L’expression coaching subversif est un pléonasme :

On parle de coaching subversif parce que, par définition, le coaching est impertinent et cherche à provoquer le changement. C’est justement en cela qu’il est si pertinent !

Diogène, champion du coaching subversif
« Ote toi de mon Soleil ! »
– Diogène, coaching subversif

Si vous investissez votre temps et votre énergie dans une séance de coaching, c’est pour sortir de vos rails, c’est pour vous émanciper du poids des habitudes, grâce au miroir décalé que vous tend le coach. Ce n’est pas pour ronronner au sein de vos habitudes. Si vous avez envie de faire du sur place : prenez plutôt un peu de chloroforme !

Le coaching est fondamentalement impertinent, parce qu’il vous aide à sortir du champ de votre pertinence ordinaire? Pour autant, il n’est pas insolent, parce que le respect est un des fondements du coaching. Vous y trouverez un espace d’écoute sans jugement, et sans interprétation, un temps pour vous-même où grâce à l’écoute profonde de votre coach, vous pourrez vous entendre raisonner et vous pourrez vous voir. C’est grâce à cette conscience augmentée de vous-même que vous pourrez accéder à plus de lucidité et plus de maîtrise de vous-même.

Vous verrez comment vous vous enfermez tout seul à l’intérieure du problème dont vous aimeriez vous échapper ! Le coach vous aidera à formuler tout cela et à en déduire les bonnes façons de vous orienter vers les solutions.

Pourquoi un coaching subversif ?

  • Le miroir d’un coaching subversif, ou coaching impertinent, vise précisément à repousser les limites de votre cadre de référence !
  • L’objectif paradoxal du coaching subversif est de vous accompagner vers votre autonomie, pas de vous permettre de vous maintenir à l’intérieur de votre situation qui ronronne.

Si un jour vous vous sentez « pris en charge » par un coach : changez de coach ! Le coaching doit vous rendre autonome. Vous n’avez pas besoin d’une assistante sociale mais d’un aiguillon pour aller de l’avant et vous mettre face à vos priorités.

(voir comment trouver un coach)

coaching subversif

Changer le système de l’extérieur…

Par définition, quoi que vous souhaitiez changer, la démarche spontanée consiste souvent à « faire plus de la même chose, qui ne marche pas », et tenter de « mettre le coach dans votre système » (le rendant du coup incapable de vous accompagner dans un véritable changement de vos contrats antérieurs).

Il faut donc déséquilibrer votre cadre de référence tout de suite, sinon après, vous serez pris avec votre coach, à l’intérieur de votre système qui ne pourra plus changer.

Ainsi, il est intéressant pour vous qu’un bon coach prenne le contre pied de ce que vous proposez, afin de vous faire envisager de nouveaux paradigmes.

Par exemple :

  • Vous voudriez un séminaire à 30 personnes, le coach professionnel vous invitera à réfléchir sur le fait de commencer avec un noyau de 8 personnes !
  • Vous voudriez faire un séminaire en petit comité, le coach impertinent vous demandera ce que vous apporterait un forum à 70 personnes !

Vous venez chercher des réponses ? Vous risquez fort de trouver des questions…

Méfiez-vous du pouvoir des questions du coaching subversif (« provocative coaching », ou « coaching provocatif »), elles pourraient bien changer toute votre vie !

Parler à un coach