L’instant présent est riche de potentiel…

Chaque partie est dans le tout et le tout est présent dans chaque partie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme dans un hologramme où le tout se retrouve dans chacune des parties,  l’instant présent pourrait être un échantillon de toute la réalité, pour celui qui l’expérimente. Nous ne l’affirmons pas (et le démontrons encore moins), mais nous proposons d’en faire l’expérience.

Tout est dans tout…

A partir de ce principe, il serait toujours possible d’agir sur la totalité à partir de n’importe quel instant, considéré comme une parcelle du tout, contenant ce dernier tout entier ! L’instant présent offrirait donc d’immenses possibilités d’agir sur le tout.

 

Ainsi, des événements sans lien apparent, mais survenant au même moment ont déjà ce point commun temporel. Le fait de les rapprocher l’un de l’autre, peut faire émerger un sens qui éclaire les deux d’une perspective nouvelle. Il ne s’agit pas là d’une façon mystique de voir des signes partout, mais simplement d’utiliser tout son environnement pour se laisser inspirer par des intuitions appartenant à un autre régime que celui de la rationalité ordinaire.

Deux exemples de synchronicité

 

Prenons 2 exemples tout simples, parmi tant d’autres que nous vivons en permanence, sans nous en rendre compte :

  • Alors que j’anime une réunion avec mon équipe et que nous sommes tous en train de bloquer sur un choix à faire, j’aperçois par la fenêtre une phrase publicitaire sur un camion qui passe dans la rue, qui me donne un indice sur ce qui bloque et une idée pour avancer. Sans aller jusqu’à dire que « l’univers complote à ma réussite » (Cf. L’Alchimiste de Paulo Coehlo) et m’envoie des indices pour m’aider, nous pourrions envisager de donner délibérément une signification aux évènements synchroniques, en laissant vibrer notre intuition, par associations d’idées.
  • Alors que je suis en train de préparer une intervention pour le personnel de mon usine et annoncer un changement important qui se prépare, je reçois par mail le témoignage d’un ami qui rentre du Japon et qui raconte ce qui l’a surpris dans la manière dont les japonais ont réagi aux conséquences terribles du Tsunami. Je trouve immédiatement l’inspiration qui me manquait pour mon introduction.

L’instant présent, comme lien systémique…

L’autre point commun possible entre deux situations sans rapport logique apparent entre elles, est que je suis celui qui fait l’expérience de ces deux choses, simultanément, dans l’instant présent.

C’est un peu comme quand la physique quantique nous parle de domaine non localisé, sorte de quatrième dimension, dans laquelle tout est imbriqué, tout est en relation directe et instantanée avec le reste. Ainsi, d’après ses experts, il n’y a pas de séparation absolue, de phénomène purement local. Et la réalité que nous observons n’est en fait que l’un des nombreux possibles existant à l’état de potentialité …

 

Quelle meilleure position d’influence ?

Celui qui ose envisager la réalité comme faisant partie d’un tout unifié,  peut trouver un moyen d’influencer n’importe quel système, même apparemment très distant, à partir de son action dans l’instant présent. Et donc a fortiori son équipe qui est toute proche !

Prenons là encore un exemple pour illustrer ce deuxième point :

Sans être toujours directement responsable des difficultés des autres, je suis forcément lié à leur situation puisque j’en suis conscient et que je fais partie du tout qui m’inclue forcément au sein de la situation globale ! J’ai dès lors une action possible sur ce système, puisque j’en suis un élément.

Même quand je ne suis pas directement impliqué, cela me concerne toujours… et je peux avoir une influence, même modeste.

Et qui sait : les petits ruisseaux font les grandes rivières !

 

Paul Devaux

 

  • Interdépendance et interactions au sein d’un même tout
  • Méta-communication : le rire pour prendre du recul
  • Le coaching peut-il changer le monde ?
  • Pratique de l’assise silencieuse
  • Le pouvoir de l’instant présent – idées clés