Pourquoi construire une vision en équipe ? Savoir à la fois qui l’on est et où l’on va…est bien utile quant il s’agit de déterminer par où il faut passer !

Ne pas se projeter, et « gérer» le quotidien au gré des contraintes, en ne faisant que des choix par défaut, n’est ni du leadership, ni du management, mais juste de la non-maîtrise de soi et de son environnement.

Nécessité de construire une vision

construire une vision

 

Construire une vision en équipe vous servira de boussole, pour :

  • vous orienter dans la confusion,
  • arbitrer vos priorités,
  • et donner du sens au quotidien.

C’est pourquoi, nous recommandons vivement aux équipes de Direction de s’adonner à un travail en groupe pour construire et projeter une vision partagée en équipe.

 

Protocole simple pour construire une vision

Définissez d’abord les thèmes sur lesquels vous souhaitez vous projeter et à quel terme :

  • 3/5 ans est le terme le plus souvent retenu, mais on pourrait envisager aussi de se projeter à 10 ans (mais il y a tellement de paramètres qui vont transformer le monde d’ici-là que peu de gens se risquent à retenir cette échéance)
  • Allez-vous travailler classiquement sur les deux axes : business et humain ? Ou préfèrerez-vous attaquer par d’autres angles complémentaires :
    • Comment serons-nous devenu une entreprise innovante ? une entreprise apprenante ? une entreprise libérée ? etc…
    • Quelles seront nos nouvelles offres et nos nouveaux marchés ?
    • En quoi aurons-nous investi ?
    • Qu’est-ce qui caractérisera notre politique RH ?
    • Comment serons-nous organisés ? (le commercial, la production, la proximité client, la logistique, etc…)

 

Construire une vision en grand groupe

Imaginez un grand forum d’entreprise, réunissant toutes les fonctions de l’entreprise, où travailleraient en parallèle les différents services sur une vision à 3 ans en rupture. Indiquant la nécessité d’un bond en avant en termes de business (comme c’est souvent le cas pour les entreprises qui se lancent dans ce genre d’exercice, il y a nécessité d’une augmentation drastique du CA et/ou de la profitabilité, qui impose une transformation volontariste), vous réuniriez ainsi dans un même forum ouvert pour mobiliser un grand groupe :

  • les ventes et le marketing
  • la supply
  • les RH business partners et la finance
  • les exploitations
  • et un échantillon représentatif de la ligne managériale qui travaillera sur l’évolution des pratiques managériales

Chacun travaillerait sur son périmètre et passerait à travers les 4 questions suivantes :

  • Quels sont nos 3 principaux enjeux à 3/5 ans ?
  • Quels résultats aurons-nous atteints ?
  • Quelles actions aurons-nous déployées pour y arriver ?
  • Comment cela se sera-t-il décliné année par année sur 3/5 ans ?

Après une phase de restitution, par exemple sous forme de stands que chaque équipe monterait pour exposer aux autres leur vision, le séminaire pourrait être complété par une séquence de world café pour échanger sur les conditions de réussite d’un plan d’actions commun.

Evidemment, il ne suffit pas de rêver l’avenir. Ensuite il faut le construire. Et pour cela, un Comité de pilotage de la transformation s’impose, avec ses règles et sa propre feuille de route.

Ensuite, il y a encore quelques précautions à prendre dans le déploiement aux équipes qui n’étaient pas présentes au séminaire, pour ne pas leur asséner la vision de haut en bas, mais la faire émerger de bas en haut par un dispositif de pré-mobilisation ad hoc.

 

3 méthodes pour construire une vision

Dans la suite de cet article nous allons partager avec vous deux méthodes pour projeter une vision en équipe.

Toutes deux mobilisent le cerveau droit, créatif et synthétique. Elles recourent à la métaphore, qui est une très bonne façon de s’émanciper des limitations mentales que nous impose notre cadre de références (les croyances limitantes fondées sur l’expérience passée)

Ces méthodes peuvent servir de warm-up ou ice breaker comme on dit en coaching d’équipe. Elles peuvent aussi venir conclure de façon ludique un travail rationnel mené avant (breakthrough par exemple).

Construire une vision de façon rationnelle

Il y a d’abord les questions proposées à l’équipe par le coach, qui lui permettent de projeter une vision, tout d’abord de façon concertée et rationnelle. Par exemple : “Nous sommes dans 3 ans, votre équipe a fait un bond en avant vertigineux, à la fois en termes de performance et de maturité collective…

  • Qu’est-ce que votre équipe a fait de différent et de particulièrement remarquable depuis 3 ans ?
  • Quelles sont ses principales réussites ?
  • Comment s’y est-elle pris ?
  • Qu’a-telle changé de significatif dans ses habitudes ?
  • Quelles transformations de son fonctionnement a-t-elle menées ?
  • Quelle valeur crée-t-elle pour toute l’entreprise ?
  • Qu’en disent vos clients et vos concurrents ?
  • Etc…

Une bonne idée serait de diviser l’équipe en petits groupes, et de leur faire faire les mêmes exercices à tour de rôle, dans l’idée d’enrichir les travaux des autres en mode collaboratif (voir à ce sujet le dispositif de world Café). Cette approche a le mérite de poser un socle structurant pour la suite des travaux qui se poursuivra en deux étapes complémentaires, l’une renforçant l’effet de la première.

Construire une vision par le théâtre

render of red curtains with stage lightsSur cette base de réflexion amont, inviter l’équipe à construire des sketchs impliquant à chaque fois 2 ou 3 personnages, qui traduisent par des sénettes de la vie quotidienne les réponses aux questions précédentes :

  •  que disent les syndicats ?
  • que disent les concurrents ?
  • que disent les clients ?
  • Que disent les autres équipes ?
  • Que disent les conjoints ?
  • Etc…

Pour pimenter un peu et donner du relief, donnez la consigne que les sketchs doivent être un peu provoquant ou décalés.

Faites ensuite jouer les sketchs et à chaque fois, demander à l’équipe :

  • ce qu’elle a apprécié le plus dans l’énergie dégagée, les idées amusantes, le jeu d’acteurs
  • ce qui lui plaît dans cette projection, ce qui la rendrait fière de cette situation si elle était réelle

Cette manière de consolider la vision est aussi un prétexte à renforcer la cohésion et la bonne humeur au sein du groupe. Ensuite, pour capitaliser sur la détente et la complicité qui se dégage des sketchs, on pourra recourir à la méthode suivante, qui va encore consolider la projection dans l’inconscient du groupe.

Construire une vision grâce au récit ou aux images

projeter une visionFaire travailler l’équipe sur la préparation du discours de son président interviewé par un journaliste spécialisé de la radio sur la réussite spectaculaire d’une de ses équipes, ou bien encore rédiger un article publié dans la presse économique, décrivant les résultats accomplis par l’équipe dans les 3 ans.

Idem, après l’exercice, demander à chacun ce qui le touche dans ce discours ou cet article.

Pendant ce temps évidemment, le groupe renforce non seulement sa cohésion, mais surtout il se concentre sur la vision et commence à lui donner corps. Celle-ci commence peu à peu à s’incarner dans les esprits de chacun…

Projeter une vision grâce aux images

On peut enfin choisir parmi un lot d’images proposées par le coach d’équipe, celles qui symbolisent le mieux la réussite dans 3 ans et proposer ensuite de construire un chemin de fer d’images, traduisant toutes les étapes par lesquelles l’équipe sera passée, les difficultés rencontrées, les victoires remportées, les valeurs sur lesquelles elle a pris appui, etc… Là encore, l’idée est de mobiliser des ressources mentales et affectives, au service de l’adhésion à la vision commune.

Il ne suffit pas qu’un manager transmette sa vision, il faut encore que le groupe y adhère (et pour cela qu’il participe à son élaboration).

Il ne suffit pas qu’un groupe participe, il faut encore qu’il se concentre dessus, pour que cette vision puisse exercer un effet d’attraction sur les participants, et que la vision soit mobilisatrice.

Des méthodes dynamiques pour construire une vision ambitieuse

Des méthodes dynamiques et créatives comme celle-ci, nous en connaissons beaucoup. Il y a aussi les activités teambuilding, qui permettent de construire une vision ambitieusemettre en mouvement les groupes, petits ou grands, au service d’un objectif de cohésion et de coopération, pour construire une vision en équipe.

Le principal écueil des démarches visant à construire une vision ambitieuse en équipe est le risque de se contenter de projeter le passé dans l’avenir.

Et dans ce cas, la “vision ambitieuse” du futur ne sera qu’une répétition du passé, une anticipation prudente de ce qui est convenu come possible, abordable, dans nos cordes. Bref, quelque chose de pas bien folichon, qui ne sort pas l’équipe de sa zone de confort et ne fait donc pas progresser !

Ainsi, une vision du futur qui prend appui sur le passé, limite le champ des possible à ce que la mémoire a déjà en magasin, et n’invente rien de vraiment nouveau, rien de bien stimulant… autant dans ce cas, se limiter à l’exercice de produire un budget raisonnable et ne pas perdre son temps à se projeter dans une vision d’équipe !

Nous vous proposons une manière radicale de vous projeter en avant dans une vision ambitieuse, en rupture avec le passé, qui va pouvoir réellement motiver une équipe.

Construire une vision ambitieuse : le contre exemple !

Exemple de “mauvais” enchaînement de consignes, si vous souhaitez vous projeter en équipe sur une vision ambitieuse  : 

  • Combien avons-nous fait cette année par rapport au budget ? Réponse : 102. 
  • Combien pensons-nous pouvoir faire cette année ? “Moins de 100” est une réponse inenvisageable, moins de 102 est une réponse qui ne sera pas acceptée, donc on va dire : 103 ! (parce qu’on ne peut pas dire moins…)

Le processus décrit ci-dessus est typiquement un exemple de projection du passé dans l’avenir ! En terme de leadership, on peut mieux faire…

Construire une vision ambitieuse : le breakthrough ?

construire une vision ambitieuse
Osez voir grand !

Dans une démarche en rupture, pour projeter une vision ambitieuse, il faut s’y prendre autrement : 

  • Au lieu de partir de nos résultats, totalisant nos réussites et nos échecs, nos fiertés et nos regrets, ne partons que de nos réussites et de nos points forts actuels. Et proposons-nous de les étendre pour en mesurer l’effet, pour le plaisir de voir ce que cela donnerait : quelle performance serait possible si nous ne réalisions (c’est évidemment illusoire) que des réussites come celles de cette année ? Autrement dit, quel est notre potentiel de performance maximum, à situation de moyens constante, si on marquait un point à chaque balle sans en perdre un seul ? 
  • L’équipe imagine alors combien elle réaliserait, les résultats qu’elle produirait, si sur chaque dossier-projet-affaire, elle donnait son maximum… Quand on totalise l’ensemble de ces scores, on obtient une approximation du “potentiel” beaucoup plus proche de 800% ou 2000 % que de 103% ! 
  • Ensuite, on demande à l’équipe : Sans imaginer pour autant que nous pourrions réaliser 800%, qu’est-ce qui serait pour nous un résultat en rupture, qui nous mettrait en situation de vertige, qui nous rendrait VRAIMENT fiers, mais qui serait tout de même réalisable ? 
  • Et à cette question, il y a des chances que la réponse soit à la fois plus ambitieuse et plus créative (souvent entre 130 et 250% de l’année précédente) 
  • Après, il reste à se donner un objectif et à bâtir un plan d’actions… 

Cette démarche de breakthrough ne s’applique pas en phase de constitution d’équipe, mais son état d’esprit peut déjà s’appliquer à la manière de se projeter dans 5 ans pour construire une Vision ambitieuse partagée, qui exerce une traction naturelle et entraîne un mouvement spontané vers l’avant.

Questions clés pour construire une vision ambitieuse

Voici de quoi bâtir en équipe une vision innovante et stimulante :

  • quels sont nos points forts et nos savoir faire d’excellence (là où nous prenons le plus de plaisir, là où notre art s’affirme de façon très spécifique et très différenciée par rapport à la concurrence) 
  • imaginons que dans 5 ans, nous avons multiplié par 5 ou 10 ces occasions de vivre ensemble ce genre de réussites et de satisfactions, décrivons comment c’est différent : comment sommes-nous positionnés, organisés, développés, etc… ? Que disent nos clients ? Qu’écrit sur nous la presse spécialisée, lors de la remise des owards des résultats les plus étonnants de l’année ? Quelle plus-value avons-nous créée pour le reste de l’entreprise par rapport à il y a 5 ans ? Etc…
Cette méthode consiste à se projeter “maintenant” sur la ligne d’arrivée, pour décrire ce qu’on y voit de différent, ayant pris l’hypothèse que nous avons entre temps effectué un parcours très significatif et gratifiant.
Il convient de partager ce que nous considérons un parcours gratifiant et des réalisations en rupture dont nous serions particulièrement fiers : en termes de résultats, mais aussi de compétences, de plaisir, de fiertés…
Il ne suffit pas de décrire ce que nous ferons, il est également intéressant de décrire ce que nous serons devenus, comment l’expérience d’une réussite quotidienne, nous aura transformés…
Pour parler avec nous de vos projets de coaching d’équipe ou de coaching d’organisation, vous amenant à vouloir construire une vision ambitieuse, n’hésitez pas à me joindre sur mon portable directement :

 

Contactez notre assistante pour lui indiquer les précisions dont nous avons besoin pour vous fournir un devis.

Envie d’en savoir plus ? Contactez-nous !