Voici un jeu rigolo et simple pour briser la glace au sein d’une équipe, ou d’un groupe de travail, par exemple en début de séminaire, ou bien lors d’une réunion de lancement d’un nouveau cycle (nouvelle saison, retour des congés, après un gros projet et avant d’en démarrer un nouveau…). Avec cette façon de briser la glace, le groupe ne sera plus jamais le même, ses participants ne se verront plus jamais de la même manière !

Attention il s’agit d’une activité fun, pour détendre l’atmosphère et cesser de se prendre au sérieux. Cet exercice est toutefois déconseillé si le groupe est très tendu, s’il y a des conflits ouverts ou larvés…

briser la glace

Cet exercice de groupe pour briser la glace est très simple, rapide et très décadrant (aide à sortir du cadre). Il permet en très peu de temps de faire des présentations décalées les uns des autres, qui n’ont en fait aucune utilité pour se connaître objectivement à travers une fiche d’identité factuelle (qui sera parfois carrément mise à mal, comme vous allez le comprendre très vite 🙂 mais finalement très utile pour mieux se connaître et briser la glace au travers des clins d’oeils et des traits d’humour partagés. Il est important que chacun comprenne très vite qu’il n’y a pas de sous-entendus, pas de double discours, pas d’attaques personnelles dans cet exercice, qui ne doit traduire que de la sympathie et de la bonne humeur.

Voici en quoi consiste l’exercice pour briser la glace au sein d’un groupe de collègues (équipe projet, rencontre entre plusieurs équipes, constitution d’équipe, accueil de nouveaux collaborateurs)

Parler à un coach

Tour de chauffe pour commencer à briser la glace

Avant de commencer ce tour de table délirant (mais personne ne saura à l’avance qu’il l’est, puisque les consignes sont distribuées à chacun au dernier moment), il serait intéressant de procéder à un ice-breaker comme ceux-ci, pour commencer à chauffer le groupe :

  • proposez au groupe de se mettre en file indienne, en se classant par ordre croissant de jour et de mois d’anniversaire. Cela donne une joyeuse pagaille qui se résorbe au fur et à mesure que les uns et les autres se demandent leurs dates de naissance pour se positionner dans la file…
  • puis invitez-les à se mettre en cercle :
    1. chacun poussant tour à tour un cri d’animal,
    2. puis refaire un tour de cercle en s’affublant soi-même d’un prénom improbable
    3. en refaire un autre en invitant chacun à faire un geste bizarre, tout en faisant leur pire grimace
    4. terminer par un dernier tour en combinant les 3 éléments précédents : « Bonjour, je m’appelle Cunégonde (prénom improbable), je suis un hihanhihanhihan (cri de l’animal), et tout comme vous, au fond, je suis complètement dingue (faire le geste et la grimace) !

briser la glace

  • prendre le temps de sourire de cette mise en scène, d’accueillir les réactions diverses de bonne humeur, sans s’y appesantir pour rester dans le rythme. Puis très sérieusement, proposez qu’on se mette au travail après cet exercice de chauffe pour briser la glace. Faites asseoir tout le monde sur des chaises autour des tables, ou en cercle sans tables, et indiquez qu’on va retrouver notre calme et passer aux choses sérieuses, en commençant par présenter chacun notre voisin, tout en s’aidant de consignes secrètes (que vous distribuez en précisant bien qu’elles ne doivent pas être connues des autres). Laissez quelques instants pour que chacun lise son papier, et veillez à ce que personne ne fasse de commentaires ou ne commence à rire (très improbable que vous y parveniez :-).

Se présenter de façon décalée pour briser la glace

Vous aurez préparé ces consignes auparavant évidemment, en les adaptant aux participants et peut-être en choisissant à qui vous donnerez quelle consigne (à la fois pour éviter des incidents et aussi pour faire mousser l’exercice, par exemple en donnant les consignes les plus drôles aux personnes les plus à l’aise, et les consignes potentiellement les plus originales aux personnes les plus créatives). Commencez le tour de cercle par la première personne à qui vous avez distribué le premier papier (choisissez pour cela quelqu’un de relativement à l’aise)

Sur chaque papier, vous aurez écrit :  » Vous devez présenter votre collègue de gauche en 3 minutes, tout en… (et les modalités seront différentes pour chaque personne (voir la liste d’idées suivantes, à titre d’exemple). Exemples de consignes décalées :

(Nous vous suggérons de commencer le tour de table par des personnes ayant des consignes relativement sobres et de terminer par les plus décapantes en fin de tour de table, quand le groupe aura bien compris qu’il n’y a rien de sérieux là-dedans et qu’on ne fait que s’amuser).

  1. Présentez votre collègue comme si vous étiez apple présentant son nouvel iPhone, au travers de trois filtres : son incroyable générosité, sa créativité remarquable et son leadership notoirement reconnu de tous…
  2. Présentez votre collègue en vous dévalorisant : excusez-vous de ne pas réussir à être fidèle à cette personne, dîtes que vous allez essayer de faire de votre mieux mais que vous demandez de l’indulgence pour vos lacunes et les erreurs que vous ferez peut-être. Etc… Teminez en vous excusant d’avoir été un peu long, très certainement ennuyeux et incomplet. Prenez un air misérable et soumis à la fin de votre présentation…
  3. Présentez votre collègue, mais en prenant soin de glisser dans votre présentation les mots suivants : hélicoptère, clown, drôle de citoyen
  4. Glissez des silences dans votre présentation (une fois vous ne vous rappellerez pas d’un souvenir que vous ne pourrez pas terminer de raconter mais en disant que cela n’a aucune importance, une autre fois vous ne trouverez pas un mot, la troisième fois, vous ralentirez votre débit de parole jusqu’à vous endormir avant la fin de la présentation… puis vous vous réveillerez en sursaut, en demandant à tous quel jour on est et quelle heure il est ?
  5. Prenez un ton très solennel, comme si vous présentiez une sommité de la culture, parlez de votre collègue avec énormément de respect et de déférence, presque religieusement
  6. Présentez votre collègue en vous levant et en faisant le tour de la salle en sautillant et en faisant des battements d’ailes… En vous rasseyant, excusez-vous auprès du groupe en reconnaissant que ça vous démangeait trop depuis une heure de ne pas pouvoir vous envoler
  7. Glissez dans votre présentation, les mots « joueurs de foot cul de jatte », « adore les spaghettis », et « franchement ahurissant »
  8. Présentez votre collègue en trois paragraphes : « je vais vous révéler les 3 raisons pour lesquelles il ferait bien dorénavant de ne plus oublier dans son travail tout ce que lui a appris sa mère quand il était petit « 
  9. Présentez votre collègue en parlant très très vite, de plus en plus vite, au point que personne ne comprenne rien à ce que vous dites
  10. Présentez votre collègue comme si vous étiez un enfant de 8 ans, très timide
  11. Présentez votre collègue comme si vous ne compreniez rien du tout à son métier, mélangez les faits, dîtes des erreurs à propos de son activité, et concluez en assénant qu’heureusement ce métier va bientôt disparaître et qu’il en est le dernier représentant. Après son départ prochain, on pourra enfin trouver la paix et se mettre vraiment au travail sans interférences ! »
  12. Présentez votre collègue en bégayant (sauf s’il y a un vrai bègue dans le groupe, évidemment, car ce ne serait plus drôle mais potentiellement vexatoire. Dans ce cas, présentez votre collègue comme si vous étiez saoul)
  13. Ne parlez que de sa vie privée, mais en inventant absolument tout (il habite dans une troglodyte, il passe son temps à repêcher des boites de conserves dans les fleuves et doit se faire soigner pour cette étrange addiction, parce que sa famille est très inquiète pour lui à cause de cela… Il ou elle en est à son 17 ème mariage, toujours avec (au choix : des personnes âgées afin de capter leur fortune, des mineurs à cause de ses préférences sexuelles non avouables, des personnes muettes car il n’aime pas trop qu’on lui parle pendant qu’il regarde la télé, etc…)
  14. Présentez votre collègue normalement, puis commencer à raconter quelques médisances sur son compte et terminez même en l’accusant de l’avoir surpris en train de voler des rouleaux de scotch dans l’armoire à fournitures…
  15. Présentez votre collègues en ne tarissant pas d’éloges incroyables sur son compte, regardez le avec admiration, terminez en essayant de l’embrasser, et en le demandant en mariage
  16. Etc…

Parler à un coach

Si cet article vous a inspiré, lisez aussi :

Pour faire progresser votre équipe, posez-vous les questions suivantes :

  • Les territoires de responsabilité sont-ils bien définis, chacun sait-il qui fait quoi, quelles sont les contraintes, les enjeux et les priorités de tous les autres ?
  • Dans l’équipe, y a-t-il des règles claires, connues et respectées de tous ?
    Lorsqu’un d’entre vous ne respecte pas une règle, le groupe et le manager le confrontent-ils facilement ?
  • Disposez-vous d’outils qui donnent une bonne vision globale de l’ensemble des projets en cours et de leur avancement ?
  • Disposez-vous d’objectifs collectifs et individuels clairement explicités, traduits en termes de délivrances à produire.
  • Les critères d’évaluation de la performance sont-ils connus et objectifs ?
  • S’il vous arrive de recevoir des mails le soir ou le week-end, vous sentez vous libre de ne pas répondre de suite ?
  • Travailler en dehors des plages normales de travail (après 19h ?) est-il plutôt mal vu au sein de l’équipe ?
  • Vous connaissez-vous bien les uns et les autres ?
  • Vous vous sentez solidaires les uns des autres ?
  • On ne parle pas dans le dos les uns des autres dans cette équipe ?
  • Dans l’équipe, y a-t-il des règles claires, connues et respectées de tous ?
  • Lorsqu’un d’entre vous ne respecte pas une règle, le groupe et le manager le confrontent facilement ?
  • Dans l’ensemble, vos rythmes collectifs respectent-ils suffisamment l’équilibre de vie de chacun ?
  • Chacun d’entre vous, nourrit-il de nombreuses interactions professionnelles avec chacun des autres membres de l’équipe ?
  • Vous prenez soin de vos relations deux à deux ?
  • En cas de difficulté entre vous, commencez-vous par en parler entre vous et ne solliciter l’arbitrage ou la médiation du manager qu’en dernier recours ?
  • Prenez-vous régulièrement du temps pour prendre soin de votre équipe (4 modèles de séminaires, activités teambuilding, déjeuners d’équipe, divers moments de convivialité, rencontres extra professionnelles.
  • Echangez-vous une fois par trimestre avec votre manager sur des sujets de votre choix (au moins 2 heures d’affilées : entretiens méta) ?