Pourquoi réduire les pertes d’énergie dans un système ? L’énergie des collaborateurs est une denrée précieuse, encore plus coûteuses que le gaz oïl ou l’électricité : les salaires ne rémunèrent généralement que du temps et un niveau de qualification, mais le temps ainsi “acheté” auprès des collaborateurs n’est pas du temps 100% productif… très loin s’en faut !

Imaginer qu’un salarié met à disposition de son entreprise 8 heures de travail par jour est une vision théorique qui ne tient pas compte des pertes d’énergie, causées par le manque de mobilisation, le manque de cohésion et le manque de focalisation.

Comment réduire ces pertes d’énergie ?

 

pertes d'énergie
La cohésion de l’équipe est l’énergie la plus précieuse

Trois pertes d’énergie dans les organisations

Il existe trois grandes pertes d’énergie collective au sein des équipes et des organisations :

  • l’énergie détournée de la cible visée par manque de clarté sur cette dernière (stratégie mal connue, ou cap qui change trop souvent). On l’appellera l’énergie dispersée.
  • l’énergie dépensée en vain, au détriment du résultat, à cause du manque de cohésion et de coordination entre les personnes et les services. On l’appellera l’énergie d’entretien, parce que c’est l’énergie que l’on doit consommer au détriment de la tâche réelle pour s’entretenir et se maintenir concentré sur sa tâche, malgré les mal vécus individuels, les tensions interpersonnelles et les frictions inter services.
  • l’énergie inutilisée par manque de mobilisation de la motivation individuelle. On l’appellera l’énergie latente, parce que c’est une énergie qui reste latente, inactive, mise de côté par chacun, pour être employée pour d’autres activités jugées plus gratifiantes et, de fait, plus mobilisatrices que les missions professionnelles.

(Nota : les noms donnés à ces 3 pertes d’énergie proviennent d’un travail d’Olivier Devillard, avec qui j’ai été associé pendant 7 ans. Voir son livre : “Dynamiques d’équipe” – Editions Dunod)

A votre avis, dans une entreprise, quelle est la somme des énergies ainsi perdues, si on totalise : l’énergie latente, l’énergie d’entretien et l’énergie dispersée ? Il n’est pas rare qu’après un examen approfondi, nos clients réalisent qu’ils ne disposent que d’un tiers de l’énergie disponible, ainsi que l’indique une étude Gallup !

Voyez plutôt par vous-même :

  • Réduire les pertes d’énergie dispersée : Votre stratégie est-elle suffisamment connue, et suffisamment reconnue, pour que chacun y adhère et s’en serve pour arbitrer ses décisions au quotidien, afin que toutes les forces de l’entreprise convergent ? Vos collaborateurs connaissent-ils tous les objectifs majeurs de l’entreprise et leur déclinaison à leur plan, ainsi que les actions stratégiques au service de ces objectifs ? Adhèrent-ils et comprennent-ils le sens profond de tout cela ? Etes-vous certain que les managers s’assurent à tous les niveaux que chaque collaborateur, équipe, service, vise bien la même cible, en faisant passer l’intérêt collectif avant ses avantages personnels ?  A combien estimeriez-vous le gain d’énergie qui serait possible pour l’organisation, en  “serrant un peu les boulons” de votre système de visée ?
  • Réduire les pertes d’énergie d’entretien : Vos collaborateurs sont-ils parfaitement coordonnés, ont-ils de bonnes relations humaines entre eux dans toutes les équipes, les interfaces entre services sont-elles optimisées ? (voir séminaire entre équipes). Les réunions sont-elles suffisamment brèves, efficaces et stimulantes ? Avez vous fait en sorte que les mails soient courts, factuels, et bien ciblés sur les seuls destinataires concernés (afin de ne pas emboliser les boites mails, et envenimer les relations à cause de l’escalade des “scuds électroniques”) ? A votre avis, n’y a-t-il pas là une source conséquente d’énergie qui est mal employée (à se méfier, à se protéger et se couvrir, à se défendre) au détriment de la pure action orientée clients ?
  • Réduire les pertes d’énergie latente : Enfin, comment être certain que les collaborateurs sont pleinement motivés et que leur travail leur permet de mobiliser pleinement cette motivation ? Trouvent-ils bien tous les moyens de se dépasser et de s’épanouir dan leur travail ? Là encore, beaucoup de nos clients (organisations ou équipes) reconnaissent qu’ils souffrent d’une déperdition trop importante sur ce point !…

 

Halte aux pertes d’énergie !

Pour réduire les pertes d’énergie qui grèvent considérablement votre niveau d’efficacité collective, il y a trois “fuites” à réparer dans les “tuyaux” de votre organisation :

efficacité collective
Mobiliser : ouvrir le robinet
Unifier : canaliser
Polariser : viser juste
  • Mobilisez la motivation individuelle et faîtes circuler l’énergie dans votre organisation en allant chercher les idées du terrain, et en mettant les groupes en mouvement dans la bonne direction. Le travail quotidien n’est pas suffisant pour cela, car pour beaucoup il finit toujours par leur sembler monotone ! Vous devez donc créer la rupture, créer de la nouveauté et du changement, pour irriguer le corps social, comme un massage fait circuler le sang ! Ensuite vous devez manager les rythmes, pour mettre en mouvement et ne pas laisser se refroidir l’organisation. Faites qu’elle soit toujours alerte (entre les périodes de repos, qu’il faut aussi manager en organisant des ponctuations !)
  • Unifiez votre groupe, et assurez-vous de la cohésion dans les équipes, en veillant à ce que les pratiques d’hygiène soient mises en place :
    • Bilan de fonctionnement,  « ad vitam », réunions de régulation, entretiens méta, reporting positif, etc… Ces pratiques simples permettent que les non-dits soient levés, au fur et à mesure qu’ils apparaissent et évitent que des frictions inutiles ne viennent alourdir le quotidien. Ainsi, les confusions inévitables seront régulièrement dissipées, les conflits aplanis ou utilisés de façon constructive. Former vos managers à ces outils est indispensable : nous les avons packagés pour vous dans nos séminaires, parce que les formations management classiques ne les enseignent pas !
    • Confiez à des experts de la dynamique d’équipe le soin de vous animer des séminaires efficaces, qui serviront à renforcer la cohésion et le sentiment d’appartenance au sein de votre organisation. (voir : nos 4 modèles de séminaire)
  • Focalisez l’énergie de production sur la cible, en vous assurant que tout le monde vise bien dans la même direction. Exposer une stratégie aux cadres dirigeants en espérant très fort qu’ils vont la cascader dans leurs équipes ne suffit pas. Il faut faire participer le terrain à la réflexion stratégique en organisant des consultations et des démarches de mobilisation/focalisation. Comme le dit Howard Schultz, CEO de Starbucks “Si vous ne donnez pas aux gens l’opportunité de se mobiliser en participant à la réflexion stratégique sur de points clés… ils partiront !” (d’autres idées pour réduire les pertes d’énergie dans une équipe sont listées dans cet article : entretenir une équipe)