Vous vous rendrez compte qu’il ne vous manque rien…

…quand vous cesserez de demander ce dont vous n’avez pas besoin !

“Je suis !”

Nous n’avons finalement besoin de rien, puisque nous sommes déjà tout…

Et c’est cet effondrement de nos prétentions gratuites, qui laisse émerger l’abondance de la vie que nous “sommes”.

Dès lors, sans résistance à l’expression de la richesse de la vie, ce qui est nécessaire à vivre l’expérience se présente de soi-même, dans la joie de l’être. Sans aucun effort de notre petite personne. Cela se passe tout seul, comme les saisons ou la rotation des astres dans le ciel. Vous n’avez rien à faire pour cela. Aucun mérite, aucune culpabilité non plus. A la limite même, cela ne vous concerne même pas…

 

Pour la loi d’attraction, il en va profondément de même. Vous attirez ce que vous êtes déjà :

  • Plus vous vous croyez démuni, plus attirez la sensation de manque dans votre expérience
  • Plus vous reconnaissez profondément votre plénitude, plus le monde extérieur reflète ce que vous êtes

Dans ce dossier spécial loi d’attraction, nous aborderons plusieurs questions :

  • Qu’est-ce que cette fameuse loi d’attraction ?
  • Quels sont les exercices et bonnes pratiques qui permettent d’attirer à soi des expériences et des situations en correspondance avec nos désirs  profonds ?
  • Comment ne pas tomber dans la superstition et le ridicule avec ces pratiques ?
  • Comment envisager la vie avec un peu de recul, et cultiver une paix profonde, véritable base de l’attraction, plutôt que de se tourmenter à désirer, espérer, et… être évidemment déçu !

(voir à ce sujet : La loi d’attraction expliquée simplement)

Un peu de bon sens

Commençons par une mise en garde frappée au coin du bon sens.

Selon Karlfried Graf Dürkheim, il existe trois peurs essentielles :

  • la peur de l’isolement (se sentir séparé)
  • la peur de la mort (se sentir diminuer, disparaître)
  • la peur de l’absurde (faire face au non-sens)

Il serait intéressant de bien voir ces peurs et d’y faire face courageusement, pour se rendre compte qu’elles sont parfaitement vides, qu’elles ne sont qu’un processus itératif, qui ne vise qu’à se répéter sous mille formes différentes, sans jamais rien apporter de neuf et de vrai.

Mais au lieu de cela, on a généralement tendance à prendre la fuite dans des réactions émotionnelles et divers comportements d’évitement…

Ainsi, si vous croyez avoir besoin d’acquérir quoi que ce soit pour vous sentir bien, vous entrez dans un cercle infernal, c’est un processus de surenchère de l’insatisfaction, de l’espoir, de la déception, et de la frustration… En effet, dès que vous avez acquis cette nouvelle “chose”, il vous en faut aussitôt une autre :

  • une autre maison, une autre voiture, un autre gadget indispensable, une autre personne qui vous mette en valeur, qui fasse sentir que vous êtes aimé, important, éternel (tandis qu’ évidemment : votre personne n’est pas éternelle ! mais tant pis, tout ce qui permet d’oublier, d’éviter de voir cela en face, de croire, de s’occuper, est mieux que de faire face à ce qui est…)
  • une autre compétence, une autre réussite, une autre preuve de votre valeur
  • une autre stimulation, une autre excitation, une autre consommation, un autre rapport sexuel, qui vous donne l’impression de vibrer et donc d’exister, etc…

C’est sans fin et bientôt sans faim, car cet appétit se consomme lui-même, et vous enfonce dans la dépression de l’absurde.

On n’éteint pas un feu en jetant des buches dedans ! Plus vous abondez dans ce processus de peur, en croyant au contenu de l’histoire qu’il raconte, plus vous nourrissez ce processus et plus vous le renforcez. Après, il faut du temps pour s’en défaire…

Ainsi, soyez bien conscient que si vous faites de la loi d’attraction une recette magique pour obtenir de nouvelles choses, vous aurez probablement ces nouvelles choses, mais elles ne vous satisferont pas et, comme Dark Vador (un personnage clé dans la sage de la guerre des étoiles)  sombre  “dans le côté noir de la Force”, vous entrerez dans uns spirale de souffrance insatiable.

dossier spécial loi d'attraction

 

En revanche, si vous reconnaissez que vous n’avez “besoin” de rien de plus que ce que vous êtes et avez déjà, si vous n’attendez rien, si vous honorez la vie pour sa générosité, son incroyable diversité, sa fraîcheur sans cesse renouvelée, alors vous recevrez toutes sortes de “grâces”, et votre “capital chance” semblera inépuisable, et vous n’aurez pas assez de vos journées pour remercier.

Quand vous tomberez malade, ce sera une bénédiction parce que vous verrez toutes les opportunités que représente cette maladie (voir : utilité des maladies positives).

Quand vous perdrez ou qu’on vous volera quelque objet, vous remercierez pour le rappel que les choses ne sont entre vos mains que provisoirement et que rien de tout cela n’est important : les choses vont et viennent, c’est comme ça. Et vous n’êtes pas ces choses (qui ne sont même pas à vous : elles sont passées un instant, en attendant éventuellement que d’autres prennent leur place). Du coup, même cette “perte” pointera vers ce que vous êtes, renforcera votre ancrage dans votre nature profonde (voir : se reconnecter à la profondeur de soi-même).

Même le désir qui émerge provisoirement en vous est bon, lui aussi. Alors pourquoi ne pas l’honorer aussi ? Avec un certain détachement, parce que vous ne serez pas dupe du jeu, vous vous amuserez avec les choses que la vie vous apporte, comme la marée ramène sur le rivage des trésors perdus. Vous pourrez même jouer à attirer à vous telle ou telle circonstance.

Mais surtout : n’en faites pas une condition de votre bonheur, car dans ce cas vous serez de plus en plus malheureux. Remarquez, c’est une expérience qui vaut peut-être d’être vécue un temps, pour se rendre compte qu’on fait fausse route ! Mais à quoi bon s’y éterniser quand vous l’aurez comprise ? Alors, plutôt que de chercher à attirer délibérément les choses, vous les laisserez vous surprendre, et vous ne serez plus jamais déçus, parce que vous cultiverez un état d’esprit de plus en plus positif et accueillant.

 

Si vous voulez vous sentir bien, c’est tout de suite que cela se passe.

L’instant d’après n’existe que dans votre tête. Personne n’a jamais vu ni ne verra l’instant d’après. Depuis toujours et à jamais on ne peut vivre que l’instant présent. L’instant d’après (comme l’instant d’avant) est un concept, une création du mental, une production de la mémoire, qui n’a aucune réalité à l’heure où nous parlons. (voir dossier spécial coaching : instant présent)

Etre bien, c’est toujours : maintenant. Et cela ne dépend ni des choses, ni des circonstances. Etre bien, est votre nature profonde, à chaque instant. Pas la peine de faire je ne sais quelles pratiques pour “améliorer” votre existence. Elle est déjà parfaite.

En revanche, plutôt que de rester morose, ou insatisfait (ce qui ne vous attirera que plus de cette vibration dans laquelle vous ne vous sentez pas bien), il y a des pratiques pour changer de posture, maintenant. Sans rien attendre. mais en sachant bien que cela a des conséquences positives. Mais peu importent lesquelles : le but n’est pas d’aller mieux ou de changer quoi que ce soit. En fait, il n’y a pas de but. Mais c’est une façon d’honorer et de célébrer la vie. En ce sens les affirmations positives, le journal de gratitude, la marche de santé positive, la respiration connectée, sont d’excellents pratiques de la loi d’attraction. Et vous serez émerveillés de voir comme ça marche bien. Mais dès que vous le faites POUR quelque chose, c’est trop, vous quittez l’instant présent, vous décollez du réel pour fuir dans votre tête, dans vos espoirs, vos fantasmes… Alors, il n’y a plus qu’à prendre conscience de ce mécanisme d’évitement, et à revenir à l’état de présence, sans jugement contre vous-même. Alors, de nouveau, la vie circule, et l’Abondance se manifeste de nouveau…

dossier spécial loi d'attraction

Dossier spécial Loi d’attraction

Comprendre la loi d’attraction

Mettre en pratique la loi d’attraction

Amusez-vous bien 🙂

 

Laissez nous vos coordonnées et votre message pour que nous puissions vous rappeler.

* indique un champ requis

Types de fichiers autorisés: doc,pdf,txt,gif,jpg,jpeg,png.
Taille maximale des fichiers: 3mb.