Extrait de notre livre sur le coaching de l’énergie.

D’une manière écologique, qui ne divise pas l’être arbitrairement en zones étanches, le coaching de l’énergie aborde la globalité des champs de préoccupation du client :

  • non seulement ses objectifs, ses désirs, ses motivations, mais aussi ses contraintes, ses contradictions, ses zones d’ombre, ses besoins, ses appréhensions, ses souffrances, ses « limites », etc…
  • non seulement les préoccupations de son ego (argent, réussite sociale, image, par exemple), mais aussi ses aspirations spirituelles le cas échéant
  • non seulement sa vie professionnelle, mais aussi sa vie privée
  • non seulement son environnement extérieur, mais aussi son monde intérieur

La richesse et la complexité de l’être peuvent être vues comme l’ensemble des manifestations d’une énergie singulière et cohérente, la dynamique interne d’une unité, cherchant son chemin de la confusion à la clarté.

Le coaching de l’énergie, est une approche systémique, à la fois spirituelle, sensible et pragmatique, dans le sens où elle intègre la dimension de l’esprit, tout en étant résolument incarnée :

  1. le coaching concerne le plus subtil de l’être humain, qu’il envisage dans toutes ses dimensions, y compris donc sa dimension spirituelle. C’est à partir de ce qu’il est (un corps, mais aussi une âme et un esprit) que le coach accompagne son client, lui-même considéré comme une unité corps-âme-esprit.
  2. le coaching est aussi une prestation concrète et contractuelle, avec laquelle on gagne sa vie dans le cadre d’une activité professionnelle. Il s’agit d’un vrai métier, avec ses pratiques et ses outils, avec son éthique et sa déontologie, avec ses enjeux de performance pour le client et de rentabilité pour le coach.

La notion de spiritualité ne nous gêne pas (voir notre article : coaching spirituel, et Spiritualité pratique).

Nous sommes conscients toutefois, qu’elle peut embarrasser certains lecteurs, matérialistes de conviction ou réfractaires au poids culturel des religions. Nous le comprenons et le respectons. Mais enfin, voilà, nous avons posé pour nous-même notre cadre, qui intègre la spiritualité, c’est notre élan fondateur. Nous n’en ferons pas des tonnes à ce propos à chaque page, mais vous êtes dorénavant prévenu : pour nous ne sera pas un tabou, et cela est présent de façon sous-jacente partout à travers ces lignes.

 

Coaching holistique et accueil de « la Présence »

 

Le coaching donne du sens au quotidien :

  • le quotidien du client : le coaching accompagne les individus dans leur quête de sens, d’accomplissement global et de réussite concrète
  • le quotidien du coach : le coaching permet au coach de se développer lui-même, en miroir des progrès qu’il accompagne chez ses clients, tout en trouvant une place dans le monde, alignée avec sa vocation

En effet, dans une perspective systémique, le verbe « accompagner »  est fondamentalement paritaire :

  • Comment accompagner quelqu’un si vous-même n’êtes pas « présent », en vous-même et à vous-même ?
  • Comment accompagner quelqu’un sans être : en sa compagnie ?

Accompagner l’autre, se tenir mutuellement compagnie, être compagnons, s’accompagner soi-même, sont ainsi des notions indissociables.

Dans le coaching de l’énergie, accompagner un client, c’est donc aussi (et peut-être : d’abord) s’accompagner soi-même !

Autrement dit, le premier « instrument » du coach de l’énergie, c’est son authenticité, qui conditionne la qualité de sa « Présence »… Présence au client évidemment, mais aussi présence à soi-même (nous l’avons dit), et même, pourquoi pas : accueil de « La Présence », ce troisième terme relationnel venant compléter le binôme client-coach.

Cette notion de « Présence » est centrale dans un coaching holistique, tel que nous le concevons. (voir à ce sujet : qualité de présence)

 

Alignement personnel et coaching de « l’instant présent »

Les difficultés qu’éprouve le client dans son travail pour atteindre ses objectifs sont toujours liées à un manque d’alignement personnel (quand toutes ses énergies convergent et sont bien alignées, le chemin se fait de lui-même dans l’aisance).

  • Alors, comment le coach s’y prend-il pour aider le client à améliorer son alignement ? Il n’a qu’un seul recours : ajuster son propre alignement personnel.
  • Comment le coach peut-il réaliser cet alignement en coaching, en quelque sorte « sur commande », au service de l’alignement de son client ? En accueillant l’instant présent, sans projet et sans intention (autre que celle d’être là, présent de façon juste) mais aussi sans attache par rapport à l’instant d’avant ou l’instant d’après. Pas la peine de chercher des questions puissantes ou des feed-backs pertinents (et pourtant nous verrons que ces outils sont très précieux pour entrer en relation profonde avec le client) : le simple fait d’être authentiquement présent soi-même à l’instant présent, laisse rayonner quelque chose de la « Présence », qui touche le client et le met en contact avec sa propre authenticité.

 

Dans ce livre sur le coaching de l’énergie, nous développerons notre point de vue sur cet alignement personnel de coach, dans l’instant présent de la relation et de soi-même, parce que nous croyons que c’est la clé majeure, pour ouvrir à l’insight et provoquer le changement d’écologie recherché par le client.

 

Nous verrons l’importance de l’écoute pour entrer en résonnance avec le client. Mais pas l’écoute ordinaire du contenu de ce que dit le client (dans lequel il n’y a pas de solution, nous y reviendrons plus tard), plutôt l’écoute en tant qu’état, l’écoute de l’écoute elle-même en quelque sorte, un processus d’écoute qui vous fait entrer dans un état de disponibilité et d’ouverture à la Présence.

 

Un peu comme dans un rituel chamanique, où le chaman sert d’intermédiaire entre les forces cosmiques et le patient, le coach entre dans cet état très naturellement, lequel a un impact bénéfique sur le client, par écho systémique.

Est-ce suffisant ? Pas toujours.

Mais nous n’avons pas dit que le coaching s’arrêtait là, nous disons plutôt qu’il commence par là.

Cet état d’alignement du coach, provoqué par le processus d’écoute de l’être en soi, en l’autre, et entre soi et l’autre, est une condition nécessaire à l’effet coaching, mais pas forcément suffisante.

A partir de cet état, il y a des gestes techniques à poser, qui contribuent à ouvrir le cadre de référence du client. Ils seront détaillés, pour que vous puissiez vous les approprier et développer votre excellence individuelle.

 

Si vous souhaitez vous procurer ce livre de coaching holistique, il est en vente sur amazon en format électronique

 

PAUL DEVAUX : 06.10.56.14.9

coaching professionnel

Aller plus loin sur le coaching holistique :