Dans la plupart des fiches outils ou des pratiques que nous exposons nous faisons référence à la posture de Coach ou à l’accompagnement « en mode Coaching ».

Au-delà des spécificités que nous avons développées dans les 8 principes du coaching management, il nous semble utile de vous indiquer dans ce document, quelques aspects caractéristiques de la posture de Coach manager.

 

Il ne s’agit pas ici d’être complet – d’excellents et nombreux ouvrages ont été écrits sur ce sujet– mais de décrire quelques éléments essentiels qui vous seront utiles, nous l’espérons, pour réussir vos interventions en « mode Coaching » :

 

Téléchargez le Bee'Book Coaching par Orygin Conseil - Cliquez sur le lien de téléchargement

 

Pour lire la suite, téléchargez le document PDF (150Ko) :

Zoom sur la posture du Coach-manager

 

Posture de coach et position miroir

Avec un collaborateur expert et très motivé, votre rôle de manager ne pourra se contenter de réfléchir avec lui sur le contenu des problèmes qu’il rencontre et de partager sur l’avancement de ses projets. Il est possible d’ailleurs, qu’il soit plus expert que vous dans son domaine, ce qui est plutôt rassurant.

Comment faire pour que vos collaborateurs trouvent toujours de l’intérêt à venir dans votre bureau, alors même que vous n’aurez peut-être pas compris tous les aspects techniques de la conversation et qu’il vous sera difficile de rivaliser avec eux sur leurs spécialités respectives ?

Posture de coach : accompagner mais pas guider

Contrairement à la posture du guide qui oriente et conseille, la posture de Coach manager « accompagne », ce qui est très différent : le manager adopte une « position basse », celle de quelqu’un qui ne sait pas mieux que l’autre ce qui est bon pour lui, qui ne connaît pas forcément les réponses aux questions qu’il propose avec modestie. Ces dernières visent à aider l’autre à prendre du recul et à se remettre en question, pour trouver par lui-même des solutions différentes de celles auxquelles il aurait pensé tout seul.