s’il y a des droits, il y a aussi des devoirs, et il faut bien s’assurer de l’équité dans le respect des engagements. Mais si les règles sont faites pour gérer les cas généraux, elles ne visent pas à empêcher l’expression des cas particuliers qui ne relèvent pas de la règle générale. Avoir cette souplesse est grand atout pour développer une saine relation entre associés.

Si être accompagné dans la relation entre associés est une de vos préoccupations importantes, contactez-nous pour envisager un programme sur mesure :

Envie d’en savoir plus ? Parler à un coach !