Comment se recharger en énergie rapidement et profondément, en 10 minutes seulement ? Une pratique de Qi Gong, va nous aider à recharger les batteries facilement. C’est simple, mais encore faut-il prendre le temps de le faire…

Nous verrons aussi d’autres pratiques de bon sens premier, contribuant à remonter son niveau de vitalité première.

Notre corps est constitué et traversé d’énergie. Nous devons apprendre à nous connecter aux énergies de la nature pour le revitaliser et le recharger périodiquement. Pour cela, il faut apprendre à se rendre réceptifs à notre environnement énergétique ! Quand les batteries sont vides, parce que l’on a dépensé toute son énergie : au lieu de continuer à tirer sur la corde (comme on le fait tous), il est nécessaire de s’arrêter pour se recharger.

Se recharger en énergie pour augmenter sa longévité

Le Qi Gong est une branche de la médecine chinoise qui a cumulé plusieurs millénaires d’expérience dans les pratiques énergétiques. De tous temps, les Taoïstes ont cherché à allonger la durée de vie, afin de se donner toutes les chances de réaliser en plénitude l’alchimie interne, liée à l’éveil spirituel acquis en cette vie.

Dans toute l’Asie et sur une aussi longue durée, on peut comprendre qu’il existe une immense quantité de variantes ayant toutes fait leurs preuves sous des aspects divers. Mais derrière toutes ces déclinaisons, quelques principes du Qi Gong sont tout de même très évidents. Entre autres, à la base des exercices dynamiques, il y a ce qu’on appelle les postures statiques. Comme un ressort tendu dans l’immobilité avant de relâcher sa force, les postures statique permettent d’emmagasiner le dynamisme sans bouger.

Les postures statiques permettent de se recharger en énergie en un temps record

Celui qui cherche les secrets de l’art du combat, se doit de commencer par la pratique de zhan zhuang, la posture statique. Ainsi, le faible devient puissant, l’ordinaire se transforme en extraordinaire. C’est elle qui rend possible l’éveil. Elle tire sa source dans le cœur, en réalisant la voie du vide. Le manque laisse alors la place à la plus grande richesse. L’étude diligente du Tao est ce qui rend possible l’accomplissement de l’éveil.

Texte du célèbre maître Wang Xiang Zhai (1885-1963), créateur du Yi quan.

se recharger en énergie

En inspirant, imaginer que l’énergie entre par :

  • le nez et le périnée
  • les mains et les plantes des pieds

En expirant, visualiser que l’énergie s’accumule dans les reins et dans le bas ventre.

Quand on a cette énergie dans le bout des doigts, tout le corps chauffe, vibre. La posture de l’arbre n’est pas miraculeuse mais elle améliore la santé avec une action significative sur les troubles posturaux et les douleurs diverses. La posture de l’arbre est parfois inconfortable au bout de quelques minutes, mais si on persévère un peu, pour dépasser la dizaine de minutes tous les jours, on ne peut plus s’en passer, tellement elle est bonne. On se sent rechargé en énergie, revigoré et calmé en même temps. L’énergie est disponible, on sent qu’elle circule, on sent que la force est puissamment stimulée.

La posture de l’arbre : Zhan Zhuang

Il existe de nombreuses postures statiques qui provoquent ces puissants effets énergétiques. (Voir à ce propos notre article sur « Les effets du Qi Gong« ).

Nous allons donner l’exemple d’une des plus connues d’entre elles.

La posture de l’arbre est très simple. Voici quelques indications pour la prendre convenablement.

se recharger en énergie vitale

  • Pieds parallèles et écartés de la largeur des hanches (ou des épaules).
  • Jambes fléchies aux trois articulations (chevilles, genoux, hanches). Genoux à l’aplomb des orteils
  • Sensation d’ouverture, comme si vous teniez un ballon entre les jambes (l’intérieur des pieds ne touche pas le sol), un autre entre vos bras, et des petites balles sous vos aisselles ouvertes pour laisser circuler l’énergie.
  • Tête suspendue (recul du cou) et coccyx relâché, poids dans les talons sans chercher à faire basculer le bassin. Laisse pendre la colonne, un peu comme si vous étiez assis sur un tabouret de bar.
  • Épaules et hanches bien relâchées. Poitrine détendue et un peu rentrée pour ouvrir l’espace entre les omoplates. Laissez l’énergie des épaules s’effondrer dans les reins. Puis laissez couler vos reins dans vos pieds, sentant tout le poids du corps bien étalé sur la plante des pieds.
  • Gardez la position dix minutes, afin que les tensions viennent à lâcher et que l’énergie commence à circuler dans tout le corps. Notamment dans les mains. Laissez l’énergie de vos mains s’écouler dans votre ventre, auquel elles font face.
  • Un arbre n’est jamais complètement immobile, ne serait-ce que par le léger mouvement de ses feuilles. Par ailleurs, le jour il grandit vers le haut, tandis que la nuit il croit par les racines vers le bas. Vous aussi, observez les micro mouvements de la vie qui vous traverse : mouvement respiratoire, jeu des tensions et relâchements, mouvements spontanés du corps qu’on ne cherche pas à retenir, ni à encourager : ni frissons, ni les bâillements ni les soupirs.
  • Observez les tensions tranquillement. Sourire va aider à les laisser se dissoudre dans le champ de votre attention bienveillante …
  • Si une douleur survient dans les bras, laisser tomber les bras quelques instants, puis reprendre la position.
    – idem pour toute autre partie du corps qui se manifesterait de façon trop douloureuse.
  • A la fin de l’exercice : bien relâcher les membres en évacuant les tensions, se masser le visage et tout le corps, puis marcher un peu.

Nota : pour les praticiens déjà aguerris à la posture, ajouter les consignes énergétiques suivantes :

  • Relever l’anus et creuser la voûte plantaire en recroquevillant un peu les orteils, de façon à pomper l’énergie dans le sol
  • Coller le bout de la langue au palais, à la racine des dents
  • Accompagner l’énergie dans le circuit de la petite circulation céleste à partir d’une respiration inversée (inspirer en serrant le ventre pour pousser l’énergie dans le dos de bas en haut, pui s expirer en poussant légèrement le ventre en avant à la fin de l’expiration)

Les effets bénéfiques de la posture de l’arbre

D’une façon générale on peut dire que la posture debout permet d’intégrer progressivement les principes importants de tout travail énergétique :

  • Connexion au ciel et à la terre et repolarisation haut/bas : Notre corps fonctionne à la manière d’un récepteur recevant de l’énergie cosmique, ainsi que l’énergie tellurique. Ces deux énergies se rejoignent au niveau du plexus solaire. Laissez l’énergie s’accumuler dans votre bas ventre et se diffuser dans tout le corps…
  • Amélioration de la circulation sanguine
  • Etirement et relâchement de l’axe vertébral
  • Ouverture des méridiens
  • Relâchement des tensions musculaires dans tout le corps
  • Détente respiratoire, diminution du stress
  • Apaisement du mental et des émotions
  • Augmentation de la confiance en soi et de la force intérieure
  • Développement de l’attention et entraînement à la présence

Les postures statiques tiennent une place importante dans la plupart des arts internes et externes chinois. Et la posture de l’arbre est essentielle dans la plupart des styles de Tai Chi Chuan. Dans ces disciplines, la posture statique représente  la source de tout mouvement. Le pratiquant reste ainsi plusieurs dizaines de minutes, voire une 1h ou davantage, à savourer les effets du Qi Gong, les effets énergétiques.

Tarifs de coaching pour les particuliers

Parler à un coach

Boire de l’eau purifiée et dynamisée

Avez-vous entendu parler de « la mémoire de l’eau » ? Une hypothèse du chercheur, médecin immunologue, Jacques Benveniste : l’eau, qui a été en contact avec certaines substances, en conserve une empreinte alors même qu’elles ne s’y trouvent plus physiquement. Evidemment, il y a les partisans et les détracteurs de cette théorie. C’est une des nombreuses controverses scientifiques.

Si la question de l’eau vous intéresse, vous pouvez aussi prendre connaissance des travaux de :

On y découvre qu’une eau chimiquement identique peut être qualifiée d’eau vivante (selon les termes du célèbre Masaru Emoto dans son livre « Les messages cachés de l’eau ») ou d’eau morte, déstructurée.

Une eau qui stagne dans un tuyau de cuivre ou de plastique PVC pourrait avoir des propriétés qui diffèrent d’une eau de rivière toujours en mouvement. On peut aussi s’interroger sur la qualité énergétique d’une eau qui est passée dans un château d’eau surplombé des multiples antennes relais. Donc une eau saturée d’ondes électromagnétiques…

  • Vous pouvez faire passer l’eau dans un vortex pour la restructurer.
  • Pour la dynamiser, il est également possible d’exposer l’eau à la pleine lune.
  • Ou bien la laisser une heure ou deux au soleil levant dans une bouteille bleue.
  • Mai vous pouvez aussi, en plus de tout cela éventuellement, la magnétiser en lui adressant quelques mots, en toute simplicité.

La vidéo suivante vous en dit quelques mots, pour une pratique très simple et spontanée.

Se recharger dans la nature

Pour augmenter votre niveau d’énergie, vous pouvez également très simplement faire une balade à la plage ou en forêt (plutôt pas l’hiver si vous pouvez, parce que la forêt est moins donnante à cette saison-là. Mieux vaudrait y aller au printemps par exemple.). Il est délicieux de se promener au bord d’une rivière, de se reposer dans une clairière, ou tout simplement l’été de faire une sieste au pied d’un arbre. Mais si vous êtes davantage tenté par les activités sportives, vous pouvez aussi :

  • Randonner en montagne.
  • Aller vous baigner dans la mer.
  • Faire du vélo dans la campagne.

Peu importe tant que vous êtes dehors, dans la nature, à vous émerveiller de la beauté des paysages ! Il s’agit de respirer amplement, vider votre esprit, relâcher les tensions, ouvrir les yeux, regarder au loin, sourire

Se recharger en énergie avec les arbres

Une autre manière simple et directe de se remonter le niveau d’énergie est de se connecter aux arbres. Il s’agit là d’une pratique énergétique traditionnelle, que l’on retrouve dans de nombreuses cultures. Cela se comprend aisément, puisque, sans rien savoir à ce sujet, cela se pratique spontanément de manière intuitive. Il suffit de trouver beau un grand arbre et de le prendre dans ses bras. Ou bien s’adosser à son tronc pour partager sa tranquillité quelques instants. Faire cela permet de se nettoyer énergétiquement et de se recharger en vitalité.

Comment faire ? C’est très simple :

  1. Cherchez un arbre plus grand que les autres, bien droit et majestueux, qui vous inspire par sa force et sa beauté.
  2. Demandez lui mentalement s’il accepte que vous séjourniez quelques instants auprès de lui. Bien sûr, comme on n’est pas dans un dessin animé, il ne va pas vous répondre avec une voix grave de vieux sage de la forêt 🙂 Mais les végétaux sont très sensibles à l’humain, et il vous ressentira si vous vous approchez et lui adressez votre attention. Et même si vous ne captez pas sa réponse de manière sensorielle, cette demande silencieuse vous mettra en état d’humilité et de réceptivité.
  3. Eventuellement pieds nus, face à lui, posez les mains sur son tronc et dîtes-lui combien vous le trouvez beau (si c’est vrai évidemment !). Puis adossez-vous et laissez vos fatigues et vos soucis s’écouler par votre dos. Ce colosse de la forêt ne sera pas pollué par vos miasmes. au contraire, d’une certaine façon il s’en nourrira.
  4. Puis retournez-vous et enlacez-le, faîtes lui un gros câlin. Pourquoi pas un bisou ? Demeurez ainsi quelques minutes…
  5. Puis remerciez-le (et pour ceux qui se sentent un peu chamanes sur les bords, vous pouvez lui faire une offrande : un peu de miel, quelques noix, une poignée de céréales…)

Peut-être ressentirez-vous des picotements et des sensations agréables de détente. En tous cas, vous en ressortirez avec une belle sensation de recharge énergétique.

Se reposer pour laisser les batteries se recharger d’elles-mêmes

Pour augmenter votre énergie, quoi de mieux que de vous accorder du temps pour vous reposer, pour faire une petite sieste et vous ressourcer ainsi le plus naturellement du monde. Le simple fait de rester chez soi à ne rien faire de particulier est déjà une coupure salutaire avec le rythme effréné des pensées et des occupations.

Vous pouvez aussi laisser de côté les veillées tardives et les nuits blanches pendant quelques jours, le temps de purger vos dettes de sommeil et de recharger vos batteries. Choisissez pendant quelques temps de vous coucher de bonne heure, dans le calme, un peu plus tôt que d’habitude. Idéalement, privilégiez des nuits d’environ 8 heures pour booster votre énergie.

C’est aussi simple que cela. Ne menez pas votre corps dans ses retranchements. Apprenez plutôt à l’écouter. Vous verrez que votre capital énergie en sera augmenté d’autant.

Une visualisation pour se revitaliser ?

Dans cette vidéo, vous apprendrez comment construire une visualisation bien équilibrée :

Voici une application simple, pour prendre une bonne douche mentale, en vous imaginant assis ou debout sous une cascade de lumière bénéfique :

Assis ou allongé, les yeux fermés, commencez par expirer profondément. Puis entamez un cycle de respirations profondes et douces (inspiration par le nez, expiration par la bouche).

Visualisez-vous ensuite débout ou assis sous une cascade d’eau lumineuse. Peu importe la couleur de cette eau. Elle peut être bleue, blanche, argentée ou dorée. Choisissez ce qui vous inspire la pureté, la beauté, la vitalité.

Sentez l’« eau » couler sur votre corps tout entier : sur votre crâne, votre visage, et suivez son parcours tout le long du buste et des jambes, jusqu’à vos pieds. Ressentez intérieurement comme cette « eau de vie » vous nettoie en profondeur et vous régénère. Imaginez vous boire de cette eau et suivez mentalement son trajet dans votre gorge, dans votre ventre. Voyez l’énergie s’accumuler dans le bas ventre, tandis que vous prenez cette douche mentale.

Restez sous cette cascade jusqu’à ce que vous vous sentiez purifié et tonifié.

Tarifs de coaching pour les particuliers

Parler à un coach