Les réunions d’équipe sont un vrai problème. Parfois on voit ce genre de dysfonctionnements et c’est préjudiciable à la dynamique de l’équipe :

  • « On commence les réunions en retard et on les termine en retard »
  • « Ils ne participent pas assez et c’est toujours les mêmes qui prennent la parole »
  • « Ils ne se préparent pas suffisamment aux réunions et ne proposent pas de points à l’agenda »
  • « Ils sortent régulièrement du sujet et ont du mal à se mettre d’accord, du coup on n’a jamais assez de temps pour traiter tous les sujets de la réunion »
  • « On ne tient pas compte des décisions, qu’on en met pas en oeuvre »
  • « Certains consultent leurs emails avec leur smartphones pendant les réunions. Ils ne s’écoutent pas jusqu’au bout et s’interrompent mutuellement »

Réussir ses réunions d’équipe

La première erreur est de croire qu’il faut des réunions pour s’informer. L’information est certes indispensable, mais il y a de bien meilleures façons de la transmettre qu’au travers de réunions.

Certains croient que pour être efficaces en groupe, il faut que chacun dise aux autres où il en est de l’avancement de ses travaux. Chacun est donc sensé faire part de son actualité, justifier de son avancement auprès de son manager devant les autres.

Finalement, on assiste à une sorte de tour de table d’entretiens individuels faits en public :

  • On voit ainsi certains préparer leur prise de parole tandis qu’un autre « passe à la casserole »
  • Les mêmes, ayant passé leur tour (ouf !), se soulagent de la pression en regardant leurs mails sur leur smartphone, se donnant ainsi l’illusion de brasser des affaires tellement importantes et urgentes qu’ils sont implicitement autorisés à manquer de respect à tous leurs collègues en même temps !
Ne vaudrait-il pas mieux avancer sur quelques objectifs communs, et prendre ensemble quelques décisions stratégiques, qui favorisent la participation et nécessitent une forte mobilisation de tous ?

Le débat d’équipe en réunions d’équipe

Outil phare des démarches participatives, le débat d’équipe est aussi une clé d’hygiène collective …

Parfois, le débat fait peur.

Ainsi, les managers, qui ne sont pas bien formés à l’animation du débat d’équipe, craignent :

  • qu’il ne sorte rien de concret d’un débat d’équipe,
  • que le débat d’équipe mal conduit ouvre la « boîte de Pandore », ne parvienne qu’à mettre en scène des oppositions, et renforcer les éventuels clivages au sein du groupe

Pourtant conduire un débat est très simple et très efficace. Il faut respecter quelques règles que nous enseignons aux participants, qui s’y exercent tout en débattant entre eux de sujets importants en lien avec des thèmes choisis de leur formation.

 

Réussir une présentation en public