Rate this post

Pourquoi recharger ses batteries ? Le corps humain dispose de batteries vitales, qu’il faut périodiquement recharger. Pour entretenir son capital de santé et faire face en toute sérénités aux aléas du quotidien.

Nous verrons dans cet article plusieurs bonnes pratiques pour recharger ses batteries et ainsi entretenir sa santé, en disposant toujours d’un haut niveau de vitalité.

Quels sont les causes du vide d’énergie ?

  • En tout premier lieu une mauvaise gestion des émotions est la principale cause de perte d’énergie vitale. L’émotion la plus coûteuse étant la peur. Et on le comprend bien, parce que derrière toutes les peurs, se cache symboliquement la peur de mourir. Donc la peur est intimement liée à la vitalité. La peur violente, autant que la peur banalisée, l’insécurité suintée en permanence, peuvent vider les batteries énergétiques du corps.
  • Ensuite viennent les problèmes alimentaires et les empoisonnements par des substances toxiques : tabac, médicaments, pesticides, drogues, alcool, pris en trop grande quantités (que le corps ne parvient plus à éliminer). Mais également : trop de protéines animales, trop de graisses et de sucres, finissent par encrasser l’organisme.
  • Enfin, les manques de repos, de sommeil, liés au stress et au surmenage. Mais avec ce troisième point, nous rejoignons en partie le premier à propos des émotions. (voir à e propos : gérer ses émotions)
  • Il peut aussi y avoir diverses agressions climatiques, comme des coups de froid par exemple, ou des excès de vent qui nous enrhument.

L’exemple du marathonien

Pour faire comprendre la notion de batteries d’énergie, nous reprendrons à notre compte la métaphore proposée pr Jean Pelissier dans ses formations à la médecine chinoise traditionnelle.

Imaginons un sportif dont les batteries énergétiques sont insuffisamment bien remplies, et qui s’est fixé l’objectif de courir un marathon. Motivé à bloc, la volonté et le mental soutenant son désir, il se lance dans la course. Mais étant donné la défaillance d’énergie dans les reins, il ressentira bientôt les premiers symptômes de fatigue.

Insistant, il puisera dans l’énergie primordiale, pour compenser le manque d’énergie des reins (au détriment de son potentiel de longévité). Cette énergie ne pouvant être sollicité trop, l’organisme se rabattra ensuite sur l’énergie du foie pour sécréter de l’adrénaline, de la cortisol et autres drogues pour surmonter l’obstacle et « survivre ». Ainsi il ira jusqu’au bout de son épreuve physique, moyennant un coût exorbitant. Il arrivera sur la ligne d’arrivée… « éreinté » ! (En médecine traditionnelle chinoise, on dit que l’énergie ancestrale (dont on a un certain capital de naissance qui ne se renouvelle pas) est Yin. A force d’activités yang, le Yin s’épuise, et la longévité diminue…)

On le voit à cet exemple, le manque d’énergie dans les batteries, aura déclenché plusieurs ressorts énergétiques successifs pour compenser le « vide de reins ». La violence de l’effort mal préparé aura obligé notre sportif à puiser abusivement dans les réserves de son corps, au détriment de sa santé et de son potentiel de longévité.

Avoir les reins solides…

Pour recharger ses batteries vitales, il va falloir prendre soin de ses organes, et notamment des reins.

  • Ne dit-on pas de quelqu’un de costaud qu’il a les reins solides ?
  • Ou au contraire qu’on a brisé les reins d’un adversaire ?

Ces expressions du langage populaire traduisent bien l’importance qu’on accorde intuitivement aux reins, pris dans leur symbolique énergétique, au-delà de leur simple fonction physiologique de filtre.

A quoi bon recharger ses batteries énergétiques du corps ?

Si les batteries énergétiques sont pleines, les chocs du parcours sont amortis (un peu comme des pneus bien gonflés permettent une bonne stabilité sur la route). Les poisons sont digérés, les difficultés sont traitées et les déchets recyclés.

En médecine énergétique, on considère que les reins sont l’endroit où est stockée l’énergie vitale. C’est elle, dont on a besoin pour s’auto-guérir en permanence. Des reins en bonne santé, et une bonne énergie vitale à disposition permettent de faire face aux aléas d’une vie, qui n’est pas une longue croisière tranquille.

Il est normal de rencontrer des obstacles, des difficultés. C’est même sain et intéressant. Mais pour y faire face sereinement et surmonter les épreuves de la vie, il faut un haut niveau de vitalité.

Recharger ses batteries pour pouvoir s’adapter

Il est normal d’ingérer parfois à notre insu des substances inappropriées. Il faut donc pouvoir les éliminer.

C’est classique de devoir faire face à des émotions. Colère, tristesse, peurs. C’est même sain et bon pour la santé. A condition de :

  • Avoir une bonne gestion des émotions : se laisser traverser, sans se raconter d’histoires psychologiques. Se donner pleinement à l’émotion, sans retenue. Se mettre à l’écoute sensorielle du corps, sans mentalisme, sans interpréter, sans manipuler ni chercher à contrôler.
  • Eviter d’entretenir un climat émotionnel permanent. Comme on le sait, un stress récurrent, des peurs chroniques peuvent littéralement affoler le système de défense de l’organisme et finir par le saturer.

Comment recharger ses batteries ?

Diverses pratiques permettent d’entretenir un bon niveau de recharge énergétique :

  • Emotions bien gérées.
  • Alimentation saine.
  • Sommeil réparateur.
  • Méditation pour faire le calme et laisser se déposer les agitations. Se baigner dans le silence pour se laver des résidus psychiques. (voir à ce propos : « se mettre à la méditation 10 minutes par jour« ).
  • Du mouvement approprié, en douceur et en conscience.

Des mouvements conscients pour recharger ses batteries

Les principes du Qi Gong, gymnastique énergétique douce, sont de poser consciemment des mouvements lents sur le rythme de la respiration (voir à ce sujet notre article sur la « Conscience de soi ») Le travail se fait dans la détente, tout en douceur, en insistant sur le ressenti.

Le qi gong est basé sur la répétition quotidienne d’exercices censés mobiliser le Qi, le renforcer et l’épurer, pour obtenir une circulation harmonieuse, gage de bonne santé.

Cette pratique remonte à la nuit des temps, en Chine. Mais la trace historique incontestable demeure le rouleau de soie (Daoyin Tu) décrivant cette pratique et découvert dans la tombe N°3 de Mawandui, et daté du 2eme siècle avant notre ère.

Cette vidéo de Monsieur Song Arun montre des exemples d’exercices simples pour recharger ses batteries.

Une posture statique pour se rebooster

Pour plus de détails sur la posture de l’arbre : lire cet article sur les pratiques énergétiques pour se recharger en énergie.

Refaire le plein d’énergie avec la salutation au soleil

Parmi les puissantes pratiques énergétiques matinales, cet exercice essore le corps d’avant en arrière, pour stimuler les chakras et tout le système énergétique du corps.

recharger ses batteries vitales

La salutation au soleil permet de recharger ses batteries intensément.

En effet, cette pratique permet notamment de :

  • Assouplir et renforcer les muscles
  • Réveiller en douceur l’énergie qui circule en nous
  • Stimuler les organes vitaux et améliorer le métabolisme
  • Tonifier le système digestif et éliminer les toxines
  • Brûler des calories
  • Relaxer et dynamiser l’esprit et bien commencer la journée

La pratique des salutations au soleil est parfaitement indiquée le matin, symboliquement au lever du soleil.

Cet enchainement dynamique de 12 postures est pratiqué 12 fois de suite pour bien commencer sa journée.

Assouplir et tonifier le corps, nourrir les chakras et honorer la conscience symbolisée par la lumière solaire.

Rien de tel pour dynamiser toute la structure énergétique du corps !

Pour d’autres exemples de pratiques qui permettent de recharger ses batteries : pratiques énergétiques