Aimeriez-vous jouir régulièrement des bienfaits de la méditation ?

Je prépare une formation en ligne, qui vous aidera à vous mettre à la méditation en 3 semaines seulement.

bienfaits de la méditation

Cours en ligne pour s’approprier les bienfaits de la méditation

J’ai l’intention de détailler des techniques simples pour 4 types de méditation :

  • méditation assise silencieuse
  • méditation debout
  • méditation en marchant
  • et méditation dans l’action quotidienne

Fort d’une quarantaine d’années d’expérience personnelle de la méditation (Zen, Yoga, Qi Gong), de la marche méditative, et de l’attention portée au corps en toutes circonstances, je serai heureux de partager avec le plus grand nombre, une manière d’entrer dans le rythme de la pratique, une manière de revenir au bien-être en se mettant à l’écoute de soi.

Contenu probable de la formation

J’enregistrerai des vidéos de « démonstration, donnerai des conseils pratiques, répondrai à des questions, et vous préparerai des méditations guidées, faciles à suivre, et surtout : pas trop planantes, parce que pour moi méditer c’est l’inverse de s’évader : pas besoin de musique bizarre, pas besoin de bruit de cascade ou de petits oiseaux, le silence est encore ce qu’il y a de plus simple et beau…

Avez-vous des recommandations à me faire ?

Est-ce un sujet qui vous intéresserait ?

Merci de laisser vos réponses dans les commentaires s’il vous plaît.

Voir à ce sujet nos articles sur les mérites de la méditation et les approches pratique de la méditation :

Divers bienfaits de la méditation

Baisse de l’anxiété

Il a été montré que la méditation réduit les niveaux d’anxiété chez les personnes qui la pratiquent régulièrement. Quand nous méditons, nous commençons à desserrer les connexions de certaines voies nerveuses.

En règle générale, les voies neuronales de la peur et des sensations corporelles vers le cortex préfrontal sont fortes. Par conséquent, lorsque une situation est effrayante, cela va déclencher une réaction très forte dans cette partie du cerveau, ce qui fait se sentir anxieux et instable.

La méditation, régule ces connexions, et permet de redistribuer l’énergie vers le Centre d’Évaluation du cerveau, qui est connu pour son raisonnement. Par conséquent, on est plus en mesure de répondre calmement à des situations potentiellement éprouvantes, grâce aux bienfaits de la méditation.

Créativité augmentée

La méditation est connue pour augmenter et encourager le type de pensée appelée pensée divergente, ce qui vous permet de venir avec un plus grand nombre de solutions à un problème donné, constituant ainsi une autre composante de la créativité.

La méditation renforce la capacité d’attention et de concentration.

Des relations plus authentiques et plus simples

Le calme et l’attention accordée au corps favorise le fonctionnement des neurones miroirs, aidant ainsi à être plus compatissant envers les autres.

Cette sensibilité accrue permet des relations plus vraies, moins basées sur la compétition et la domination : des relations authentiques

Libido rééquilibrée

L’une des plus grandes raisons d’absence de relation sexuelle dans un couple est la fatigue. Le fait d’être à la fois plus vital et plus enraciné dans son corps, relance  un courant naturel d’attraction vers la libido, sans toutefois tomber dans des excès, souvent compensatoires de désordres émotionnels et hormonaux.

La méditation travaille sur l’acceptation, et donne une meilleure lucidité et connaissance de soi. Tous les bloquages sont donc plus facilement vus et résolus grâce à une pratique régulière de la méditation.

Les bienfaits de la méditation validés par la science

D’après Wikipédia il existe plus de 6,000 études scientifiques au sujets des effets bénéfiques de la méditation

Une étude menée à Harvard en 2011 par le Dr Sarah Lazar a révélé que plusieurs semaines de méditation suffisent pour augmenter la taille du cerveau, et ce en 3 endroits différents cruciaux :

  1. hippocampe gauche : d’où proviennent nos facultés à apprendre et retenir l’information
  2. cortex cingulaire postérieur : qui nous aide à nous souvenir et à nous orienter topographiquement
  3. jonction temporo-pariétale : zone où réside l’empathie et la compassion

Article de Relaxnews paru le 27 juillet 2016

La méditation possède une variété surprenante de bienfaits pour nos neurones : préservation de la matière grise, réduction de l’activité dans la région du cerveau liée à la conscience du « moi » (et donc de l’ego) et connexion améliorée entre les régions du cerveau.

Des chercheurs américains viennent d’apporter une nouvelle preuve que la méditation diminue les symptômes des troubles anxieux et améliore l’attention, la mémoire, l’immunité, la gestion des émotions, les performances cognitives et scolaires, tout comme la créativité.

Selon les chercheurs de la Texas Tech University faculty aux États-Unis, un programme de méditation élaboré en Chine dans les années 1990, l’IBMT (Integrated Body & Mind Training), s’adresserait tout particulièrement à deux zones spécifiques du cerveau, appelées cortexcingulaire antérieur et cortex préfrontal moyen adjacent, impliqués, d’une part, dans l’attention et la mémoire et, d’autre part, la prise de décision, l’empathie et l’émotion.

À l’issue de cinq séances de 20 minutes animées par un instructeur, la plupart des « méditants » ont remarqué une diminution significative de leur niveau de stress au quotidien, d’anxiété, dépression, colère et fatigue et une meilleure attention. Par ailleurs, ils ont vu leur comportement s’améliorer sur le plan émotionnel, cognitif et social.

Un groupe de neuro-scientifiques de Harvard ont menés, durant huit semaines, une expérience auprès de 16 personnes soumises à un cours de méditation, qui incluait l’utilisation de méditation guidée et l’intégration de la méditation dans les activités du quotidien.

Les IRM effectués montrent que la concentration de substance grise augmente dans les régions du cerveau qui sont en relation avec l’apprentissage et la mémoire, la régulation des émotions, le sens du Soi et le fait d’avoir de la perspective.
D’autres études montrent également des volumes de substance grise augmentés au niveau frontal et de l’hippocampe chez les personnes pratiquant la médiation sur le long terme.

bienfaits de la méditation sur le cerveau

 

Bienfaits physiologiques de la pratique méditative

  • Limite la consommation d’oxygène et la fréquence respiratoire
  • Améliore l’arrivée d’air dans vos poumons et ainsi votre capacité respiratoire
  • Réduit la fréquence cardiaque
  • Augmente l’endurance a l’exercice physique, facilite le traitement de l’asthme
  • Réduit votre pression artérielle
  • Relâche la tension musculaire
  • Améliore la digestion
  • Réduit les symptômes des syndromes prémenstruels
  • Aide à la cicatrisation après une intervention chirurgicale
  • Réduit les temps de récupérations après l’effort
  • Réduit la production de radicaux libres et aide à la cicatrisation des tissus
  • Réduit le risque cardio-vasculaire
  • Permet de mieux supporter les douleurs chroniques
  • Réduit la surproduction de sueur
  • Diminue les maux de tête et les migraines
  • Détend le système nerveux central
  • Produit des changements durables dans l’activité électrique de votre cerveau
  • La méditation renforce l’immunité du corps :

De nombreuses études ont montré que, tout en méditant vous pouvez être en mesure de diminuer votre tension artérielle si vous souffrez d’hypertension.

De plus, ceux qui ont des maladies respiratoires comme la grippe ont été en mesure de récupérer plus rapidement que ceux qui ne méditent pas. Les femmes qui souffrent de la ménopause peuvent également trouver du soulagement dans la méditation.

Un des avantages de la méditation est lié à ce que cette pratique favorise un sommeil plus profond et réparateur, qui réduit par là même les symptômes associés à l’insomnie, tels que la fatigue chronique et la dépression.

Une étude de l’Université de Harvard a par ailleurs montré que méditer pendant huit semaines, à raison de 30 minutes par jour, permet de reconstruire entièrement la matière grise. Cela signifie que la perte de matière grise est moins importante chez les personnes qui pratiquent la méditation.

 

La méditation aide à résister à la douleur

Un groupe de recherche de l’Université de Montréal a exposé 13 maîtres Zen and 13 personnes comparables ne pratiquant pas la méditation, à une douleur de degré équivalent tout en mesurant leur activité cérébrale au moyen d’une imagerie fonctionnelle par résonance magnétique (IRMf). Ils ont découvert que les personnes pratiquant la méditation Zen ressentent un niveau de douleur moindre.

Dans une étude conduite par le Wake Forest Baptist Medical Centre, 15 volontaires sains, qui n’avaient jamais pratiqué la méditation, ont suivi quatre cours de 20 minutes pour apprendre à méditer et à se concentrer sur leur respiration. L’activité cérébrale des participants à cette étude a été examinée avant et après avoir suivi les cours de méditation en utilisant la technique d’imagerie IRM ASL alors qu’on leur infligeait un stimulus douloureux sous forme de brûlure.

 » Cette étude est la première a montré qu’à peine plus d’une heure d’entrainement à la pratique de la méditation permet de réduire drastiquement, d’une part le sentiment douloureux, et d’autre part l’activation cérébrale en lien avec la douleur (…) Nous avons découvert un effet important – une réduction d’environ 40 pour cent de l’intensité de la douleur et une réduction de 57 pour cent du ressenti douloureux. La méditation procure une diminution plus importante de la douleur que la morphine et que les autres médicaments anti-douleurs, qui eux ne réduisent la douleur que d’environ 25 pour cent. » Fadel Zeidan, Ph.D – Source : Huffington Post